“Combien de siècles faudra-t-il encore, avant qu’une nouvelle génération d’Amazones finisse par comprendre qu’un homme n’est vulnérable que si l’on touche à son orgueil ?” argue Francis Scott Fitzgerald dans Tendre est la nuit.

La Maison Tellier a de solides fondations. Un peu plus de 10 ans de pérégrinations, 6 albums dont un live et leur rutilant dernier né, Avalanche. Avec ce premier extrait clipé, Amazone, les pistoleros normands prouvent qu’ils maîtrisent l’art de la mélodie comme celle de la fugue.

Sifflements morriconiens, voix de plus en plus caressante sur un lit de guitares graciles, trompette aérienne, refrain entêtant, Amazone est un hommage aux femmes de tous âges magnifiées par les images délicatement empathiques de Julie Gavras dont on avait beaucoup apprécié La Faute à Fidel !

Et en ce jour de tolérance tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines crée par l’UNICEF, reposons l’Amazone, léchons ses hématomes et remettons un peu de baume au cœur du cyclone.

La Maison Tellier – Amazone

La Maison Tellier - Avalanche