Scott Of The Antarctic – Same EP

Scott of the antarctic - Same EP
Ce n’est ni un officier de la Royal Navy, ni un explorateur polaire britannique. Quoique. Scott, c’est un genre d’hommage hilare au Flying circus des Monthy python. Son prénom c’est Jérôme. Ca fait un moment qu’il traine ses guêtres dans les rues de Paris. Copain et guitariste des Captain kid, La Féline, Melody's Echo Chamber, Reza et d’autres encore, il a voulu y mettre de sa prosodie enjouée, balancer son propre groove et ses poèmes mélancoliques.

Produit par le tout nouveau label Savoury Snacks Records, son premier EP à l’étiquette pop-folk est comme un retour de voyage évasif d’un froid glacial polaire aux tropiques brésiliens heureux. Une douce escale solitaire.
On y retrouve subjectivement des inspirations afrobeat à la Kuti, un tropicalisme Gilberto Gil au ministère, en passant par la grâce spirituelle des Fleet foxes – Quiet wild– et des langueurs de farniente d’un Jack Jonhson croisé sur la plage – Chickens. Sur One fuzzy morning, je me passe en boucle la sensualité des échos de voix qui viennent caresser les oreilles avec le « tchi-tchi » des maracas qui rappelle étrangement celui des cigales.
Sur ces arpèges égrainés au nylon, on est clairement sur le transat d’été, adonné aux mains d’une délicieuse vahiné à des kilomètres du traintrain urbain. Scott y aurait sans doute puisé dans les souvenirs des parfums d’enfance d’une région gorgée de soleil.

Quiet wild. Le ton mélancolique accompagné des proses finales du violoncelle rappelle un peu l’engourdissement du corps et appelle au repos de l’âme. « C’est comme lorsqu’en plein hiver vous êtes seul dans votre appartement, le chauffage s’allume et vous ressentez un petit frisson. » m’explique Scott.

Chanter les pieds dans l’eau, flirter avec l’écume des vagues, Scott en rêverait. Mais pas en Antarctique. Sur une colline, dans une rue, ou même dans sa salle de bain, il le fera. Ce sera brut et varié. Au gré des saisons et des instants de vie, comme lui.

Ne le ratez pas, le 3 décembre au Pop In à Paris, dans le 11ème.

Tracklist : Scott Of The Antarctic - Same EP
  1. Chickens
  2. One Fuzzy Morning
  3. Quiet Wild
  4. Day Boy
  5. I Can't Breathe

Scott Of The Antarctic – Same EP
7/10

Cela pourrait vous intéresser

Louisdurdek-unnamedroad

[EXCLU] Vidéo : Louis Durdek – Unnamed Road

Louis Durdek nous promène sur son chemin de traverse. « On t’accompagnera si tu trouves ta route » écrivait Eugène Guillevic, avec ce titre, on suit Louis Durdek jusqu’au bivouac et davantage.
Mimiobonsawin-blossomingliveinconcert

Vidéo : Mimi O’Bonsawin – Blossoming (Live In Concert)

Mimi O’Bonsawin est une autrice-compositrice-interprète métisse originaire du Grand Sudbury en Ontario. Elle est née d’une mère franco-ontarienne et d’un père abénaquis, un des peuples autochtones du Canada. Elle vient de sortir un album live avant quelques dates en France.

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]