Alma Forever

Alma Forrer
Les artistes qui emmènent dès les premiers mots sont rares, Alma Forrer en fait assurément partie. Elle possède une douce assurance, une voix frémissante, une présence magnétique.

L’été peut être pourri, nous sommes forcément heureux, Alma Forrer est en train de fignoler son deuxième EP après un premier très réussi. Il a été enregistré sous le soleil de Porto, Cidade Invicta mais assurément séduite par cette artiste radieuse et alcyonienne. Elle a travaillé sur des photographes du Turkestan russe et l’on a hâte d’écouter ses nouveaux polaroids du cœur et de l’âme et de découvrir un documentaire sur Porto et sa douceur de vivre. Un premier titre, Je t’attendrai filmé dans la forêt de Maceda est disponible, il figurera sur l’EP 6 titres qui sortira à la rentrée. Nous l’attendons avec hâte !

Alma Forrer – Je t’attendrai

Discographie

Alma Forrer - Alma Forrer

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Alma Forrer - Song d'une nuit d'été

Vidéo : Alma Forrer – Song d’une nuit d’été

Première nuit d’été de cette année du loup pour Alma Forrer, l’occasion de mettre en images sa mélancolique Song d’une nuit d’été pour mieux jeter les oripeaux de la brumaille de ces derniers mois cafardeux. Enfin pas sûr.
Alma Forrer - L'année du loup

Alma Forrer – L’année du loup

« J’ai envie de toi » chante Alma Forrer dans N’être que l’hiver qui ouvre son premier album L’année du loup et à son écoute nous avons aussi terriblement envie d’elle, de ses chansons entre folk américain et variété française au sens le plus noble.

Plus dans News

Nits

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !