The Warlocks – Skull Workship

The Warlocks - Skull Workship
Bobby Hecksher est toujours vivant. Et il parvient, après deux ans de gestation et cinq ans de silence, à publier un disque. La vie est belle en Californie. Toujours aidé par le désormais fidèle JC Rees, Hecksher et ses démons quittent les terres claustrophobiques du dernier album en date (The Mirrors Explodes) et reviennent peu à peu à la vie. Sans atteindre le paradis des heures de Surgery.

The Warlocks

A quoi peut bien ressembler un disque des Warlocks en 2013 ? A un disque des Warlocks.

Skull Workship est marqué au fer rouge de l’empreinte du fan plénipotentiaire du VelVet Underground qu’est Bobby Hecksher.
Dès le départ, avec les chansons Dead Generation et Chameleon, nous retrouvons les effets de manche qui nous ont toujours séduit chez ce groupe de Los Angeles. La voix plaintive et lancinante de l’ami Hecksher, les riffs tordus et gorgés de mélancolie… Tout est là. Sans être là.
En effet Skull Workship est un mélange entre les complaintes dépressives des deux derniers albums et les tentatives pop de l’abum Surgery. Ne cherchez pas de Shake the Dope Out, vous n’en trouverez pas. Passez votre chemin pour un nouveau Standing Between The Lovers Of Hell. Skull Workship est un album d’entre deux eaux sombres qui pourrait noyer l’auditeur. Camarade, choisis ton camp comme Bobby ne l’a pas fait pour toi.

Discographie

Si Eyes Jam ne tient pas la comparaison d’un Jam of the Zombies, on peut se féliciter des moments de douceur que sont You’ve changed et Silver & Plastic.
Mais comme à son habitude, un disque des Warlocks est une grenade qui explose dès le début. Et c’est évidemment les deux premiers morceaux qui donnent de l’épaisseur à ce disque court (40 minutes pour 8 morceaux).

The Warlocks – Dead Generation

The Warlocks – Skull Workship
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

The Warlocks - The Chain

The Warlocks – The Chain

En 2020, les Warlocks font toujours du Warlocks. Rien ne change à ce détail près que The Chain est sûrement le meilleur disque du groupe depuis… The Mirror Explodes paru en 2009.
The Warlocks

La rentrée des Warlocks

Les Warlocks débarquent en France après la rentrée des classes 2019. L’excuse parfaite pour sécher des cours.
The Warlocks

L’étoile The Warlocks brille toujours

Songs From the Pale Eclipse, Le septième album des The Warlocks, sera publié à la rentrée. Il semblerait que les Californiens en aient fini avec la dépression et remontent la pente.
The Warlocks

Shake The Tour Out

Bobby Hecksher et ses Warlocks sont de retour cet automne avec un nouvel album et une nouvelle tournée française.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.