Mysterons Invade The Jackin’ Zone – Chicago Acid and Experimental House 1986-93

Mysterons Invade The Jackin' Zone : Chicago Acid and Experimental House 1986-93 Après nous avoir régalé il y a quelques années d'un "Acid — Can You Jack ? Chicago Acid and Experimental House 1985-95" et plus récemment d'un plus folle "Voguing — Voguing and the House Ballroom Scene of New York City 1976 - 1996", à ce sujet on croise toujours des gogo dancers dominicains avec des cheveux longs et des corps de rêve à New York de nos jours, ils ne sont pas tous morts, Soul Jazz Records nous ressort une compilation des meilleures années de l'acid-house de Chicago.


On retrouve donc ici tous ces hérauts d’un genre nouveau s’inspirant du funk, de la soul, du disco, de la pop parfois à seule fin de créer un musique jamais entendue auparavant. C’est un réel plaisir de redécouvrir des perles un peu tombées dans l’oubli comme « The Jackin’ Zone » ou bien encore « The Night Calls ». Soul Jazz dans un souci pédagogique sans doute a ainsi mélangé dans ce disque titres de légendes et titres obscurs. La compile parfaite à offrir aux copains qui considèrent toujours en 2013 que la house et la techno ne sont pas de « vraies » musiques. Les pauvres…

Risque Rythum Team – The Jackin Zone

Armando – 151

Mr. Fingers – Can You Feel It

Mr. Fingers – Washing Machine

Adonis – No Way Back (Vocal) [Unmixed]

2 réponses sur « Mysterons Invade The Jackin’ Zone – Chicago Acid and Experimental House 1986-93 »

Un très bon son, exactement comme je les aime. Et oui, pauvres sont les personnes qui pensent que la techno n’est pas de la vraie musique, ils ne savent pas ce qu’ils loupent !!

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Armando

Armando

Armando n’aura vécu que partiellement l’explosion et la consécration de l’acid-house dont il est un des fondateurs puisque cela fait 14 ans qu’il est décédé.

Plus dans Son du jour

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.