« J’ai envie de toi » chante Alma Forrer dans N’être que l’hiver qui ouvre son premier album L’année du loup et à son écoute nous avons aussi terriblement envie d’elle, de ses chansons entre folk américain et variété française au sens le plus noble.

Après deux EP frissonnants, le premier avec Mocke Depret à la guitare, Mick Conroy à la basse et un titre en apesanteur, Bobby qui déjà montrait qu’elle avait « de l’or entre ses mains », le second avec Alexandre Bourit (Fishbach) bien connu de l’ENM de Villeurbanne et le très ‘Joni Mitchellien’ Comme avant, voilà enfin son premier album, changement dans la continuité. L’Amérique est toujours là mais Alma Forrer part à la conquête de nouveaux horizons et auditeurs avec les sonorités pop de Conquistadors qui dévoilent une nouvelle facette, ‘easy rider’ sexy à la voix sensuelle. Alma nous harcèle divinement, elle a « le diable au corps » et embrase notre cœur. Sa mue en chanteuse pop sur les traces de Françoise Hardy pourrait étonner mais cette équipée sauvage à 120 à l’heure, cette course entre [ses] amants séduit par sa lasciveté et son léger érotisme. On aimerait traîner avec elle peu importe la raison de [son] retard et l’album se clôt sur deux chansons d’une douceur infinie, Relève toi et sa rupture empathique et surtout Je suis, manifeste pour une nouvelle vie. On se fait donc dévorer par cette Année du loup avec délectation, conquis par ce timbre de voix singulier et sa poésie à la Emilie Dickinson qui écrivait : « Seul l’Amour peut blesser, seul l’Amour soigne la blessure ».

Alma Forrer - L'année du loup

Alma Forrer - L'année du loup

Tracklist : Alma Forrer - L'année du loup
  1. N’être que l'hiver
  2. Conquistadors
  3. Song d'une nuit d’été
  4. 120
  5. Tout n'est pas perdu
  6. La Course
  7. La Raison De Mon Retard
  8. L’année Du Loup
  9. Relève-Toi
  10. Je Suis
  11. Conquistadors Gavin Moss Remix

Les prochains concerts de Alma Forrer en France
DateSalleVilleTickets
04 Sep 2020DOMAINE DEPARTEMENTAL CHAMARANDEChamarandeAcheter un Ticket
05 Sep 2020DOMAINE DEPARTEMENTAL CHAMARANDEChamarandeAcheter un Ticket
06 Sep 2020DOMAINE DEPARTEMENTAL CHAMARANDEChamarandeAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Alma Forrer – L’année du loup5.0
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Alma Forrer - Song d'une nuit d'été

Vidéo : Alma Forrer – Song d’une nuit d’été

Première nuit d’été de cette année du loup pour Alma Forrer, l’occasion de mettre en images sa mélancolique Song d’une nuit d’été pour mieux jeter les oripeaux de la brumaille de ces derniers mois cafardeux. Enfin pas sûr.
Alma Forrer - Conquistadors

Vidéo : Alma Forrer – Conquistadors

Cela fait longtemps que l’on est tombé amoureux d’Alma Forrer. Comment ne pas craquer pour cette figure adjanienne, cette moue mutine, cette voix charmeuse, ces yeux de braise ?
Alma Forrer - Conquistatores

Alma Forrer conquiert !

Alma Forrer part à la conquête de nouveaux auditeurs ! Sélectionnée pour le chantier des Francos en très bonne compagnie, voilà que déboule un nouveau titre, Conquistadors qui annonce L’année du loup, son premier album tant attendu au printemps.
Alma Forrer © Tom Toulemonde

5 questions à … Alma Forrer

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de la magicienne, Alma Forrer, baume du tigre musical pour notre vague à l’âme, souffle sensuel apaisant.
Alma Forrer - Maman

Vidéo : Alma Forrer – Maman

On est pas sérieux quand on a 19 ans. Alma Forrer rend hommage à sa Maman, matrice de ses désirs dans un titre de jeunesse (!).

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…