Catégories
Découvertes

BC Camplight

BC Camplight

Attention, un beau poisson vient d’être attrapé dans nos filets.
Derrière BC Camplight se cache en réalité un seul homme, le dénommé Brian Christinzio. Quelques clics sur la toile et on comprend assez vite que le garçon est fragile. Après quelques menues galères, le type revient aux affaires en ce début d’année.
En effet, BC Camplight a déjà publié deux disques entre 2005 et 2007 dont la qualité impressionne. Une dépression et une installation à Manchester et le revoilà.

BC Camplight
BC Camplight

BC Camplight

De 1980 à 1997, Manchester était synonyme de ville squattée par des footballeurs, des drogués et accessoirement des musiciens. En 2015, c’est une station thermale réputée pour les artistes ayant des soucis de santé et de créativité.
La preuve avec BC Camplight. Éloigné de son New Jersey natal et de ses amis de Philadelphie (The War On Drugs, Sharon Van Etten), Brian Christinzio a découvert une nouvelle Jérusalem avec Manchester. Grâce à cette dernière, il a retrouvé le goût de l’écriture.

BC Camplight – Just Because I Love You

BC Camplight
BC Camplight

Avec How to Die in the North, il quitte la pop teintée de psychédélisme de ses deux premiers disques et embrasse une pop plus douce.
Le premier single, Just Because I Love You, est impressionnant.

How to Die in the North sera publié le 19 janvier 2015 via Bella Union/PIAS.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

BC Camplight - Shortly After Take Off

BC Camplight – Shortly After Takeoff

Pour son cinquième album, Brian Christinzio aka BC Camplight a reçu la note maximale de 5/5 par le très chic The Guardian. Logique, cinquième album, cinq étoiles. Sauf que c’est tout sauf la logique qui anime Shortly After Takeoff, dernier volet de la trilogie commencée How To Die In The North et Deportation Blues…. On…

BC Camplight n’est pas HS

Découvert en 2015 grâce au magnifique How To Die In The North, BC Camplight sera de retour en avril 2020 avec Shortly After Takeoff, un disque de pop totalement allumée.
BC Camplight - Deportation Blues

BC Camplight – Deportation Blues

Américain expatrié en Angleterre, Christinzio aka BC Camplight a cru trouver le paradis à Manchester. Il y a trouvé en réalité la rédemption (parfaitement illustrée avec son précédent album How To Die In The North) et surtout l’enfer depuis que le Royaume-Uni a voté le Brexit. Notre Américain a réussi à échapper à Trump mais…
BC Camplight

A la rencontre de BC Camplight

Voilà dix mois que le troisième disque de BC Camplight a été publié. Les multiples écoutes de How To Die In The North n’ont pas usé les chansons de ce beau disque. Au contraire ! Le Mancunien d’adoption revient en France pour une tournée automnale dans le nord de la France. How To Die In…
BC Camplight

Le b.a.-ba de BC Camplight

Brian Christinzio, alias BC Camplight, n’a pas la tête de ses chansons. On s’attend à un petit gars avec une coupe de cheveux bourgeoise et le polo Ralph Lauren adéquat. Tout sauf à ce bûcheron fragile venu de Philadelphie et aujourd’hui installé à Manchester en gros. Oui, BC Camplight a le physique pour être maître…

Plus dans Découvertes

Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.
Chien noir

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.
Feldup

Se reconstruire avec Feldup

Tout le monde s’est épuisé à faire des concerts à la maison pendant le confinement. Pendant que certains labels se lançaient dans une course fort douteuse, Talitres est resté silencieux et a préparé la sortie du nouveau disque de Thousand et a surtout signé Feldup.

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les frères de Gelatine Turner sont habillés comme des lads de Manchester. Mais au lieu de sonner comme les La’s ou Cast, les Gelatine Turner sonnent comme les… Gelatine Turner. Sur une base rock, les frères Audoynaud rappent et enchaînent les merveilles. En 2012, Aline regardait le ciel. En 2020, Gelatine Turner regarde derrière les…