Vidéo : Le Prince Miiaou – Happy Song For Empty People

Inquiétante et martiale, Le Prince Miiaou revient de Brooklyn toute ébouriffante.

Il y a deux ans, Maud-Elisa Mandeau nous conseillait de remplir le blanc de notre propre vide, aujourd’hui, Le Prince Miiaou chante des chansons joyeuses pour des gens vides dans un clip réalisé par ses soins où elle joue la comédie de la scène. Bien sûr, comme l’affirmait Horace Walpole, « ce monde est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui sentent ». Ambiance lynchienne, riff lancinant, voix écorchée à la jungle queen du dorset, comme d’habitude, Le Prince Miiaou tient fermement les rênes (reines ?) en auto-produisant son deuxième disque, Where is the queen ? à paraître le 27 janvier. Et avec un tel effort, on ne doute pas que ses pantoufles de vair se transforment en or.

Le Prince Miiaou sera en concert le 26 Novembre à La Flèche d’Or pour la soirée Ricard S.A Live Session avec Bow Low et Balinger.

Discographie

Le Prince Miiaou – Happy Song For Empty People

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Prince Miiaou © Boris Barthes

Vidéo : Le Prince Miiaou – Poisson

Ce poisson nage en eau trouble mais comme l’affirme Francis Blanche : “que celui qui n’a jamais péché jette au poisson la première pierre !”. Le Prince Miiaou partage sa détresse, l’amour contient bien des arêtes et ce poison lent et inexorable nous fait souvent échouer hors de l’eau, hors de nous-même.
RubiCan - Par delà la pudeur

Vidéo : RubiCan – Par delà la pudeur

« La pudeur est une question d’éclairage. » affirmait Etienne Rey dans l’Amour de Stendhal. RubiCan fait s’en aller la pudeur en un clin d’œil dans ce nouveau clip.

Plus dans Son du jour

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.