Catégories
Chroniques d'albums

Dempster Highway to heaven

Dempster Highway – We Sail

Sur Soul-Kitchen, on aime Kütu Folk Records pour ses choix d’artistes tous liés par une conception sincère de faire de la musique, sans business plan pour être the next big thing. C’est le cas encore pour le jeune Fabre alias Dempster Highway qui donne enfin de la voix dans un EP à l’obscure clarté, We Sail qui mêle folk intimiste et envolées rageuses.

Dempster Highway

Il y a des disques qui vous étreignent, qui vous enlacent, vous caressent. C’est le cas de We Sail de Dempster Highway, une collection de 6 titres impeccables avec rien à jeter comme dans un bon jambon d’Auvergne où même le gras est goûtu. Même si ce n’est pas sa toute première fois puisqu’un précédent EP autoproduit, Running In Circles avait déjà mis la puce à l’oreille, c’est ici comme une naissance, l’éclosion d’un talent à suivre de très près. Point de surproduction, au contraire on a l’impression que l’on joue dans votre salon (saloon ?) alors que le disque a été enregistré dans la fameuse Blue House du gourou Christophe Adam (dont on attend toujours impatiemment une suite à sa discographie). Le EP s’ouvre sur Diffident Man avec une voix fragile à la Randy Newman, quelques notes de piano font danser des bijoux hypnotiques autour d’un cou séduisant et la timidité se meut en frénésie. Lost nations scrute les paradis perdus dans un blues poisseux, Long time gone quémande le pardon dans un slow langoureux et crade « the highway was callin’, forgive me pal, if I was long time gone », l’appel de la route est trop fort. Sail fait voyager mais on emprunte les sentiers de traverse, le chant se fait vocifération de Sioux dans un pow wow libérateur avec un titre que l’on a hate de voir jouer en live. All we have est une ballade au coin du feu qui apaise, on entend le feu crépiter et s’entrechoquer les Molson. Le disque se clôt par Dear, everest de cet EP enregistré en une prise miraculeuse touchée par la grâce, des arpèges, des choeurs à la Elvis Perkins, de la simplicité, de l’ingénuité mêlée à de la gravité, le rappel parfait pour une communion, pardon, un concert.

Dempster Highway - We sail

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Dempster Highway

Sur la route de Dempster Highway

Après avoir formidablement contribué à la renaissance de The Apartments, Microcultures pourrait faire la passe de deux avec Dempster Highway et son premier album à venir, In ‘Em Towns.

Dempster Highway en Trans

Pendant qu’un paquebot italien coule au large de la Toscane, Dempster Highway prend le large avec cette version live de We sail enregistrée aux Trans Musicales de Rennes. Une mer d’huile, puis le pot au noir. Il sera en concert le 2 février au Sonic à Lyon et le 3 à l’Electric Palace de Clermont-Ferrand.

Trans Musicales de Rennes, dites 33

Rennes sera pour la 33ème année la capitale de la musique innovante et non marketée les 1er, 2 et 3 décembre prochain. Trans, trans genre, trans générationnel, trans époque, trans frontalier, et au final transmutation. Un festival ouvert non pas sur demain mais sur après demain qui propose une vraie alternative au mainstream rampant. DiscographiesBreton […]
Dempster Highway – We Sail

Dempster Highway – We Sail

Clément Fabre rêve de grands espaces glacés, de cavalcades dorées sur la route du Klondike. Après avoir été guitare héros hurleur dans Araban puis collaborateur pédestre et musical de feu Leopold Skin, il crée Dempster Highway un soir d’hiver 2010 et sort un EP en or massif, We sail le 27 novembre au dépouillement luxuriant, […]

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.