« J’ai envie de toi » chante Alma Forrer dans N’être que l’hiver qui ouvre son premier album L’année du loup et à son écoute nous avons aussi terriblement envie d’elle, de ses chansons entre folk américain et variété française au sens le plus noble.

Après deux EP frissonnants, le premier avec Mocke Depret à la guitare, Mick Conroy à la basse et un titre en apesanteur, Bobby qui déjà montrait qu’elle avait « de l’or entre ses mains », le second avec Alexandre Bourit (Fishbach) bien connu de l’ENM de Villeurbanne et le très ‘Joni Mitchellien’ Comme avant, voilà enfin son premier album, changement dans la continuité. L’Amérique est toujours là mais Alma Forrer part à la conquête de nouveaux horizons et auditeurs avec les sonorités pop de Conquistadors qui dévoilent une nouvelle facette, ‘easy rider’ sexy à la voix sensuelle. Alma nous harcèle divinement, elle a « le diable au corps » et embrase notre cœur. Sa mue en chanteuse pop sur les traces de Françoise Hardy pourrait étonner mais cette équipée sauvage à 120 à l’heure, cette course entre [ses] amants séduit par sa lasciveté et son léger érotisme. On aimerait traîner avec elle peu importe la raison de [son] retard et l’album se clôt sur deux chansons d’une douceur infinie, Relève toi et sa rupture empathique et surtout Je suis, manifeste pour une nouvelle vie. On se fait donc dévorer par cette Année du loup avec délectation, conquis par ce timbre de voix singulier et sa poésie à la Emilie Dickinson qui écrivait : « Seul l’Amour peut blesser, seul l’Amour soigne la blessure ».

Alma Forrer - L'année du loup

Alma Forrer - L'année du loup

Tracklist : Alma Forrer - L'année du loup
  1. N’être que l'hiver
  2. Conquistadors
  3. Song d'une nuit d’été
  4. 120
  5. Tout n'est pas perdu
  6. La Course
  7. La Raison De Mon Retard
  8. L’année Du Loup
  9. Relève-Toi
  10. Je Suis
  11. Conquistadors Gavin Moss Remix

Alma Forrer – L’année du loup5.0
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Alma Forrer - Song d'une nuit d'été

Vidéo : Alma Forrer – Song d’une nuit d’été

Première nuit d’été de cette année du loup pour Alma Forrer, l’occasion de mettre en images sa mélancolique Song d’une nuit d’été pour mieux jeter les oripeaux de la brumaille de ces derniers mois cafardeux. Enfin pas sûr.
Alma Forrer - Conquistadors

Vidéo : Alma Forrer – Conquistadors

Cela fait longtemps que l’on est tombé amoureux d’Alma Forrer. Comment ne pas craquer pour cette figure adjanienne, cette moue mutine, cette voix charmeuse, ces yeux de braise ?
Alma Forrer - Conquistatores

Alma Forrer conquiert !

Alma Forrer part à la conquête de nouveaux auditeurs ! Sélectionnée pour le chantier des Francos en très bonne compagnie, voilà que déboule un nouveau titre, Conquistadors qui annonce L’année du loup, son premier album tant attendu au printemps.
Alma Forrer © Tom Toulemonde

5 questions à … Alma Forrer

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de la magicienne, Alma Forrer, baume du tigre musical pour notre vague à l’âme, souffle sensuel apaisant.
Alma Forrer - Maman

Vidéo : Alma Forrer – Maman

On est pas sérieux quand on a 19 ans. Alma Forrer rend hommage à sa Maman, matrice de ses désirs dans un titre de jeunesse (!).

Plus dans Chroniques d'albums

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.