Catégories
Chroniques d'albums

Noel Gallagher’s High Flying Birds – Chasing Yesterday

Noel Gallagher - Chasing Yesterday

Noel Gallagher - Chasing Yesterday
Noel Gallagher – Chasing Yesterday

Comme à chaque sortie d’un disque de Noel Gallagher, on a l’espoir de retrouver ce sentiment d’invincibilité qui nous a inondé quand la platine a fait crépiter les premiers accords de Rock’n’roll star en 1994 ou quand l’écran de la télévision a explosé à cause des pales du rotor de l’hélicoptère du clip de D’You Know What I Mean? en 1997.
Évidemment, comme à chaque sortie d’un disque de Noel Gallagher, on se fait plus ou moins avoir. Pour le sentiment d’invincibilité, on repassera et on ira voir ailleurs. Pour la nostalgie et une soirée au coin du feu, on a trouvé le bon magasin. Alors que le premier disque solo de l’animal s’appuyait sur un héritage très sixties et était relativement homogène, Chasing Yesterday nous fait basculer dans les années 70 pour un parcours de montagnes russes qui pourrait s’avérer usant.

Noel Gallagher’s High Flying Birds

Liam Gallagher et ses Beady Eye dissolus pour cause de ventes relativement catastrophiques, Noel Gallagher se retrouve donc seul à tenir le bar. Lors du divorce, Liam Gallagher était parti avec le contenu des bouteilles, Noel avait gardé les cadavres. C’est le problème de Chasing Yesterday. Si ça joue plus détendu du slip que sur le premier album, Noel Gallagher nous refourgue ni vu ni connu quelques étrons que Liam aurait refusé de chanter. On voit déjà la scène dans le studio d’enregistrement entre les deux frangins et on regrette ces instants bénis.
Que viennent faire Lock All The Doors et The Mexican sur le disque d’un type qui a écrit Sad Song et Supersonic ? On se le demande.
Liam, reviens, il est devenu tout mou.

Chasing Yesterday possède tout de même de belles chansons. Noel Gallagher a évidemment encore cousu à la main des mélodies imparables (The Dying of The Light) et balance à la pelle des grenades pop à faire pleurer la jeune garde (You Know We Can’t Go Back). Évidemment nous sommes dans le convenu alors qu’on nous promettait le 14 juillet 1789 à l’anglaise. While the Song Remains the Same et ses flashs psychédéliques sont une petite révolution pour Gallagher : c’est qu’au royaume de la pantoufle, Noel est roi.
Enregistré à Londres, produit par lui même et sans doute aidé par les fidèles Terry Kirkbride et Johnny Marr (Ballad Of The Mighty I), Chasing Yesterday fait moins collet monté que son prédécesseur et bénéficiera donc d’un capital sympathie bien plus grand.

Évidemment, comme à chaque sortie d’un disque de Noel Gallagher, on courra l’acheter le jour de sa sortie.

Noel Gallagher’s High Flying Birds – Ballad Of The Mighty I

Chasing Yesterday sera publié le 02 mars 2015 (Sour Mash/PIAS).
Noel Gallagher sera en concert au Zénith de Paris le 12 mars 2015.

Noel Gallagher’s High Flying Birds – Chasing Yesterday3.0
6/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
2 réponses sur « Noel Gallagher’s High Flying Birds – Chasing Yesterday »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Noel Gallagher

Noel en avril

Onze ans après la séparation d’Oasis, Noel Gallagher met en ligne Don’t Stop, un morceau inédit enregistré pendant les sessions de Dig Out Your Soul. Connaissant la pingrerie du Monsieur pour les inédits, on peut se réjouir de l’idée. Du morceau beaucoup moins.
Noel Gallagher

Joyeux Noël avec Noel !

Pendant que Liam Gallagher gère l’héritage d’Oasis en remplissant des salles aussi facilement qu’il descend des bières, Noel Gallagher continue ses pérégrinations pop et multiplie les EP’s.
Noel Gallagher's High Flying Birds - Black Star Dancing

Noel Gallagher’s High Flying Birds – Black Star Dancing EP

Dans la vie, il faut aimer autant son Papa que sa Maman. Dans la vie d’un fan d’Oasis, il en va de même avec les frères Gallagher : il faut aimer autant Liam que Noel. Depuis le divorce de 2009, les rôles ont été rapidement redéfinis : Liam sera le gardien du temple, quant à…
Gareth Halliday (2)

Et si Gareth Halliday nous en collait une ?

On détenait un scoop chez Soul-Kitchen. A savoir le point commun entre Noel Gallagher et Damon Albarn. En 1996, cette information aurait valu son pesant de cacahuètes. Mais nous sommes en 2017 et les deux anciens se sont rabibochés. L’air con. Mais vu la qualité des collages du monsieur, on s’est quand même dit qu’on…
Le Volume Courbe

Charlotte Courbe, Scissor Sister

En 2007, Charlotte Courbe, une française expatriée à Londres depuis une décennie invitait sur le premier album du Volume Courbe Martin Duffy (Felt, Primal Scream), Hope Sandoval & David Roback (Mazzy Star), Kevin Shields & Colm O’Ciosoigv (My Bloody Valentine), Andrew Innes (Primal Scream). Dix ans plus tard, Charlotte Courbe est l’invitée de Noel Gallagher…

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.