Catégories
Chroniques d'albums

O.R.H.O.A. – Funky Antinomy

O.R.H.O.A. – Funky Antinomy

L’aventure O.R.H.O.A commence en 2006. Après un changement de frontman et l’arrivée aux platine de DJ Skred, en 2008, la formation définitive balance sa fusion hip hop, electro, rock, funk portée par l’Urbain Primitive, dont le groupe O.R.H.O.A se déclare créateur et fer de lance. Après plusieurs concerts au Gibus, au New Morning ou à feu l’Elysée Montmartre. O.R.H.O.A entre en studio pour enregistrer Funky Anatomy, premier album qui reprend les titres rodés en live.

O.R.H.O.A

Funky Antinomy s’ouvre sur Kinetic of Dementia, qui nous met en garde : « The sounds your about to experiment, were designed specifically to create a feeling of euphoria ». On est prévenu.
La basse et la batterie sont au coude à coude, soutenues par une guitare nerveuse et un chant qui joue aux montagnes russes. C’est une énergie furieusement 90’s qui traverse Funky Antinomy. On reconnait du Red Hot Chili Peppers, du Faith No More, du Mr Bungle… Les samples, illustrations sonores et scratchs de DJ Skred sont une véritable bonne idée et insufflent un quelque chose en plus aux compos d’O.R.H.O.A. Ils encrent tour à tour les morceaux dans une ambiance urbaine ou tribal ; une énergie brutasse, relevée parfois d’un soupçon de délicatesse voir même d’une touche de lubricité. Et d’une certaine dose d’humour et de second degré. Ce sont ces contradictions qui font d’O.R.H.O.A un patchwork si intéressant.

Funky Antinomy réjouira les nostalgiques des 90’s. Certes l’écoute est balisée et O.R.H.O.A ne réinvente pas le genre. Mais ils le font avec assez de talents pour que ce soit agréable et convoquent des références que l’on n’a pas l’habitude d’écouter à chaque fois que l’on allume la radio. Et c’est rafraichissant.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Cavale @ L’Épicerie Moderne, Feyzin – 01.10.2021

3X2 places pour Cavale aux Nouvelles Voix 2021

Le festival Nouvelles voix en Beaujolais qui aura lieu du 18 au 23 octobre à Villefranche sur Saône et son agglomération fait la part belle aux artistes féminines avec Suzane, Yseult, Claire Laffut, Clou, Clara Ysé, Lonny, Tessae, Eliott Jane, Cavale et Louise Combier.
Mekanik Kantatik

5 questions et plus à … Mekanik Kantatik

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mekanik Kantatik qui nous a offert en exclusivité son nouveau clip, La reina de la arepa et dont le nouveau disque, […]
Léonie Pernet - Hard Billy

Vidéo : Léonie Pernet – Hard Billy

Voyager. Vers l’infini et au delà. Il y a des musiques, des sons, des images qui vous transportent instantanément vers l’ailleurs. Un ailleurs qui serait l’acceptation de la différence, de l’autre. C’est pour nous cela, le hard billy de Léonie Pernet mis incroyablement en images par Jean-Gabriel Périot (200 000 fantômes, The Devil, De la […]
generique

5 questions à … Fishtalk

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fishtalk qui nous offre en exclusivité son nouveau clip réalisé par Christopher Wheatley, Générique, une Ghost Story profondément humaine comme ces […]
Wet Leg

Belles gambettes

C’est le buzz du moment dans la musique populaire et c’est mérité. Wet Leg en deux morceaux séduit la planète indie.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.