Hier, La Maroquinerie accueillait trois groupes du label anglais Full Time Hobby : Farao, Dralms et The Magnetic North. Les deux premiers se sont courageusement défendus. Mais le groupe qui s’est chargé du coup de grâce est bien The Magnetic North.
Cela aurait un Dralms de les manquer !


Ils sont étonnants sur scène les trois The Magnetic North. Sur la gauche on distingue le très discret Simon Tong au C.V long comme le manche de sa guitare. « C’est le type de The Verve ! pouvait-on entendre ici ou là dans la salle. En effet, Tong a intégré The Verve lors de la grande époque (Urban Hymns). Après le sabordage du navire amiral de la scène de Wigan, Tong a gravité dans la nébuleuse Albarn (Gorillaz). Sa présence fait son petit effet. Tout comme celui de la magnifique Hannah Peel.
Et puis il y a Erland Cooper. Visiblement heureux d’être présent à Paris ce soir, Cooper défend les chansons de Prospect of Skelmersdale comme un valeureux bûcheron écossais. Armée de sa basse, cette grande tige emmène les deux autres dans les rues de Skelmersdale et sur les falaises des Orcades.

The Magnetic North – Signs

La set-list mêle habilement les univers des deux disques qui sont radicalement opposés. Évidemment ceux sont les chansons de Prospect of Skelmersdale qui l’emportent rapidement.

The Magnetic North – Pennylands

Mais une heure de concert des The Magnetic North, c’est une heure de chansons. Des vraies. Et au fur et à mesure du concert, on se dit que ces trois personnes n’ont rien à voir ensemble. Tong reste dans la pénombre, Peel maltraite comme une diva ses claviers. Quant à Cooper, on le croit tout droit sortie de la fac d’art. Avec une ceinture noire de judo s’il vous plait ! Leurs différences font la richesse de leurs chansons. On espère donc revoir ces gens très rapidement !

The Magnetic North - Prospect Of Skelmersdale

Prospect Of Skelmersdale des The Magnetic North a été publié le 18 mars 2016 via Full Time Hobby/PIAS.

Magnetic North - Prospect Of Skelmersdale

Tracklist : The Magnetic North - Set list @ La Maroquinerie, 30-03-2016
  1. Stromness
  2. Bay of Skaill
  3. Ward Hill
  4. Betty Corrigall
  5. Rackwick
  6. Hi Life
  7. Old Man of Hoy
  8. Jai Guru Dai
  9. Pennylands
  10. A Death In The Woods
  11. Signs
  12. Little Jerusalem
  13. Exit

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Erland Cooper

Erland Cooper prend le large

Erland Cooper se lance en solo. Après avoir illuminé nos journées et nos nuits avec Erland and The Carnival et The Magnetic North, Cooper prend tout le monde de court et prend le large.
The Verve ® Micahel Spencer Jones

[Micros-Photos] Michael Spencer Jones, The Lucky Man

En 1997, Oasis prit plus ou moins l’eau avec Be Here Now, son troisième album. Noel Gallagher avait produit un disque boursouflé et avait (enfin) de la concurrence. Il y avait évidemment OK Computer de Radiohead, Ladies and Gentlemen We Are Floating in Space des Spiritualized et surtout Urban Hymns de The Verve. Difficile donc…
The Verve - A Northern Soul

A Northern Soul de The Verve réédité

Tiens on réédite (uniquement en vinyle visiblement) le deuxième album des The Verve. L’heureuse nouvelle ! L’objet avait atteint des prix prohibitifs sur le marché de l’occasion. Il faut dire qu’en 1995, année de la sortie de ce disque, le pressage des vinyles était réduit à sa portion congrue. Les majors avaient décidé quelques années…
Magnetic North - Prospect Of Skelmersdale

The Magnetic North – Prospect of Skelmersdale

The Magnetic North déménage et quitte les Orcades, îles du nord de l’Écosse d’où est originaire Erland Cooper (le premier tiers masculin du groupe) pour le Lancashire. Le groupe pose ses valises à Skelmersdale, ville nouvelle crée dans les années 60.
The Magnetic North

Cap sur le Magnetic North

Leçon de mathématiques : Erland & the Carnival = Erland Cooper + Simon Tong. The Magnetic North = Erland & the Carnival + Hannah Peel. Erland & the Carnival + The Magnetic North = 5 grands disques de pop anglaise.
Richard Ashcroft

This Is Richard Ashcroft

Richard Ashcroft (The Verve) reviendra aux affaires le 20 mai 2016. Après l’accident industriel causé par son album The United Nations of Sound (2010), Mad Richard revient dans une forme plus classique. Et en peu plus en forme que précédemment !

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…