Alt-J – This is All Yours

Alt-J - This is All Yours
Leeds a fait parler d'elle il y a quelques années avec les Kaiser Chiefs. On recommence en 2014 avec les Alt-J. Pauvre Leeds. Elle n'a pourtant pas mérité un si triste sort. Tout était bien parti avec les Gang of Four il y a quelques décennies. Bref...


Après un premier disque ayant connu un succès conséquent en 2012, revoilà les Alt-j (ou ∆ pour les intimes) amputé de son bassiste mais toujours gorgé de grandes ambitions. Il faut dire que le groupe a déjà récupéré le Barclaycard Mercury Prize avec An Awesome Wave… Si on les encourage, ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Incompréhensible.

Le plan marketing est réglé comme du papier à musique pour ce deuxième disque : clips léchés diffusés au compte-gouttes depuis quelques semaines et diffusion en avant première via Deezer.
La souffrance n’attend jamais.

Gwil Sainsbury a quitté le navire. C’est peut être la seule bonne action de ce type. Alt-J se retrouve donc à trois. Et Alt-J, c’est comme le tarot : à quatre, c’est pas évident mais à trois c’est sans intérêt. Et la partie à cinq, c’est Radiohead qui la joue depuis des années…
Donc voilà Joe Newman et ses amis embarqués dans un voyage qu’ils contrôlent mal. Les quatorze morceaux (si on compte le bonus track Lovely Day) nous font prendre une autoroute morne et triste avec le GPS activé.
On comprend rapidement que Kid A est le Nord de leur boussole et qu’ils feront feu de tout bois pour tenter de rivaliser avec les cinq d’Oxford. Déjà que la suite d’OK Computer peut susciter l’ennui mais alors la copie de la copie version altermondialiste. Merci mais non merci…

Discographie

Alt J – Hunger Of The Pine

La doublette Arrival in Nara/Nara ennuie prodigieusement. Inspirés par cette ville du nord du Japon, trois chansons de This is All Yours lui sont plus ou moins dédiées. Pas de chance pour les Japonais qui subissent catastrophe sur catastrophe. Le coup de grâce sera pour la fin du disque avec Leaving Nara.
On change de cap avec Left Hand Free pour se diriger vers le fin fond des États-Unis. Mais on ne change pas les problèmes des précédents morceaux. Intérêt ? Aucun.
On se force donc pour la deuxième partie du disque avec ses accents à la Sigur Rós. Et le constat est toujours le même. Bon courage pour écouter intégralement Pusher et consorts.

2/5. Et la générosité est grande. On entend déjà hurler dans les chaumières. La parole est à la défense.

Alt J - This is All Yours

Tracklist : Alt J - This is All Yours
  1. Intro
  2. Arrival In Nara
  3. Nara
  4. Every Other Freckle
  5. Left Hand Free
  6. Garden Of England
  7. Choice Kingdom
  8. Hunger Of The Pine
  9. Warm Foothills
  10. The Gospel Of John Hurt
  11. Pusher
  12. Bloodflood pt.II
  13. Leaving Nara

Alt-J – This is All Yours
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « Alt-J – This is All Yours »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Alt-J @ Bercy Aréna, Paris, 11/01/2018

Photos : Alt-J + Marika Hackman @ Bercy Aréna, Paris | 11.01.2018

Leeds a fait parler d’elle il y a quelques années avec les Kaiser Chiefs. On recommence en 2014 avec les Alt-J. Pauvre Leeds. Elle n’a pourtant pas mérité un si triste sort. Tout était bien parti avec les Gang of Four il y a quelques décennies. Bref… Après un premier disque ayant connu un succès conséquent en 2012, revoilà les…

Alt-J – Relaxer

Alt-J annonce, pour notre plus grand bonheur, la sortie de son troisième album qui s’intitulera Relaxer. Celui-ci sort le 2 juin via Infectious Music, il fait suite à An Ansome Wave et This Is All Yours, deux pépites qui s’apprécient toujours autant aujourd’hui.
Muse @ Musilac 2015 | Aix-les-Bains, 10-11-12 et 13 juillet 2015

photos : Musilac 2015 | Aix-les-Bains, 10 – 13 juillet 2015

Leeds a fait parler d’elle il y a quelques années avec les Kaiser Chiefs. On recommence en 2014 avec les Alt-J. Pauvre Leeds. Elle n’a pourtant pas mérité un si triste sort. Tout était bien parti avec les Gang of Four il y a quelques décennies. Bref… Après un premier disque ayant connu un succès conséquent en 2012, revoilà les…

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.