Les temps changent, la musique aussi.

Sur son dernier L.P. qui sort le 6 mai, le dublinois exilé à Stuttgart Shit Robot n’échappe pas à la règle. Sa musique semble plus organique, analogique, de moins en moins électronique. Plus sombre aussi. Il raconte qu’il a composé son album à la maison entouré de ses machines et de batteries et qu’il est ensuite allé rejoindre son pote de label Juan Maclean dans le New Hampshire pour le mixage. Marcus Lambkin sait toujours bien s’entourer quand il s’agit d’inviter des guests à pousser peu de la voix, on retrouve ainsi à deux reprises Alexis Taylor, la voix reconnaissable entre toutes de Hot Chip, Nancy Whang compagne de label ainsi que Museum of Love de DFA toujours, un compatriote de Dublin, New Jackson et même un chanteur punk, Jay Green. Le L.P. oscille donc entre chansons électroniques mélancoliques et longues plages plus dansantes car même si sa musique s’est assombrit Shit Robot n’en oublie pas pour autant le dancefloor.

Shit Robot – End Of The Trail

Discographies

Shit Robot – OB-8

Shit Robot - What Follows

Tracklist : Shit Robot - What Follows
  1. In Love feat. Alexis Taylor
  2. What Follows feat. Museum Of Love
  3. Ten Miles High
  4. Lose Control feat. Nancy Whang
  5. End Of The Trail feat. Alexis Taylor
  6. Phase Out feat. New Jackson
  7. Wir Warten
  8. Is There No End feat. Jay Green
  9. OB-8 (Winter Mix)

Cela pourrait vous intéresser

Muse @ Musilac 2015 | Aix-les-Bains, 10-11-12 et 13 juillet 2015

photos : Musilac 2015 | Aix-les-Bains, 10 – 13 juillet 2015

Les temps changent, la musique aussi. Sur son dernier L.P. qui sort le 6 mai, le dublinois exilé à Stuttgart Shit Robot n’échappe pas à la règle. Sa musique semble plus organique, analogique, de moins en moins électronique. Plus sombre aussi. Il raconte qu’il a composé son album à la maison entouré de ses machines et de batteries et qu’il…
Rock en Seine 2015

Rock en Seine 2015 : la programmation complète

Comme tous les ans, depuis 2003, Paris et surtout la paisible Saint Cloud deviennent l’épicentre du rock européen le temps du dernier week end de l’été. Une fois passé ce festival, c’est la rentrée des classes. Les vacances sont mortes, tous à Saint Cloud ! Qu’il parait loin le temps de la première édition et […]
Nick Cave @ La Route du Rock 2013

Photos : La Route du Rock – 15, 16, 17 août 2013

Photos de La Route du Rock, les 15, 16, 17 août 2013 avec : Chk Chk Chk, Allah-Las, Bass Drum Of Death, Concrete Knives, Disclosure, Electric Electric, Efterklang, Fuck Buttons, Hot Chip, Iceage, Jacco Gardner, Jackson Scott, Junip, Local Natives, Moon Duo, Nick Cave, Suuns, Tame Impala, Widowspeak.
clip : Hot Chip - Don't Deny Your Heart

Vidéo : Hot Chip – Don’t Deny Your Heart

Quand le stade de foot devient un dance floor géant sans Oliv’ et Tom mais plutôt avec Véronique et Davina, cela donne un hymne à l’amour sans chute de savon sous la douche avec ce Don’t Deny Your Heart de Hot Chip que renierait certainement Civitas. Vivement la sortie du jeu ! DiscographieHot Chip

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.