Catégories
Chroniques d'albums

Monument Valley – Walking On Skin

Monument Valley - Walking On Skin
Monument Valley - Walking On Skin
Monument Valley – Walking On Skin

L’univers enchanteur et planant du londonien – et se revendiquant comme tel dans ses vidéos – officiant sous le pseudonyme de Monument Valley nous avait déjà capturé les oreilles avec Your Cover Blown, ce genre de chansons que l’on peut écouter le temps d’une éternité environ, sans s’en lasser.

Monument Valley

Cette fois-ci, c’est encore sur la toile que l’histoire a lieu. Puisque Ned Younger, de son vrai nom, se plait à demeurer à une échelle relativement intime, c’est d’abord sur internet que son premier album, Walking On Skin, est disponible début juin.
On y retrouve, évidemment et heureusement, les déjà connues Your Cover Blown, Decade of Divas – réenregistrée et plus lunaire cette fois, à la façon de la précédente citée -, When I Go Clear et la plus récente Plans. Si ce premier volume sonore ne surprend guère, c’est avec joie que l’on retrouve un musicien fidèle à lui-même, à la voix et aux mélodies toujours aussi apaisantes, et dont les mélodies ont toutes ce « petit truc », soutenues par une union synthé/guitare à la Monument Valley que l’on avait aimés à ses tous premiers pas en tant que tel.
Conteur d’histoire et de différentes formes de solitude, sensible et touchant, le jeune homme nous rend accro à ses enregistrements ; Too Loud, qui introduit ce LP, ferait presque songer à un habile brassage de Soap & Skin et Chris Garneau dans son instru ; Tattooed Fists nous livre son histoire avec nostalgie et délicatesse, mais insufflant avec force un vent de robustesse et de vitalité (« And they waited for you to fall but your glass jaw isn’t glass anymore »). La voix de Kerry Leatham accompagne toujours notre narrateur pour When I Go Clear, et Walking Home, déconcertante par sa musicalité plus commune, n’en est pas moins une réussite de par sa mélodie, portée par une voix plus vigoureuse qu’à l’accoutumée. Enfin, Plans, avec des paroles toutes aussi soignées que ses consœurs (« You’re saying now that you wished me luck but never meant me to have that much »), clôt ce premier album, que l’on trouvera forcément trop court (une demi-heure).

Monument Valley – Tattooed Fists

A l’instar de son artwork, la musique de Monument Valley est simple mais magnifique, naturelle, accompagne le quotidien de tout un chacun. Et si vous n’aviez pas été insensible à son compatriote britannique King Krule sans pour autant en devenir un inconditionnel, c’est peut-être avec Ned Younger que vous trouverez la fragilité, la délicatesse et l’évidence de la vie dont vous manquiez pour être hypnotisé. Et si vous éprouvez l’envie de vous évader dans un univers où une réalité cruelle devient poétique et délicieuse, Walking On Skin vous attend. Enfin.

Monument Valley – Your Cover Blown

Monument Valley – Walking On Skin4.0
8/10
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Mina Tindle

Amour, toujours.

Pendant que beaucoup s’extasient sur une reprise romantico-viticole, Mina Tindle nous donne un peu d’amour avec un titre écrit par Sufjan Stevens du temps d’Age of adz et qui figurera sur son nouveau disque Sister prévu pour le 9 octobre.

[EXCLU] Tobin Sprout – On Golden Rivers

L’ex-guitariste des mythiques (et toujours bien vivants) Guided By Voices est de retour avec Empty Horses, un nouvel album chez Fire Records. Pour patienter avant la sortie de ce disque, SK* vous propose en exclusivité la chanson On Golden Rivers.
Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Andy Shauf

On dit oui à Andy (Shauf)

Andy Shauf avec The Neon Skyline a passé avec brio le cap parfois difficile du deuxième album en début d’année. Un disque personnel où les chansons tissent une histoire et nous fait croiser des personnages comme la séduisante Judy.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…