clip : Grizzly Bear – Yet Again

Grizzly Bear - Yet Again
Pour certains, un des disques de l'année, pour d'autres un des pires. L'ours sort du bois et chausse les patins avec Yet Again pour une symphonie de poche onirique et lynchienne mettant en scène un petit chaperon bleu.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Grizzly Bear - Shields

As de trèfle

Sur la compil’ de rentrée des Inrocks, le Sleeping Ute de Grizzly Bear est placé juste derrière le Sun de Two Door Cinema Club, quel gouffre entre la pop bleuette des uns et celle ample et orchestrale des autres. Jugez plutôt.
Grizzly Bear - Sleeping Ute

clip : Grizzly Bear – Sleeping Ute

Ça, c’est un son du jour, pas de clip avec des enfants ou des trucs arty en noir et blanc, juste l’ours qui sort du bois avec ce Sleeping Ute qui défonce la concurrence. Le nouvel album de Grizzly Bear successeur de Veckatimest (2009) sort le 18 septembre, il n’a pas de nom et pourrait […]
Avant Scène par Rémy Grandroques

Avant Scène par Rémy Grandroques

Voilà plusieurs années que je travaille sur des festivals, et que je suis armé de mon Holga. Un appareil très discret. Le boitier idéal pour passer inaperçu pendant les changements de plateau ou les balances, et faire cette série « Avant Scène » en tout tranquillité. Enfin presque ! Il m’est arrivé de me faire […]
Route du rock 2009

La route du Rock 2009 : hissez haut !

Les grandes Marées sont pour bientôt mais le WE du 15 aout traditionnellement ce n’est pas la mer qui prend l’homme mais le rock qui prend la route.

Plus dans Son du jour

Augustincharnet-pleasedontdie

Vidéo : Augustin Charnet – Please don’t die

Augustin Charnet enfin dans la lumière. Après Kid Wise puis After Marianne et des mélodies pour Disiz et Damso ou Dinos, le voilà en solo avec un extrait de son premier album, Please don’t die .
Mattelliott-januaryssong

Vidéo : Matt Elliott – January’s Song

En Janvier, on voudrait du repos. Oublier les amours défuntes, les décès prématurés, les vœux hypocrites, les réformes iniques. Alors on écoute l’immense Matt Elliott avec désormais un saxophone envoûtant.