Alex G – Beach Music

Les parents d’Alex G devaient être des gens très économes et très tatillons quant à la question des dépenses liées à l’éducation de leur bambin.
Pour son dixième anniversaire, le petit Alex reçut deux cadeaux. Alex fut surpris car d’habitude on ne lui offrait qu’un paquet cadeau. Il faut dire qu’on n’a pas tous les jours dix ans… Tout excité, Alex ouvrit ses paquets et y découvrit une ficelle et deux morceaux de bois. Alex était le plus heureux des enfants.

Le lendemain, son père fut surpris de le voir jouer de la guitare dans le salon. Il appela sa femme et lui demanda expressément si elle n’avait pas dépensé toutes leurs économies dans un achat bien superficiel. Elle répondit par la négative. Il fallut se rendre à l’évidence; c’est Alex qui avait construit sa guitare avec ses cadeaux.

Quelques années, plus tard, Alex G nous refait le même coup. Avec trois fois rien, ce type fait beaucoup. Sur Beach Music, on retrouve des chansons incroyables aux références élégantes (Pavement, Ween et Elliott Smith) qui ont été bâties avec très peu de moyens.
Alex Giannascoli n’a même pas pris la peine d’écrire son nom en entier sur la pochette de son disque. C’est dire l’approche minimaliste de ce garçon.

Philadelphie ne serait-elle pas devenue la nouvelle Jérusalem du rock indé US ?
Après le miracle The War On Drugs, une nouvelle étape est franchie avec la Révélation Alex G.
Beach Music est le septième disque de ce jeune prodige de 22 ans mais c’est surtout le premier album publié via un label décent.
Jusque-là, Alex G végétait dans sa Pennsylvanie natale et n’était connu que des gens bien informés. Sa récente signature chez Domino change irrémédiablement la donne.

Mixé par Jacob Portrait, d’ordinaire bassiste d’Unknown Mortal Orchestra, l’album Beach Music est une petite boîte de Pandore, qui une fois ouverte, laissera nostalgique les amoureux d’une certaine idée des années 90. En effet, les chansons d’Alex G ont des titres à la Dinosaur Jr et possédent la classe des losers des 90’s.

Alex G – Bug

Enregistré à la maison, Beach Music est un disque ingénieux et intelligent. Alex G arrive à se cacher derrière différents masques sans les faire tomber et se joue de tout. On est rapidement In Love de Brite Boy et on redemande du Bug à la sortie du disque.

Alex G – Kicker

On regrettera peut-être juste la fin du disque qui montre quelques signes d’essoufflement.

Alex G - Beach Music

Beach Music d’Alex G est sorti le 09 octobre 2015 via le label Domino.

Alex G sera en concert le 15 octobre 2015 au Pop Up du Label (Paris).

Tracklist : Alex G - Beach Music
  1. Bug
  2. Thorns
  3. Kicker
  4. Salt
  5. Look Out
  6. Brite Boy
  7. In Love
  8. Walk
  9. Mud
  10. Ready
  11. Station
  12. Snot

Alex G – Beach Music
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.