Vidéo : Dominique Dalcan & Meryem Aboulouafa – J’irai partout

Il y a des morceaux qui vous prennent aux tripes et vous font du bien, J’irai partout est une douce tempête d'humanité pour oublier les dégueulasseries de l'époque et celles à venir.

Je porte le parfum de la liberté. On est heureux de retrouver Dominique Dalcan avec Meryem Aboulouafa pour découvrir son nouvel album Last night a woman saved my life qu’il partage avec dix voix féminines extraordinaires : la franco-algérienne Souad Massi, la syrienne Lynn Adib, les iraniennes Rezvan Zahedi & Parisa, l’égyptienne Dina El Wedidi, la tunisienne Hend Zouari, la soudanaise Sulafa Elyas, la franco-syrienne Naïssam Jalal, la marocaine Meryem Aboulouafa et les libanaises Yara Lapidus et Yasmine Morkos. « Je travaille souvent avec des femmes, elles sont sources d’inspiration et de lucidité, elles débloquent des choses qui permettent d’avancer. Elles m’aident à m’exprimer autrement. » Ces voix incroyables éprises de liberté s’emmêlent à l’électro de notre homme serpent. Orient et Occident ne font qu’un dans une modernité sensuelle et humaniste. Avec J’irai partout, on saisit quasi physiquement que tout est permis, qu’on ne pourra pas construire des forteresses, que les gens circuleront comme la musique, que notre cœur n’est plus solitaire.

J’irai partout سأذهب إلى كل مكان est extrait de Last night a woman saved my life qui sort le 3 novembre chez Ostinato / Kureneko.

Discographie

Dominique Dalcan & Meryem Aboulouafa – J’irai partout

J’irai partout
سأذھب إلى كل مكان
Là où tu es allé
Et partout où tu vas
jour et nuit
Libre et libérée
Libre je partirai
I’ll go wherever you’ll go
Ici et là-bas!
Aujourd’hui tout est permis
jour et nuit
Je porte le parfum de la liberté
Et je rythme mes pas sur la cadence d’une chanson universelle
I’ll go wherever you’ll go « Ill go wherever you »ll go! « Ill go wherever you »ll go
Dans le désert
et dans les endroits oubliés
أینما ذھبت وحیثما ستذھب صباح مساء طلیقة ّحرة طلیقة سأذھب
ھنا وھناك كل شيء الیوم متاح صباح مساء أتع ّطر بعطر الحریة وأضرب خطواتي على إیقاع أغنیة عالمیة عالمیة عالمیة
في الصحراء في الأماكن المنسیة

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Dominique Dalcan

Tempérant Dalcan

Tempérant Dalcan… Passionnant Dominique Dalcan ! Depuis 1991, année où il publia Entre L’étoile & Le Carré (Crammed Disc), Dalcan n’a de cesse d’être dans le mouvement et est toujours là où on ne l’attend pas. Capable de mettre à terre toute la concurrence avec un morceau (Neil Hannon ne s’est jamais sans doute remis […]
Dominique Dalcan - Transhumance

Vidéo : Dominique Dalcan – Transhumance

Hirundo a beau être sorti en hiver, c’est le disque parfait pour l’été et particulièrement ce Transhumance en ces temps de départ en vacances mais aussi parce que le repos, le farniente permet sans doute de « revenir à la vie » et de « nager dans la rivière » régénératrice. Vraiment l’un des très très très beaux albums […]
PIAS

Pias se compile

Il y a des morceaux qui vous prennent aux tripes et vous font du bien, J’irai partout est une douce tempête d’humanité pour oublier les dégueulasseries de l’époque et celles à venir. Je porte le parfum de la liberté. On est heureux de retrouver Dominique Dalcan avec Meryem Aboulouafa pour découvrir son nouvel album Last night a woman saved my…
Dominique Dalcan - Hinduro

Dominique Dalcan – Hirundo

« On pourrait dire bien des choses Mais en vain Vider les larmes de son corps On verra demain » chantait le poète sur 33.

Plus dans Son du jour

Bebly-lesoleilporte

Vidéo : BEBLY – Le soleil à portée

Le soleil donne un coup de chaud à BEBLY qui se prend la tête et se démultiplie. L’hédonisme nombriliste estival fait place ici à un spleen solaire solitaire.
Grandgamin-poussire

Vidéo : Grand Gamin – Poussière

C’est aujourd’hui que tombent les masques et que possiblement nous retournons en poussière. Grand Gamin a l’âge de raison ou de déraison en nous mettant le nez dans la poussière en espérant ne pas suffoquer et croire aux lendemains qui chantent.