Rhye – Woman

chronique : Rhye - Woman Nous ne prenons pas trop de risques en prévoyant un futur radieux au duo formé par le canadien Mike Milosh et le norvégien Robin “Hannibal” Braun. L'album Woman vient chasser sur les terres des Metronomy et consorts et pourrait décrocher la cagnotte en France. Oui car c'est déjà le cas chez nos voisins anglo-saxons.

Rhye

Les Rhye réussissent un petit exploit : obtenir une meilleure note chez les pisse-froid de Pitchfork (8,5/10) que chez les éjaculateurs précoces du N.M.E. (5/10). Il faut le faire quand même.
L’album Woman est porté par un single bien ficelé. La voix douce et sensuelle de Milosh fait des ravages sur les mélodies de The Fall. Froid canadien et spleen scandinave.
One of those summer days fonctionne sur la même logique.
Et après ? C’est le problème.

Rhye – The Fall

Le reste des chansons mérite une place de choix sur une play-list mêlant le pire des années 80. Phil Collins, Midnight Oil et le quart d »heure slow assuré par Rhye. Une chanson comme Verse a le don d’accumuler les poncifs. Idem pour les boucles de Shed Some Blood et cette production convenue et pénible.
Mais comme nous sommes des gens aimables, nous ne nous attarderons pas plus longtemps sur ce disque aux promesses sensuelles et aux réalisations pénibles. Il y a des problèmes bien plus important : la faim dans le monde, la crise économique et surtout le nouveau disque de Christophe Maé.

Rhye – Woman
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
2 réponses sur « Rhye – Woman »

Cher Louis,
Je conçois qu’on n’aime pas Metronomy, mais là en comparant Rhye, aussi fade d’ennuyeux à Metronomy tu t’es quelque peu vautré, non?

Cher Conquerant,

J’apprécie Metronomy et je ne pense pas m’être vautré.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Petervonpoehlmariemodianomarcdegroot

Peter & Marie

Capri ce n’est pas fini. Le couple Marie Modiano et Peter von Poehl sort leur deuxième album à quatre mains le 30 août chez Nest & Sound / Modulor. Capri. Ballad of the Spirits est gorgé de soleil et d’arrangements munificents.
Rome-anotherearlymorningsession

Tous les chemins…

Brûlée, c’est l’album caché de l’année. Oui, on aimerait qu’il y ait un peu plus de monde dans la Cabane comme l’on partage un grand cru avec ses amis. Comme l’on mange des ortolans en cachette.
Johncale-howweseethelight

Vidéo : John Cale – How We See The Light

John Cale sera t-il celui d’où viendra la lumière ? 82 ans au compteur comme Sir Paul, il balance une bombinette pop comme pourrait faire un jeunot qui déclare sa flamme pour la première fois.
Macca

When I’m 82 !

Paulo nous refait l’appel du 18 juin en annonçant pour son anniversaire deux dates à Paris à le Défense Arena le mercredi 4 et jeudi 5 décembre 2024.

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]