Vidéo : Feu! Chatterton – La Malinche

Feu! Chatterton - La Malinche
Avec Grand Blanc, Feu! Chatterton a pris à la gorge le dernier Printemps de Bourges.

Il y a les chants de Maldoror, il y a désormais les chansons de Feu! Chatterton. De prime abord, on pourrait être agacé par le côté dandy costume 3 pièces, la morgue et l’outrance parfois de la voix. Mais au final, on préfère Vigny, Rimbaud, Aragon à René la taupe et Patrick Sébastien. Et l’on est presque rassuré puisque Thomas Chatterton se lamente, « Pardon, pardon, mon père c’est ma faute. J’ai cru être poète ».

On espère que le succès imminent de Feu! Chatterton ne sera pas suicidé dans l’oeuf par quelques ayatollahs du bon goût comme pour Fauve pour qui ils ont ouvert. La Malinche est le premier titre extrait de leur EP à paraître le 8 septembre, on s’enfonce dans le Paris interlope, nécropole qui ne sent pas que la carne, à la recherche d’une Malinche, victime ou manipulatrice ?

Discographie

Feu! Chatterton sera en concert aux Francofolies de la Rochelle le 12 juillet, à Rock en Seine le 26 août, au Point Ephémère le 12 septembre.

Feu! Chatterton – La Malinche

Feu! Chatterton – La Mort dans la Pinède

Feu! Chatterton – Les iNOUïS du Printemps de Bourges

Feu! Chatterton – Chantier des Francos

Feu! Chatterton – La Mort dans la Pinède

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
1 réponse sur « Vidéo : Feu! Chatterton – La Malinche »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Photos concert : Olivia Ruiz @ Les Francofolies | 13.07.2013

photos : Olivia Ruiz @ Les Francofolies | 13.07.2013

Avec Grand Blanc, Feu! Chatterton a pris à la gorge le dernier Printemps de Bourges. Il y a les chants de Maldoror, il y a désormais les chansons de Feu! Chatterton. De prime abord, on pourrait être agacé par le côté dandy costume 3 pièces, la morgue et l’outrance parfois de la voix. Mais au final, on préfère Vigny, Rimbaud,…

photos : The Dø aux Francofolies

Pour ma première contribution sur Soul Kitchen, j’arrive en grande pompe avec mon reportage dédié au groupe The Dø et à leur passage aux Francofolies de La Rochelle. J’ai eu la chance de suivre leur journée sous le soleil de Poitou-Charentes, allant même jusqu’à une visite surprise de Ségolène Royal (… heu si si !).

Francofolies 2010 : photos du 17 juillet

Dernière journée du festival centrée sur la Coursive. Et on démarre très fort avec Lili Ster. De la chanson française fraiche et acidulée qui redonne un coup de fouet au genre. Sur scène ça swing avec une belle énergie communicative. S’en suit Pierre Souchon, on sent qu’il n’est pas le fils d’Alain pour rien. On […]

Francofolies 2010 : photos du 16 juillet

C’est parti pour la quatrième journée des Francofolies ! Coté découvertes à la coursive pas grand chose à se mettre sous la dent ce jour là comparé aux autres jours. Jérôme Van Del Hole ouvre bal, son nom est aussi difficile à retenir que son set est peu marquant, il n’est pas mauvais non, mais […]

Plus dans Son du jour

Fontainewallace-souslesradars

Vidéo : Fontaine Wallace – Sous les radars

Le projet, c’est que tout reste en désordre. Et pourtant on est bien heureux de se retrouver sous les radars de Fontaine Wallace avec un nouveau film d’animation réalisé par Émeric Guémas.
Trumpetsofconsciousness-rosetta

Vidéo : Trumpets of Consciousness – Rosetta

Si Syd Barrett avait copulé avec Ray Davies cela aurait donné Trumpets of Consciousness. Mais Thibauld Labey n’a besoin de personne pour transformer la pierre de Rosette en pierre philosophale.
Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »