I Am Kloot – Let It All In

I Am Kloot - Let It All In Tiens, I Am Kloot sort un disque en 2012. Quelle incongruité. Car depuis leur sensationnel premier album, le soufflé est rapidement retombé et notre curiosité avec. Une suite de disques ennuyeux et une alliance avec les soporifiques Guy Garvey et Craig Potter des très pénibles Elbow ont eu raison de notre patience. L'auditeur est donc prévenu : il doit se lancer à l'assaut de Let It All In armé d'une couille dans le pli du coude. Tout un programme.

Les choses repartiraient-elles du coté des I Am Kloot ?
Magnifique pétard mouillé du début du siècle, I Am Kloot avait débuté les hostilités avec un refrain qui faisait rêver plus d’un compositeur pop : There’s blood on your legs, I love you
Et puis ? Plus rien. En 2007, l’album Moohla Rouge aurait pu les disqualifier à vie. Mais à Manchester, on a la peau dure. Certains de leurs collègues ont connu pire. Alors trois chroniques moisies dans le NME ou Mojo…

Le vieux briscard de Peter Jobson nous l’a fait à l’envers dès le début du disque. Sur Bullets, les croches de sa basse nous rappellent les saintes heures de Natural History. Les accents pris par John Bramwell sur Let them all in nous plongent dans la même faille temporelle. Retour en 2001 et au beau moment de la découverte des mancuniens. Cependant, on cherche désespérément les chansons. Les ruses ne font jamais long feu et l’ennui pointe rapidement le bout de son nez.
Il en va de même pour Hold Back the line : les arrangements des Elbow cachent la misère.

I am Kloot – These days are mine

Pourtant cette nouille de Bramwell est excellent quand il s’en donne les moyens. Et qu’il les économise surtout. La preuve avec Mouth on me. C’est peut être une de ses plus belles chansons. Ces petites touches de guitare et cette voix… Il pourrait nous faire danser en lisant l’annuaire ce con. Les deux minutes cinquante quatre secondes de cette chanson sont bénies. Début parfait. Le spleen mancunien et la morgue anglaise font le reste.
Après cette petite mort, on retombe dans les affres de la longueur et de la chantilly.
Il faudra attendre encore quelques minutes pour retomber sur l’autre pièce de choix du disque, Some Better Day. Le refrain liverpuldien fait office de petite madeleine de Proust. Un condensé de pop anglaise qui a le pouvoir de faire ressurgir de nombreux souvenirs. Il pourrait le faire pleurer son annuaire…
Quant à These days are mine, deuxième extrait officiel de Let it all in, on se demande encore l’intérêt de la chose. On remercie les gaziers d’Elbow ?

Tracklist

  1. Bullets
  2. Let Them All In
  3. Hold Back The Night
  4. Mouth On Me
  5. Shoeless
  6. Even The Stars
  7. Masquerade
  8. Some Better Day
  9. These Days Are Mine
  10. Forgive Me These Reminders

I Am Kloot – Let It All In
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Pierre Gisèle

[EXCLU] La pépite Pierre Gisèle

Retour vers le futur. Le début des années 2000, les albums lo-fi, les boites à malice sans arrière pensées, bric-à-brac sensible qui ferait copuler les Moldy Peaches, Ben Lee et Mansfield.TYA. Pierre Gisèle nous offre en exclusivité l’écoute de son EP, Distorsion.
thewavepicturaces-flightfromdestruction3

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.

Le Floyd P.U.L.S.E. toujours

Le film P.U.L.S.E. Restored & Re-Edited de Pink Floyd sortira pour la première fois en Blu-ray le 18 février 2022 chez Warner Music.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.