Catégories
Chroniques d'albums

Dusty Kid – III

Dusty Kid - III

Dusty Kid - III
Dusty Kid – III

On se demandait si Dusty Kid était capable de faire un autre album aussi bon que A Raver’s Diary, album réussissant le mix parfait entre les vieilles ficelles des meilleurs titres techno et les idées originales de Dusty Kid. Après Beyond That Hill, sorti en 2011, le 3e album du Kid, III, apporte la réponse. Tout en reprenant l’idée, génialement réussie, de faire un seul mix de l’album, la réponse est sans surprise.

Dusty Kid

Vu le petit génie qu’est Dusty Kid depuis ses premières leçons de piano à 10 ans, A Raver’s Diary ne pouvait pas être un coup de chance ; tant ce garçon a réussi à capter l’essentiel de l’electro et ce qui en fait la musique la plus excitante qui soit de ces dernières décennies. Avec III Paolo Alberto Lodde a réussi a recréer les ambiances qui nous ont fait rêver et danser il y a 20 ans déjà.

Dusty Kid a repris l’idée du mix, l’album regroupe 20 titres plus une piste de deux heures avec le mix des 20 titres. On passe de titres lents comme Far à l’excellent Sandalyon boosté à la TB303 ou au beat bien lourd de Yota Wave ou Antares. D’autres titres sont moins évidents ou moins efficaces mais l’écoute du « Coutinous album mix » reste jouissif et chaudement recommandé. Vous n’avez aucune excuse, l’italien l’a mis en téléchargement & streaming gratuitement !

https://soundcloud.com/dusty-kid-official/dk-iii

Il est également sur Deezer :

Dusty Kid - III

Tracklist : Dusty Kid - III
  1. Crepuscolaris
  2. Far
  3. Sandalyon
  4. Raww Oohmm
  5. He Won't Let You In
  6. Doom
  7. Flames
  8. Pandemonium
  9. Darkroom
  10. Exit 12
  11. Flashback
  12. Yota Wave
  13. Antares
  14. In The Wood
  15. Prelude
  16. Omega Y
  17. Omega X
  18. Escape
  19. Idklip
  20. Ending
  21. III (Continuous Album Mix)
Dusty Kid – III4.5
9/10
Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
Partager cet article
2 réponses sur « Dusty Kid – III »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Melorman - Eliquis

Vidéo : Melorman – Eliquis

Pour les cloîtrés volontaires ou les amateurs de grands espaces, Melorman vous offre 5 minutes d’ailleurs, d’ambiance vaporeuse et ensoleillée.
MAGENTA - Intimité

Vidéo : Magenta – Intimité

“Les doutes, c’est ce que nous avons de plus intime.” écrit Albert Camus dans ses Carnets et Magenta l’exprime dans cette nouvelle version d’Intimité extraite de leur EP Long Feu.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..
Magenta - Long Feu

Vidéo : Magenta – Long Feu

Paul Valéry écrivait, « durer provient de dur », tautologie que l’on peut tourner dans tous les sens pour se cacher l’évidence. Magenta le rappelle en secouant la brumaille, en ambiançant le mal-être.

QUARANTINE SONIC SQUAD donne le la pour le DAL

Quarante-cinq artistes se réunissent sur la compilation solidaire et militante du QUARANTINE SONIC SQUAD pour aider le DAL, le syndicat des sans-logis, des mal logés, des locataires H.L.M. qui agit pour défendre les droits et améliorer les lois qui concernent le logement.
montoya

Vidéo : Iñigo Montoya – .E.S

En transe. A chaque écoute de ce cri chilien du collectif Las Tesis, on est remué, bouleversé, boxé, sonné. Et pour une fois, les réseaux ont servi à quelque chose avec la médiatisation et l’internationalisation de ce chant de lutte aussi puissant que Bella ciao, La Chanson de Craonne ou Le Chant des partisans. Cet…
Magenta - Chance (avec Vendredi sur Mer)

Vidéo : Magenta – Chance (avec Vendredi sur Mer)

N’en déplaise à Gainsbarre, ces enfants de la chance nous permettent de connaitre les transes et d’attraper un cœur entre ces hanches que l’on remue à l’écoute de ce nouveau titre de Magenta.

Plus dans Chroniques d'albums

Fontaines D.C. – A Hero’s Death

Aussi utile qu’un masque porté sous le nez, le nouveau disque des Dublinois n’est pas la réussite tant attendue. Ni une grande déception. Pire : il ne se passe strictement rien quand on écoute A Hero’s Death qui porte au final bien son nom.
Jason Molina - Eight Gates

Jason Molina – Eight Gates

Secretly Canadian publie à titre posthume les ultimes enregistrements de Jason Molina. Les chansons d’Eight Gates ont été enregistrées en 2013, quelques mois avant la mort de son auteur. Sur ces neuf pistes, Molina oublie les guitares de Magnolia Electric et se projette dans les nuits sombres de The Lioness.

The Bathers – Kelvingrove Baby

Tout le monde se pâme sur la réédition en vinyle des disques de Lloyd Cole & The Commotions (Lloyd Cole & The Commotions – Collected Recordings 1983-1989 chez Tapete Records)… Et tout le monde oublie la réédition en cd et vinyle de la trilogie des disques des Bathers chez Marina Records, l’autre label teuton qui…

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.