K-S.H.E – Routes Not Roots

Skylax Records, le label avec les idées larges clôt de façon magistrale les reissues de Terre Thaemlitz époque K-S.H .E avec la sortie ce mois ci de l’intégralité de l’album sorti initialement en 2006 « Routes Not Roots ».

On retrouve ici les titres présents sur les « House Explosion I & II » sortis en fin d’année 2010 plus d’autres tracks. Ils ne sont pas si nombreux les artistes avec les idées larges dont les travaux propulsent la house dans une autre dimension, Terre Thaemlitz, on le sait, fait partie de ceux-là. Et cet album passé quasiment inaperçu lors de sa sortie sort à point nommé pour remettre les pendules à l’heure sur l’essence de la house qu’on n’a jamais autant perverti ces derniers temps. On retrouve sur cet album l’âme des pionniers de Chicago et d’ailleurs, Larry Heard, Marshall Jefferson, Joe Smooth, Farley jackmaster Funk sont ici convoqués pour une orgie sonore. En bon marxiste activiste, Terre Thaemlitz n’oublie pas d’inclure trois pistes parlées très queer.
DJ SPRINKLES / K – SHE – Head (In My Private Lounge, My Pad)

Kami-Sakunobe House Explosion

Cet album parle de la difficulté d’exister en tant que transgenre dans un monde dominé par les hommes, de la difficulté d’être heureux dans un monde qui ignore encore tant de minorités, dans un monde où l’amour est encore malheureusement trop souvent l’équivalent de la mort. Ca nous change de tous les écervelés qui pensent encore que pour faire de la house, il suffit d’avoir du fric, un bon carnet d’adresses et être un bogosse puisque bien sûr, c’est bien connu, la musique c’est une histoire d’hommes…
J’en profite pour passer un petit message personnel à Joseph, une reissue de « Bassline 89 » et de « You? Again? », c’est prévu ou pas ?

DJ SPRINKLES / K – SHE – B2B

2 réponses sur « K-S.H.E – Routes Not Roots »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Brisa Roché & IX

I want my BRMD !

Attention. Alerte OMNI. Brisa Roché & IX (prononcer ixe nous précise t-on) bousculent le dress code musical avec leur « Heavy Dreaming pop » qui ne rentre pas dans les cases.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.