Living in the Material World

Living in the Material World Georges Harrison a souffert de l'ombre des deux pugilistes musicaux qu'étaient le tandem Lennon / Mc Cartney et pourtant il en avait sous la pédale.

Georges Harrisson

A l’heure où Macca remonte une énième fois sur scène le 30 novembre à Bercy déjà complet et à la maison à Liverpool le 20 décembre, il faut absolument voir le documentaire fleuve (3h30) sur le « Quiet Beatle » Georges Harrisson, fameux trousseur de mélodies intitulé Living in the Material World et réalisé par un mélomane averti, Martin Scorsese. Si vous avez préféré No Direction Home à Shine a Light, vous serez illuminé (et sans produits ou autre Maharishi) par tous les autres talents d’un musicien toujours en quête d’autre chose que cela soit spirituellement ou musicalement. Le documentaire a été diffusé début octobre sur HBO et est disponible en DVD et Blue Ray avec une édition collector (avec photos, livre et CD de démos inédites).

La track list du CD

1. My Sweet Lord (demo) 3:33
2. Run Of The Mill (demo) 1:56
3. I’d Have You Any Time (early take) 3:06
4. Mama You’ve Been On My Mind (demo) 3:04
5. Let It Be Me (demo) 2:56
6. Woman Don’t You Cry For Me (early take) 2:44
7. Awaiting On You All (early take) 2:40
8. Behind That Locked Door (demo) 3:29
9. All Things Must Pass (demo) 4:38
10. The Light That Has Lighted The World (demo) 2:23

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Ohmadrid-doyouloveme

Vidéo : Oh ! Madrid – Do you love me

L’amour et ses questions existentielles. “Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ? » écrivait Albert Camus dans Le mythe de Sisyphe. Le duo Oh ! Madrid ne répond pas à cette question mais chante avec douceur les hésitations du cœur et de l’âme.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]

Plus dans News

H-bunrs-sunsestwine

Wine & Music

Vous aimez les vins naturels ? Vous aimez l’Auvergne ? Vous aimez le folk lumineux du Sunset Park d’H-Burns ? Ne ratez pas ce combo gagnant à La Belle Électrique de Grenoble le 1er juin, à la Cordonnerie de Romans-sur-Isère le 3 juin et à la Maroquinerie à Paris le 8 juin.
Sbastienschuller

La chaleur Schuller

On avait perdu de vue Sebastien Schuller depuis Heat Wave en 2014. Il revient faire son introspection au piano avec un nouveau disque auto-produit d’une douceur magistrale.
Chassol-imnotarealperson

Légendes !

De l’évidence. Chassol / Basquiat, Basquiat / Chassol. Deux magiciens, l’un des sons, l’autre des couleurs et vice versa.
Maneskintheloneliestcoverbymustinguette

Fleur solitaire

Violette alias Mustinguette aime Måneskin et elle a bien raison. Rush! le troisième album du gang romain est sorti en début d’année avec toujours cette énergie et cette gouaille frondeuse qui a conquis la planète. The Loneliest ferme le disque avec une ballade déchirante qui ne peut que toucher quand on est adolescente (ou pas).