Puro Instinct – Headbangers In Ecstasy

chronique : Puro Instinct - Headbangers In Ecstasy Piper et Skylar sont deux soeurs blondes de Los Angeles. Et si elles n'avaient pas fait de musique et qu'elle étaient nées plus tôt, elles auraient été des égéries hitchcockienne. Sinon, elles auraient pu jouer deux soeurs Lisbon dans une adaptation de Virgin Suicides. Leur duo, Puro Instinct sort son premier album Headbangers In Ecstasy.

Puro Instinct

Puro Instinct est un duo dont l’essence même réside dans le cover art du premier album. Un lapin, des sous vêtements vintages apparents et dorés, du rose de boudoir, une typo ringarde, un flou artistique: du sexy, du cool, du kitsch, du hype, du girly. On a la recette du succès.
Leur musique, c’est un mélange de shoegaze doux et garage nettoyé, des synthés éthérés et atmosphériques, très 80’s. On sent bien qu’elles ont été élevé au Sofia Coppola et que leur livre de chevet doit être Virgin Suicides. L’imagerie est maitrisée jusqu’à la corde.

Mais mon dieu ce qu’il ne se passe rien sur cette album. C’est froid, pas un soupçon de rien du tout. Les ficelles sont trop apparentes pour qu’on les oublie. Alors oui, les Puro Instinct sont peut être de fines observatrices, mais elles manquent cruellement de personnalité.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
2 réponses sur « Puro Instinct – Headbangers In Ecstasy »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Andrewbird-makeapicture

Vidéo : Andrew Bird – Make A Picture

Avec plus d’une vingtaine d’albums, Andrew Bird continue de se réinventer en creusant dans son dernier album, Inside Problems les affres de son intimité.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.