Il n’y a pas que les feuilles des arbres qui virent à l’orange et au rouge lors de l’automne. Il y a aussi les disques de Pauline Drand.
L’édition bleue de son double EP étant « sold out » depuis des semaines, voici donc l’édition rouge qui arrive pour accompagner la chute des feuilles.
Cette nouvelle édition sera agrémentée d’un inédit et un morceau caché.

La France pensait tenir sa Nico, sa Cat Power avec Pauline Drand… Grossière erreur!
Car en plus de tenir sa Laura Marling, la France tient son Rivers Cuomo. Pauline Drand publie une nouvelle édition de son double EP en changeant la couleur de la pochette. Si un jour on pensait faire le parallèle entre Drand et Weezer
Si son album possède une pochette verte, on lui prédit un très grand succès commercial.

Comme toutes les belles choses, l’objet se mérite. Il sera disponible à l’occasion de deux showcases parisiens : le 16 octobre 2015 chez Gibert Joseph Musique et le 22 octobre 2015 aux Balades Sonores. La province pourra se sustenter via le bandcamp officiel de la Belle.

Pauline Drand – Ma pareille | Sofar Paris

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

BJ_entête_2016

De biens Belles Journées

L’an denier pour sa première édition, le festival Les Belles Journées à Bourgoin-Jallieu n’avait pas bénéficié de la clémence des cieux avec pourtant une programmation de très grande qualité axée sur la scène française indépendante. Malgré la pluie, Isaac Delusion avait ambiancé le parc des Lilattes dans un final époustouflant.
PAULINE DRAND_HD © Jérôme Sevrette

La beauté parfaite de Pauline Drand

Après avoir adapté en français Nick Drake, Pauline Drand reprend son chemin de prêcheuse folk et a décidé de s’attaquer à l’impossible : mettre en musique des poèmes inédits de Karen Dalton. Et c’est plus qu’une réussite !
Pauline DRAND par Séverin

Pauline Drand

Pauline Drand ou la chanteuse qui fait peur aux garçons. On pourrait résumer l’affaire ainsi. Certaines sont obligées d’en faire des caisses, d’autres de surjouer pour impressionner leur monde, pas elle. Son écriture glaciale réchauffera le cœur de tous les amoureux de Nico et de Françoise Hardy. A l’écoute de son Double Ep et de…

Plus dans News

Balthazar sur le sable

I’m in love, I know that you won’t come around. Quand la voix de velours rappé de Maarten s’emmêle à celle de miel de Jinte, on se métamorphose en grosse patate échouée sur la plage de nos sentiments confus, entre remords et regrets.
Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Joyeux Noël avec Mark Lanegan

Après une autobiographie célébrée par toute la critique littéraire anglo-saxonne et un beau disque, Mark Lanegan clôture l’année en publiant un disque de Noël.

Les rêves de Liam Gallagher

En 2005, Liam Gallagher chantait Keep The Dream Alive, un morceau écrit par Andy Bell pour Oasis. Quinze ans plus tard, Oasis n’est plus mais Liam Gallagher rêve toujours.

Les vertiges des Gelatine Turner

Les frères de Gelatine Turner sont confinés et les salles de concert devront attendre pour faire résonner les chansons de Derrière Les Nuages. En attendant leur retour sur scène, les GT balancent des playlists de qualité et publient un nouveau clip, Des Vertiges, des mirages… de qualité.
Mark Lanegan

[1990 – 2020] Where did Mark Lanegan sleep last night ?

Avant de sublimer les Queens Of The Stone Age, avant de chanter avec Nick Cave, Mark Lanegan était le chanteur des Screaming Trees. Signés chez Velvetone et surtout SST (Minutemen, Descendents), les Trees étaient là avant tout le monde dans les années 80. Ce groupe originaire d’Ellensburg annonçait les 90’s, Lanegan annonçait sans le savoir…