Catégories
Interviews

Retour vers The Coral

The Coral - The Curse Of Love

The Coral - The Curse Of Love
The Coral – The Curse Of Love

Le 20 octobre 2014, le groupe The Coral publiera The Curse of Love, disque enregistré entre deux pistes et deux cigarettes en 2005.
Nous allons donc nous retrouver dans l’antichambre du chef d’œuvre du groupe, à savoir Roots & Echoes (2007). The Curse of Love le précède mais n’est visiblement pas fait du même bois. La faute à Ryder-Jones qui quitte le groupe et qui reviendra in extremis pour produire Roots & Echoes.

Pour le moment, nous sommes en 2005. Les Coral viennent de tripler la mise en publiant le glacial The Invisible Invasion (on oublie volontairement la récréation psychédélique qu’est Nightfreak and the Sons of Becker). Quatre disques en trois ans dans le top 5 des charts du Royaume Uni. Un miracle. Et une ribambelle de belles chansons. Il faut dire que dans les rangs, tout le monde compose. Forcément, ça aide.
In the Morning, premier single du disque, fait un malheur sur les ondes anglaises. Les Coral tournent et ouvrent de temps en temps pour Oasis qui vient de se remettre en selle avec Don’t Believe The Truth. Définitivement une autre époque…

Certains fans du groupe n’avaient pas oublié ce disque caché dans la discographie des Liverpuldiens. Leur patience va être bientôt récompensée. Pour le moment, Nick Power, clavier du groupe évoque ce disque.

The Coral

Qu’est-ce que cela fait de travailler de nouveau avec les Coral ?

Discographie

Nick Power : Ça ne fait rien du tout. Nous avons tous collaboré sur nos projets solo et nous avons travaillé ensemble sur d’autres projets. Enfin je dis ça… C’est très bien de rejouer ensemble !

Pourquoi ne pas avoir publié The Curse of Love après The Invisible Invasion ?

Nick Power : Nous avons enregistré The Curse of Love sur un 8 pistes dans notre salle de répétition. A l’époque, nous étions sur Sony, une major qui ne voulait pas sortir ce disque… Maintenant, nous avons notre propre label, Skeleton Key, nous pouvons le sortir.

Quels sont vos meilleurs souvenirs liés à cette époque ?

Nick Power : Je n’ai pas beaucoup de souvenirs car j’ai une mauvaise mémoire.
Je me rappelle de l’achat de nouveaux claviers qui étaient analogiques. Ça sonnait très bien !
Nous écoutions aussi beaucoup de musiques de films japonais à cette époque.

Geoff Barrow (producteur de The Invisible Invasion) est de nouveau de la partie ?

Nick Power : Non.

The Coral – The Curse of Love

Tu peux nous expliquer le titre de l’album ?

Nick Power : The Curse of Love est le titre de l’album mais aussi le titre d’une chanson du disque. Beaucoup de nos chansons ont des significations explicites. Mais nous faisons en sorte que les auditeurs trouvent leur propre signification…

Si tu devais définir ce disque en un seul mot ?

Nick Power : Fantasmagorique!

Quelle est la signification de la sortie de ce disque ? Vous fermez définitivement la porte de l’époque Deltasonic ?

Nick Power : Nous voulions publier ce disque car c’était trop beau pour rester enfermé à jamais ! C’est un disque psychédélique, fantasmagorique, lo-fi et bizarre. Tout ce que j’aime en réalité.

Quelle est ta chanson préférée de The Curse of Love ?

Nick Power : Probablement The watcher in the distance. C’est une chanson étrange, à propos de la ville et des harceleurs.

The Willow Song de The Curse of Love est une nouvelle version de celle présente sur le single Put the Sun Back ?

Nick Power : Non, non. Nous avons enregistré certains morceaux. Les nouvelles versions sont beaucoup plus lo-fi. Rien à voir avec les morceaux déjà publiés. Un truc à la Joe Meek !

Qui a réalisé la pochette ?

Nick Power : La pochette a été conçue par la petite amie de Ian, Anna Benson. C’est une scène tirée de la mythologie qui semble vraiment correspondre à l’album.

En 2014, ton groupe est devenu une sorte de modèle. Ça fait quoi d’être aujourd’hui dans ce groupe ?

Nick Power : C’est toujours aussi cool mais très différent. Avec les réseaux sociaux, nous pouvons faire notre promotion comme jamais auparavant. Après… Il y a beaucoup moins d’argent mais nous y avons gagné en liberté et en force créatrice.

Tu pensais que le groupe allait durer aussi longtemps quand vous avez débuté ?

Nick Power : J’ai toujours su que nous passerions notre vie à faire de la musique. Après… Le groupe aurait pu exploser après le deuxième album.

On a une chance de vous voir en concert ?

Nick Power : Pas pour le moment. Mais qui sait, peut être que ça va se décider.

Tracklist : The Coral - The Curse of Love
  1. Curse Of Love (Part One)
  2. Wrapped In Blue
  3. You Closed The Door
  4. The Second Self
  5. View From The Mirror
  6. The Watcher In The Distance
  7. Gently
  8. Willow Song
  9. The Golden Bough
  10. The Game
  11. Nine Times The Colour Red
  12. Curse Of Love (Part Two)

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :

Cela pourrait vous intéresser

The Coral

Récit Coralien

Sorti en juillet 2002 chez Deltasonic Records, le premier album des Coral fit grand bruit, porté par un single fantastique, Dreaming of you. Pour fêter ses vingt ans, le groupe le réédite et annonce une tournée (anglaise).
The Coral

Les The Coral s’aèrent l’esprit

Coral Island continue son petit bonhomme de chemin et s’écoute toujours avec autant d’intérêt. Le morceau Change Your Mind bénéficie d’un clip, en ligne depuis quelques heures.
The Coral - Coral Island

The Coral – Coral Island

Nés dans le sillage des effluves de la Brit pop, les Coral ont cassé la baraque en 2002 avec le premier disque et Dreaming Of You, leur unique tube. Depuis ? Une dizaine d’albums, confinés à un succès anglo-saxon, tous excellents. Maintes fois dépassés dans les classements par la jeune garde, les Coral n’ont jamais…
The Coral

The Coral, l’efficacité anglaise

Et de dix pour les Coral ! Le groupe de Liverpool sera de retour à la fin du mois d’avril avec un double album et vient de publier Vacancy, un nouveau single diablement efficace.

Plus dans Interviews

gael_bonnefon_meme_so

5 questions à … Frédéric D. Oberland

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Frédéric D. Oberland dont le nouveau disque, Même soleil est disponible accompagné d’un travail photographique de Gaël Bonnefon réalisé entre 2009…
Gargäntua Valentin Levaufre

[Crossroads] 5 questions à … Gargäntua

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Gargäntua en concert le vendredi 10 septembre au Crossroads Festival. Et on a de l’appétit du côté d’Orléans avec au menu…
JUNON-HD @Eloi Casellas

[Crossroads] 5 questions à … Junon

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Junon en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Ecouter Junon en septembre prolongera votre été ou fécondera votre rentrée.…
Cheap House © Bartosch Salmanski - 128db.fr 0001

[Crossroads] 5 questions à … Cheap House

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Cheap House en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Cheap House mêle techno et jazz 3.0, leur playlist cinq…
Barbara Rivage

[Crossroads] 5 questions à … Barbara Rivage

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Barbara Rivage en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Et l’on remercie les insomnies qui ont qui ont conduit…
Jyeuhair

[Crossroads] 5 questions à … Jyeuhair

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Jyeuhair en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Et Jyeuhair décoiffe avec son flow mélodique et une playlist sensible…
Condore

[Crossroads] 5 questions à … Condore

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Condore qui prendra son envol le jeudi 9 septembre au Crossroads Festival. Et le Condore risque de rester dans nos oreilles…