Interview de Pony Pony Run Run

Pony Pony Run Run
OFFelie - 29/09/2009

Pony Pony Run Run : Un nom original pour des garçons originaux. Trois Nantais : Gaëtan (chant) + son frère Amaël (basse) + leur frère adoptif Antonin (clavier/choeurs). Un premier album : We Need Pony Pony Run Run. Un label : 3ème Bureau. Une maison de disques : Wagram.

Hier soir, ils clôturaient les lives de la première nuit SFR au Showcase. Quelques heures avant, je les ai retrouvé sous le Pont Alexandre III. Des lunettes de soleil. Des cigarettes. Des bières. Des housses de téléphone flashy. De la fatigue. De la bonne humeur. Des rillettes qui puent dans le frigo des loges. Un dictaphone cassé.

Bon alors on devrait tous savoir que votre nom de groupe, Pony Pony Run Run, est principalement inspiré de la pub Juvamine. N’est-ce pas ?

(rire général)
Oui effectivement ! Cette pub passe tout le temps pendant les périodes des fêtes, certainement parce que les gens doivent avoir besoin de ce médicament après leurs excès. Ils la diffusent toujours deux fois ! ‘Juvabien, c’est Juvamine!’ C’est comme la pub Merchurochrome, le pansement des héros. Sauf que celle-ci, elle passe trois fois ! Il y a même Hansaplast. (pendant deux minutes, tout le monde a étalé sa culture pub avec un sourire d’enfant). Plus sérieusement, on trouvait que des noms de groupes tels que ‘Duran Duran’ et ‘Wet Wet Wet’ sonnaient bien, et on s’est dit ‘Plutôt deux fois qu’une’ alors, ‘Pony Pony Run Run’ est né. C’est un peu con comme nom, mais ça nous correspond justement.

D’ailleurs, pourquoi ‘Pony Pony’ et pas, par exemple, ‘Chicken Chicken’ ou ‘Cow Cow’ ?

Ah ouais, ‘Chicken Chicken Run Run’ ça sonne bien ! ‘Pony’ parce que quand j’étais gamin, j’ai toujours été fasciné par les Poney Shetland. Tu sais, ces poneys avec des cheveux blonds ! Et puis, les filles adorent ces poneys alors on s’est dit que ça pouvait être pas mal.

‘Pony Pony Run Run’ aurait pu s’appeler comment ? Parce que bon, quand on cherche un nom de groupe, j’imagine que ça se décide entre plusieurs.

Pas vraiment. ‘Pony Pony Run Run’ était comme une évidence. A vrai dire, on avait trouvé le nom du groupe avant même de commencer à composer, il y a quatre ans. (ils se regardent tous, fouillant au plus profond de leur mémoire) Ah si ! Au tout début, on s’appelait ‘7 day home delivery’. (ils s’interrogent entre eux, l’air de se dire ‘mais qu’est-ce qui nous ai passé par la tête ce jour-là ?’) Inutile de chercher à comprendre pourquoi ce nom, ou même un éventuel rapport avec Pony Pony Run Run, parce qu’il n’y en a pas !

Vous êtes actuellement en période de promo, donc vous devez enchaîner les interviews. Quelle est la question à laquelle vous détestez répondre ? Celle qui vous gonfle plus qu’autre chose ?

Antonin : ‘Et vos influences ?’
Gaëtan : Euh…
Amaël : ‘Pourquoi ? Pourquoi Pony Pony Run Run ?’
Gaëtan : Ah oui moi aussi ! Moi aussi c’est celle-là ‘Pourquoi ?’ (il imite un journaliste) ‘Pourquoi ? Ben… Parce que !’

Et, quelle est la question qu’on ne vous pose jamais, mais à laquelle vous adoreriez répondre ?

Antonin : ‘Pourquoi Cherry Love Brazil ?’ J’adorerais répondre à cette question. (les autres approuvent)

Moi je voulais savoir, Pourquoi ‘Cherry Love Brazil’ ?

Ah ! C’est une très bonne question ! En fait, pendant que l’on répétait la chanson, une copine de Pologne est passée nous voir avec une boîte de chocolats fourrés à la cerise/eau de vie de la marque Cherry Love. Elle a posé la boîte sur la table, à côté du paquet de café de la marque Brazil. On buvait énormément de café. Viens le moment de nommer la chanson et en un coup d’oeil, miracle de la nature, don divin : ‘Cherry Love Brazil’. Belle histoire n’est-ce pas ?

Effectivement ! Cette question valait le coup d’être posée. Vous débordez d’imagination j’ai l’impression, quand il s’agit de donner des noms.

C’est vrai que chaque titre de l’album a une signification un peu particulière, parfois étrange. Il y a des moments où l’on se demande vraiment l’état dans lequel on était quand on a fait nos choix !

Votre premier album ‘We Need Pony Pony Run Run’ est sorti sur le nouveau label 3ème Bureau (Wagram) le 15 Juin 2009. Comment s’est fait la rencontre ?

En fait c’était lors d’une baston. Ils nous ont agressé à la sortie d’un concert et on est tombé amoureux d’eux. Tu connais le syndrome de Sthokolm ? Et bien c’est exactement ça. Nous sommes tombés amoureux de nos agresseurs ! (rire général) En vrai, ils nous ont contacté par internet. Ils aimaient beaucoup ce qu’on faisait, et ils nous ont proposé d’enregistrer un album.

Vous tournez beaucoup en Europe, avec plus de cent dates à votre actif. C’était dans vos objectifs de trouver un label, un jour ?

Disons qu’ils sont arrivés au bon moment. On vendait déjà des disques qu’on gravait nous-mêmes, à la fin de nos concerts. La qualité était médiocre mais c’était déjà ça. La proposition du label était intéressante, et on voulait avoir une plus large diffusion. Les choses se sont faites assez naturellement finalement.

Le premier single ‘Hey You’ cartonne. Il a d’ailleurs été remixés par des dizaines d’artistes. Vous les avez écoutés ?

Peut-être pas tous, mais la plupart oui. En fait, un concours a été lancé, avec quatre-vingt remix. C’est assez impressionnant, et il y en a de très bons.

Crystal Fighters par exemple ?

Mortel ! Il est génial celui-là. D’ailleurs, il sort en vinyle dans deux semaines à Londres, avec la version originale de ‘Hey You’. C’est génial.

Crystal Fighters sont parfois sur les compilations Kitsuné Maison. C’est quelque chose qui vous plairait, à vous, d’y figurer ?

Oui, on adorerait !

Gaëtan, c’est toi qui écrit tous les textes. Est-ce que parfois, tu te mets dans états plus ou moins étranges pour écrire, et pour être encore plus inspiré ?

Non, jamais ! Je suis toujours très stone quand j’écris. Même avant d’entrer sur scène, on ne boit pas. On ne fume pas non plus. Rien du tout. Par contre après… (rires) En revanche, ça nous arrive d’être encore sous l’effet d’une grosse cuite de la veille. C’est étrange comme sensation, mais c’est cool.

Sur 10, vous donneriez quoi comme note pour ce premier album ?

Gaëtan : 10 !
Antonin : 8. Dans un magazine, il donne toujours un 8/10 aux albums. Je trouve ça cool comme note, alors je dis 8.
Amaël : 7.5 c’est très bien.
Gaëtan : Bon moi je dirai 9. Non, 9.5. C’est bien 9.5. C’est histoire de ne pas mettre 10 !

Une idée du prochain single ?

Non. Il n’y aura pas de prochain single ! Avec ‘Hey You’, on en a encore pour au moins trois ans ! (rires) Plus sérieusement, on ne pense pas au prochain single. On est encore en promo pour le premier. Notre tournée débute très bientôt. Et, on commence déjà à penser au deuxième album.

Est-ce que vous avec un rituel avant de monter sur scène ? Quelque chose que vous faîtes à chaque fois, pour vous encourager ?

Avant oui, on se faisait un gros câlin. Mais plus maintenant. Aujourd’hui on s’en fout. Limite, on monte chacun de notre côté, à l’arrache !
Antonin : Moi j’aimerais bien qu’on ait un truc à nous sur scène, dans le style vestimentaire par exemple. Il faudrait qu’on y réfléchisse.

Je suis sûre que vous avez des petits surnoms bien ridicules entre vous, non ?

Oui, mais on ne dira rien ! Par contre si tu cherches un peu, il y a une vidéo compromettante d’Antonin sur YouTube. Un truc bien ridicule.
Antonin : D’ailleurs, il faudrait que je demande à ce qu’on l’enlève…

Merci à Gaëtan, Antonin et Amaël. Et merci à Stéphane de 3ème Bureau.

Réponses

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

Crédit Pierre Emmanuel Testard

5 questions à … Macadam Crocodile

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Macadam Crocodile qui sort un EP live enregistré au Badaboum le 22 mai chez Allo Floride. Car c’est sur scène qu’il…

GRANDE-2-@Judith Flotrnt-Lapara.jpg WEB

5 questions à … GRANDE

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de GRANDE qui nous donne de la tension avec leur récent EP, Chasing the geant . Mais les démons et les fantômes…

GOODBYE MOSCOW © Esther Genicot

5 questions à … Goodbye Moscow

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Goodbye Moscow, projet du néo lyonnais Benjamin Hutter marqué par son aventure russe. Il vient de sortir un premier album, L’Univers,…

Tout ce qu’on veut dans la vie c’est écouter des chansons de Louis Chedid

Après cinq ans d’absence, Louis Chedid revient avec Tout ce qu’on veut dans la vie, un disque résolument pop. Aussi bien qu’Un Ange Passe (2004) et parlant d’amour comme On Ne Dit Jamais Assez Aux Gens Qu’On Aime Qu’On Les Aime (2010), Tout Ce Qu’on Veut Dans La Vie séduit par ses chansons et surtout…

5 questions à … Jean-Baptiste Soulard

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Jean-Baptiste Soulard (Palatine, Roni Alter) qui sort un album, Le Silence et L’eau inspiré par Sylvain Tesson et son Dans Les…

5 questions à … Kim Giani

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Kim Giani qui viendra jouer le mercredi 19 février à L’Aquarium Ciné-Café à Lyon les chansons du génial Daniel Johnston, prince…

Nada Surf

Nada Surf(in’ Bird)

En tirant la langue à l’industrie musicale (ou plus exactement à Elektra) qui réclamait en 1998 un second Popular, Nada Surf s’est sauvé du piège d’une carrière pré-formatée et en a profité pour casser son plafond de verre. Avec l’imbattable Let Go et l’impeccable Lucky, Nada Surf a écrit les plus belles lignes de la…

[Micro Photos] L’art d’Hartnett

En 1985, Ignite the Seven Cannons sonne l’heure de la révolution chez Felt. Un des singles du groupe rentre enfin dans les charts (Primitive Painters) et surtout Felt compte désormais dans ses rangs le jeune Martin Duffy qui va réaliser des miracles sur les prochains disques. Lawrence s’apprête aussi à quitter Cherry Red pour Creation…

Barbara Pravi

5 questions à … Barbara Pravi

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Barbara Pravi qui sort un EP, Reviens pour l’hiver en février. 5 titres pour 5 histoires et une playlist pour bien…

SUZANE@Liswaya-020-0135_RT_HD

SLT Suzane !

Point de contrepèterie dans ce titre. Depuis un an Suzane renverse toutes les scènes où elle se produit et s’apprête enfin à sortir Toï Toï son premier album le 24 janvier chez 3eme Bureau qui va l’installer durablement dans le paysage musical, elle vient d’être nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie ‘Révélation…

5 questions à … Tiste Cool

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Tiste Cool qui sort un EP, Caïpiranha. Non, vous n’avez pas la gueule de bois. Il n’est pas triste ce mot…

Luna

[25] 23 minutes avec Dean et Mario

Deux ans après avoir vu jouer John Baumgartner et Sterling Morrison sur Bewitched, Dean Wareham et ses Luna s’enfoncent dans la pénombre des nuits new-yorkaises avec Tom Verlaine et Laetitia Sadier.

[1990 – 2020] Very Swell !

Il y a tout pile 30 ans, Swell posait solidement les bases de sa musique faussement nonchalante et pleinement envoûtante. Avec trois mélodies faites avec deux bouts de ficelle, David Freel ouvrait les années 90 de la plus belle des manières. En 1990, il avait tout dit quand tout restait à faire.

Abel Orion - Home Again

5 questions à … Abel Orion

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’ Abel Orion que l’on a découvert avec Home Again extrait de son EP Late Night Music. Il répond à nos cinq…

Biche Here Now

Sorti en avril 2019, La Nuit des Perséides de Biche fait son petit bonhomme de chemin et devrait faire les belles heures de 2020.

LUKASXCLARA-AKCOMMUNICATION-GUILLAUMEPLAS (16)

5 questions à … Lukas Ionesco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lukas Ionesco, découvert ans The Smell Of Us de Larry Clark (prochain proscrit ?). Il sort un premier album, Magic Stone…

Pete Astor

[1990 – 2020] Sublime Submarine

Ils sont tous les deux dans ce bar de Pigalle situé au 114 boulevard Rochechouart. Le premier est Peter Astor, ex leader de The Loft et de Weather Prophets. Soutenu mordicus par Creation Records, il s’apprête à sortir Submarine, son premier disque solo, et à prendre tout le monde de court avec. Le second est…

5 questions à … Doriand

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Doriand dans l’ombre d’un paquet de chansons et d’artistes que l’on aime (Keren Ann, Katerine, Peter Von Poehl, Edith Fambuena…) et…

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

A ne pas rater dans Interviews !