Catégories
Chroniques d'albums

Rone – Tohu Bohu

chronique : Rone - Tohu Bohu
J’aurai bien aimé dire le plus grand bien de « Tohu Bohu » de Rone sorti ces jours ci mais rien n’y fait, je n’accroche pas plus que ça au deuxième essai d’Erwan Castex.

Je pense que « Spanish Breakfast » a laissé des traces indélébiles dans ma mémoire et là, mi amusé, mi endormi, je me demande où est passée toute l’audace du premier L.P. C’est bien sympa de se nourrir de la musique de tes aînés Erwan et nous faire des resucées de Border Community et Warp mais ça ne présente pas trop d’intérêt. Serait-ce la langueur légendaire de Berlin où tu résides maintenant qui aurait occasionné un peu de paresse de ta part ?
Heureusement, « Tohu Bohu » présente quelques titres sortant du tout venant et nous entraîne dans une belle ballade onirique et surprenante. « Beast » renoue avec la magie du premier L.P. pour une étrange ballade onirique un peu angoissante pleine de scratches, de bleeps, de voix désincarnées. « Icare » composée en compagnie de Gaspar Claus est une vraie surprise avec son côté faussement pompier et grandiloquent digne de la prog-rock des 70’s et est un titre épique dans tous les sens du terme qu’on imaginerait volontiers en BO d’un film fantastique. « Bye Bye Macadam » doit être sympa à écouter au casque très fort en marchant dans les rues tristes d’une ville européenne en automne, ici au bord de la piscine par 32° ça présente un impact nettement réduit. « Tohu Bohu » ne restera pas dans ma mémoire bien longtemps et j’en suis le premier déçu. Je me consolerai certainement une prochaine fois en voyant Rone en live où sa musique prend une toute autre dimension.

Rone – Tempelhof

Rone – Bye Bye Macadam

Rone – Beast

Rone – Icare

Partager cet article
2 réponses sur « Rone – Tohu Bohu »

Je me suis franchement ennuyé sur cet album sirupeux à souhait…. Je me demande où est l’inspiration Berlinoise, certes mélancolique mais sacrément plus rugueuse, rebelle et festive (ok, pas trop du côté de Marzahn j’en conviens)…. Qu’arrive-t’il aux Infiné ces derniers temps? Après l’emmerdant Impermanence d’Agoria, Rone nous sert de la soupe. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Depeche Mode @ Festival Musilac 2018

Photos : Musilac 2018 – Best of, Aix-Les-Bains | 12-13-14-15 juillet 2018

Il ne peut pas y avoir d’été réussi sans Musilac à Aix-Les-Bains, la preuve en images ci-dessous ! Albert Hammond JR, Feu!Chatterton, The Mystery Lights, Lomepal, The Stranglers Depeche Mode, Simple Minds, Zeal & Ardor Cats on Trees, The Temperance Movement, Beth Ditto, Deep Purple Orelsan, Oscar and the Wolf Nova Twins, Amber Run, Pascal…
Polo and Pan @ Paris Pitchfork Festival 2017

Paris Pitchfork Festival 2017

Après ces trois jours de Pitchfork dans l’antre indie de la Grande Halle de la Villette, SK* revient sur ses coups de coeur de l’édition 2017.
Paléo festival 2017 - Manu Chao

Photos : Paléo Festival 2017 @ Nyon, Suisse

Une sélection des photos des concerts de : Arcade Fire, Broken Back, Foals, Julien Doré, Justice, Midnight Oil, Petit Biscuit, Radio Elvis, Red Hot Chili Peppers, Rocky, Rone, Temples, The Inspector Cluzo, Tryo, Vianney, Vitalic ainsi que du public, de cette édition 2017 du Paléo Festival.
Panorama 2014

Panoramas panoramiques

La 17ème édition du festival Panoramas à Morlaix aura lieu du 15 au 20 avril. Panorama 2014
Printemps de Bourges 2013

Premiers noms du Printemps 2013

Printemps de Bourges 2013 Le Printemps de Bourges 2013 se déroulera du 23 au 28 avril, la programmation complète sera dévoilée le 31 janvier.
Bleep : 100 Tracks 2011

Bleep : 100 Tracks 2011

Après Resident Advisor c’est au tour de Bleep, le magasin en ligne de Warp, de compiler sa liste de 100 meilleurs titres de cette année.
Rone : So So So

Rone : So So So

Erwan Castex se décide à donner de ses nouvelles via InFiné toujours. L’E.P. « So So So » censé être sorti le 9 mai n’est disponible nulle part, il faudra donc se contenter de cette preview sur soundcloud. Rone nous balade encore une fois dans son univers tout empreint de douceur et de délicatesse, c’est onirique, enchanteur…

Plus dans Chroniques d'albums

Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.