O.R.H.O.A. – Funky Antinomy

O.R.H.O.A. – Funky Antinomy L'aventure O.R.H.O.A commence en 2006. Après un changement de frontman et l'arrivée aux platine de DJ Skred, en 2008, la formation définitive balance sa fusion hip hop, electro, rock, funk portée par l'Urbain Primitive, dont le groupe O.R.H.O.A se déclare créateur et fer de lance. Après plusieurs concerts au Gibus, au New Morning ou à feu l'Elysée Montmartre. O.R.H.O.A entre en studio pour enregistrer Funky Anatomy, premier album qui reprend les titres rodés en live.

O.R.H.O.A

Funky Antinomy s’ouvre sur Kinetic of Dementia, qui nous met en garde : « The sounds your about to experiment, were designed specifically to create a feeling of euphoria ». On est prévenu.
La basse et la batterie sont au coude à coude, soutenues par une guitare nerveuse et un chant qui joue aux montagnes russes. C’est une énergie furieusement 90’s qui traverse Funky Antinomy. On reconnait du Red Hot Chili Peppers, du Faith No More, du Mr Bungle… Les samples, illustrations sonores et scratchs de DJ Skred sont une véritable bonne idée et insufflent un quelque chose en plus aux compos d’O.R.H.O.A. Ils encrent tour à tour les morceaux dans une ambiance urbaine ou tribal ; une énergie brutasse, relevée parfois d’un soupçon de délicatesse voir même d’une touche de lubricité. Et d’une certaine dose d’humour et de second degré. Ce sont ces contradictions qui font d’O.R.H.O.A un patchwork si intéressant.

Funky Antinomy réjouira les nostalgiques des 90’s. Certes l’écoute est balisée et O.R.H.O.A ne réinvente pas le genre. Mais ils le font avec assez de talents pour que ce soit agréable et convoquent des références que l’on n’a pas l’habitude d’écouter à chaque fois que l’on allume la radio. Et c’est rafraichissant.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.

Cela pourrait vous intéresser

Whisperingsons-walkingflying---

Vidéo : Whispering Sons – Walking, Flying

Troisième album pour les belges de Whispering Sons avec The Great Calm chez Pias. La voix de Fenne Kuppens est toujours aussi profonde et hypnotique. Nous l’avions découverte en ouverture de Balthazar au Transbordeur, ils seront en concert à l’Épicerie Moderne de Feyzin le 29 mars avec Venin Carmin.
Foncedalle-kdb

La défonce Foncedalle !

Breaking news ! Foncedalle nous offre en exclusivité leur nouveau titre KDB et comme d’habitude, cela nous retourne le cerveau et nous fait perdre la tête.
Roxaane-horsligne

Vidéo : Roxaane – Hors Ligne

On avait pris une bonne claque aux iNOUïS du Printemps de Bourges en 2019, Roxaane poursuit sa route intime et universelle avec un deuxième EP, Hors ligne ce soir, entre errances nocturnes et amours déçus.

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.