Joe Chiccarelli devrait être élu l’homme de l’été 2014. Responsable du meilleur disque de Morrissey depuis Vauxhall And I avec le très estival et débordant World Peace is None of Your Business, Chiccarelli a aussi produit le nouveau disque des revenants Spoon.


Avec They Want My Soul, les Texans rentrent plus ou moins dans le rang. Adieu veau, vache, cochon, Spoon. On repassera pour un disque de calibre de Ga Ga Ga Ga Ga.
Évidemment les choses n’ont pas été simples. Joe Chiccarelli n’a pas fini le travail et c’est le récurrent Dave Fridmann qui a réalisé les finitions. Et au milieu des deux, un Britt Daniel qui ne sait pas où donner de la tête. Nous voilà bien.

Spoon

Une pause, des projets solos (les divins Divine Fits de Daniel), un nouveau membre (Fischel)… Spoon semble à la croisée des chemins. Britt Daniel et Jim Eno remettent donc le couvert en 2014 mais les choses ne sont plus comment avant.
They Want My Soul fait étrangement penser au A New Morning de Suede.
Brett Anderson et sa bande avaient aussi fait appel à deux producteurs (Tony Hoffer et Stephen Street) et avaient intégré un nouveau membre. A New Morning
s’était royalement planté dans les charts et Suede s’en est allé le temps d’une pause de dix ans. Spoon semble avoir anticipé la chose en faisant un break juste avant. Au risque de réitérer l’expérience après.

Spoon
Spoon

Et ce disque mon capitaine ?

Après un faux départ (Rent I Pay), Spoon enquille quelques chansons bien sages. Autrefois surprenant et déconcertant, les types d’Austin sont assis au premier rang de la classe et claquent de la pop song de première bourre (Rainy Taxi).

Spoon – Do you

Inspiré par AC/DC et les Rolling Stones pour ce huitième disque de Spoon, Britt Daniel écrit des chansons terriblement classiques. Allant même jusqu’à reprendre I Just Don’t Understand d’Ann-Margret, on se demande comment l’affaire va finir. Spoon a quitté son label historique (Merge)… C’est bientôt ses fans historiques qui vont le quitter. Do You et son refrain peinent à entrainer son monde. Mais que se passe t-il ?
Un disque plus ou moins loupé mon capitaine.

Il faut attendre les derniers instants de The Want My Soul pour être aimanté par le jeu si brillant de Jim Eno et pour entendre un Britt Daniel enfin libéré. Let Me Be Mine (du Beatles à la sauce Pavement) et New York Kiss envoient les précédents morceaux au fond de la classe et tirent de la torpeur l’auditeur plus ou moins endormi.

Tracklist : Spoon - They want my soul
  1. Rent I Pay
  2. Inside Out
  3. Rainy Taxi
  4. Do You
  5. Knock Knock Knock
  6. Outlier
  7. They Want My Soul
  8. I Just Don’t Understand
  9. Let Me Be Mine
  10. New York Kiss
Spoon – They Want My Soul3.0
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Super Spoon !

Actifs depuis 25 ans, les Texans passent par la case Best Of cet été. Et si cette compilation était le moyen de se rendre compte, pour le grand public, que Spoon est l’un des meilleurs groupes du monde ?
Spoon - Hot Thoughts

Spoon – Hot Thoughts

Totalement ignorés par le public au début de leur carrière mais soutenus mordicus par la presse musicale, les Spoon ont réussi à inverser le cours des choses depuis une petite dizaine d’années en réussissant à caser leurs trois derniers albums dans le top 10 US. Arriveront-ils à inverser la tendance avec Hot Thoughts sur le…
Spoon - Inside Out

Vidéo : Spoon – Inside Out

Spoon n’y va pas avec le dos de la cuillère. Après Do You, premier titre accrocheur et clipé, voilà un Inside Out envoûtant dans une Amérique à la Hopper sous MDMA.

Plus dans Chroniques d'albums

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.