Nick Saloman monte encore au Frond

The Bevis Frond
Louis - 29/07/2016

Fire Records sort aujourd’hui des limbes de l’oubli les trois meilleurs disques d’une discographie aussi foisonnante que celle du Grateful Dead et aussi compliquée que celle de l’ami Zappa.
Nick Saloman fait partie de ces compositeurs qui écrivent des chansons en une heure et qui publie un disque tous les 10 mois.

Les États-Unis ont Woody Allen et Robert Pollard (Guided By Voices), l’Angleterre a Nick Saloman. Cet Anglais n’a jamais eu le succès escompté. Nous avons ici de nouveau le scénario classique du musicien en qui le label ne croit plus après l’avoir signé, du guitariste qui sort un disque au mauvais moment…

Insaisissables et surtout inclassables, Saloman et le Bevis Frond font ce qu’ils veulent quand ils veulent.

Comment as-tu rencontré les gens de Fire Records ?

Nick Saloman : Je ne les connais depuis très peu de temps. Nous travaillons ensemble depuis peu. Tout a commencé quand mon précédent label, Cherry Red, n’a pas souhaité poursuivre l’aventure avec moi. Cherry Red était très déçu par la faiblesse de mes ventes. Du coup, c’est Fire Records qui a reprit le projet des rééditions.

Pourquoi ces rééditions arrivent maintenant ?

Nick Saloman : Simplement parce que Fire Records a trouvé que c’était une bonne idée. Je n’ai pas fait grand chose car je suis en train de travailler sur des nouveaux morceaux. Mais c’est vraiment sensationnel qu’un label s’intéresse à mes précédents disques.

Les albums de ton groupe sont considérés comme des trésors cachés. Comment ressens-tu cette reconnaissance tardive ?

Nick Saloman : C’est bien de savoir que des gens aiment ce que tu fais. Je suis surtout content qu’assez de gens aiment ce que je fais pour pouvoir continuer à enregistrer des disques et faire des concerts. L’intérêt grandissant pour la musique du Frond est sûrement le fait de la bonne promotion faite par Fire Records. Et c’est sûrement aussi grâce à cela que nous sommes toujours vivants.

The Bevis Frond - Any Gas Faster

Quel est ton disque préféré parmi Any gas Faster, New River Head et London Stone ? Quel disque as-tu été heureux de retrouver ?

Nick Saloman : J’aime tous mes albums. Je ne peux pas choisir.
Si je devais en choisir un parmi les trois, je prendrais New River Head.

Une tournée européenne est prévue ?

Nick Saloman : Nous en avons fait une de deux semaines l’année dernière et c’était très bien. Pour être honnête, je ne pense pas. Le groupe tourne pas mal et le groupe joue très bien en ce moment mais ce ne serait pas viable économiquement. J’aimerai bien jouer en France. Je n’y ai joué qu’une fois en 25 ans. Et encore, c’était un concert organisé par des fans pour des fans… Malheureusement, le groupe n’a jamais intéressé les promoteurs et les directeurs de salle. Peut-être que ça changera un jour…

Any Gas Fater

The Bevis Frond - Any Gas Faster

Pourquoi as-tu enregistré ce disque aux studios Goldust ?

Nick Saloman : Je venais de signer un contrat avec le label Reckless. C’était la première fois que j’avais une avance. J’ai donc pensé que c’était mieux d’enregistrer un disque dans un vrai studio plutôt que dans ma chambre.

Quel est ton meilleur souvenir de cette session d’enregistrement ? Le pire ?

Nick Saloman : Je ne me rappelle pas de grand chose. Je me rappelle que j’ai travaillé très vite. Je savais ce que je voulais faire, j’avais tout en tête. Je ne voulais pas perdre mon temps.
Je n’ai pas de mauvais souvenir. Je me rappelle que je n’aimais pas attendre. J’étais très impatient à l’époque !

Qui a réalisé la pochette de cet album ? Qu’est-ce qui a motivé ton choix à l’époque ?

Nick Saloman : Son auteur s’appelle Cyke Brancroft. Je l’ai rencontré quand je travaillais au GLC de Londres. C’est un graphiste fantastique et un super musicien. Je lui avais demandé de faire mes premières pochettes d’album. Il a fait un fanstastique travail. Pour Any Gas Faster, il a illustré certains thèmes de mes chansons. Après cet album, j’ai moi même fait mes pochettes parce que je me suis toujours senti l’âme d’un photographe et d’un dessinateur.

Sur ce disque, tu as le même son que les Teenage Fanclub. Les connais-tu ?

Nick Saloman : Oui je connais bien les membres du Teenage Fanclub. Je les ai rencontrés pour la première fois au début des années 90 dans les bureaux de Fire Records. J’ai joué pas mal de fois avec eux et ils ont repris une de mes chansons pour une de leurs faces B. C’est un très grand groupe. Et ses membres sont des gens très gentils.

Tu peux me raconter l’histoire de This Corner of England ? Et de The Olde Worlde

Nick Saloman : This Corner of England est juste une chanson sur un type qui part dans les Cornouailles ou un coin qui y ressemble avec sa petite amie. Celle-ci va s’y ennuyer et le quitter.
Olde Worlde est plus abstraite. Elle évoque la vieillesse.

New River Head

The Bevis Frond - New River Head

Pitchfork et une ribambelle d’autres sites considérent ce disque comme ton chef d’oeuvre absolu. Tu es d’accord avec eux ?

Nick Saloman : Je ne sais pas. Je pense surtout que c’est aux auditeurs de décider quel est le meilleur album.

Le son de New River Head est bien meilleur que celui de Any Gas Faster. Tu peux m’expliquer ce changement ?

Nick Saloman : En effet. J’ai bossé avec plus de musiciens. Et puis j’avais acquis de l’expérience grâce à l’enregistrement d’Any Gas Faster. Je savais d’emblée comment faire sonner le disque.

Quelle est l’histoire d’He’d Be a Diamond ?

Nick Saloman : C’est une chanson qui évoque les sales types et leur relation avec les filles. Ils les traitent comme de la merde, les empêchent de tout faire, et quand leurs femmes se rebellent, ils promettent de ne plus jamais recommencer. En Angleterre, enfin surtout à Londres, appeler quelqu’un « a diamond » signifie que c’est une bonne personne. Bref, si on laisse une chance à ces types là… Ceux sont des diamants.

New River Head est sorti en 1991. Quel est ton disque préféré de 1991 ?

Nick Saloman : Bandwagonesque du Teenage Fanclub, Nevermind de Nirvana, It’s Shame About Ray des Lemonheads et Green Mind de Dinosaur Jr. Bref, pas mal de choses.

Comment as-tu écris les chansons de New River Head ?

Nick Saloman : J’écris toujours mes chansons en m’asseyant avec ma guitare, je fais quelques accords, je chantonne jusqu’à temps de trouver quelque chose de bien, à la guitare comme avec les paroles. Après, je décide de garder ou pas.

Tu utilises toujours la même méthode ?

Nick Saloman : Oui ! Au début, je travaillais seul. Aujourd’hui il y a des choses improvisées avec le groupe.

London Stone

The Bevis Frond - London Stone

Pourquoi as-tu publié ce disque sur le label Woronzow ?

Nick Saloman : Parce que mon label Reckless ne l’aimait pas. Je pensais qu’ils allaient le publier, je leur ai confiées les bandes mais il ne s’est rien passé. Après avoir attendu pas mal de temps et après avoir discuté avec eux, j’ai décidé de le publier sur mon propre label.

The Bevis Frond - The London Stone

Quelle est ta relation avec la ville de Londres ?

Nick Saloman : Je suis né dans le centre de Londres en 1953 et j’y ai grandi jusqu’à l’âge de 8 ans. Après nous avons déménagé à Hastings, une charmante ville sur la côte anglaise. J’ai toujours aimé Londres et elle me manque toujours un peu. Peut-être que j’y retournerai un jour…

Où as-tu trouvé la photographie de la pochette ?

Nick Saloman : C’est juste une vieille photographie qui collait bien au thème de l’album.

Quelle est l’histoire de Still Trying et de Freedom Falling ?

Nick Saloman : Still Trying évoque les échecs que tu subis quand tu essayes de faire quelque chose de nouveau. C’est une vision assez ironique et dépressive des choses.
Je ne me rappelle pas de quoi parle Freedom Falling. Je suis désolé !

Quel mot pourrais-tu utiliser si tu devais définir cet album ?

Nick Saloman : Circulaire.

The Bevis Frond - Any Gas Faster
The Bevis Frond - New River Head
The Bevis Frond - The London Stone

Any Gas Faster, New River Head et London Stone de The Bevis Frond sont réédités par le label Fire Records.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

L’art d’être Camilla Sparksss

Échappée de Peter Kernel, Barbara Lehnhoff aka Camilla Sparksss a publié cette année Brutal, suite sans concession de For You The Wild (2014).

Bandit Bandit

5 questions à … Bandit Bandit

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Bandit Bandit qui a déjà fait du chemin avec un premier EP et quelques concerts crasseux et torrides. Leur playlist est…

Juan Wauters

5 questions à … Juan Wauters

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Juan Wauters en provenance de Montevideo, Uruguay mais citoyen de la République libre de Jackson Heights, NY, quartier cosmopolite par excellence…

Les photographies sonores de Delphine Ghosarossian

Delphine Ghosarossian réunit ses beaux clichés dans un livre élégant et conséquent. Faces of Sound réunit les bouilles de Thurston Moore (Sonic Youth) ou d’Irak Kaplan (Yo La Tengo) de Brett Anderson (Suede). Et en plus de photographier Sir Brett, Ghosarossian fait parler Bernard Butler (et d’autres) sur leur relation à leur image et au…

© Clara Ozem

[EXCLU] 5 questions à … Johnnie Carwash

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Johnnie Carwash dont le nom réveille nos sens et nos tuyaux d’arrosage. Normal, leur mère est punk et vivante ! Le…

Jim Jones

Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay,…

The Fat Badgers © Bartosch Salmanski

5 questions à … The Fat Badgers

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Fat Badgers, le groupe qui fait danser l’Alsace et bientôt le monde avec leur premier album Soul Train le 29…

Paul Et Mickey - Mortel

5 questions à … Paul Et Mickey

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. On connaissait Paul & Nany, Paul une Tourtel, faire pleurer paupaul, ou Gainsbourg qui avait un « mickey maousse, un gourdin dans sa housse et quand…

Crime & The City Solution

[1989 – 2019] Crime And The City Solution à bride abattue

Formés en 1977 par l’Australien Simon Bonney, Crime & The City Solution fut un groupe qui inventa des nouveaux mondes sonores grâce au soutien indéfectible par Mute Records. En 1989, le groupe poursuivit sa période berlinoise entamée un an plus tôt avec Shine et publia The Bride Ship. Adulés par Wim Wenders (qui les avait…

Stan Mathis

5 questions à … Stan Mathis

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Stan Mathis à découvrir de l’intérieur avec une playlist punchy et un nouvel album, Plexus solaire. Il sera en concert avec…

Robi

C’est dire le bonheur de revoir Robi

On ne meurt plus d’amour dit la chanson de Robi… Nous, on pourrait bien mourir d’amour pour ses chansons. On est même volontaire. Après cinq ans d’absence (qui ne sont pas synonymes d’inactivité), Robi fait son retour avec un disque pénétrant qui vous transperce et vous sublime. Comme les dernières chansons de Vincent Delerm, les…

La tornade Oiseaux-Tempête

A peine un an après la sortie du splendide طرب TARAB, Oiseaux-Tempête revient avec From Somewhere Invisible, un disque auquel participe Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart), Jessica Moss de (Thee Silver Mt. Zion), Mondkopf, Jean-Michel Pirès ou encore G.W. Sok. Un disque hors-normes pour un groupe qui est hors-normes.

CMK © Fabrice Buffart

5 questions à … Claire Days

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Claire Days, jeune chanteuse lyonnaise qui vient de sortir un clip DIY, Call it a day extrait de son EP, Lava…

Let’s Go Theo Lawrence !

Après l’excellent Homemade Lemonade, Theo Lawrence ne boit pas du petit lait et pousse la porte de notre salon avec Sauce Piquante (une référence à Jimmy Newman). Plus resserré, ce disque impressionne par le savoir-faire de ce garçon et donne une furieuse envie de danser et d’oublier le reste.

Pierre Daven-Keller

Pierre Daven-Keller : Pour une poignée de chansons

« On n’est jamais mieux servi que par soi-même » dit le dicton. Pierre Daven-Keller a travaillé avec les plus grands (Dominique A, Miossec) et a signé les bandes originales de La Répétition (Catherine Corsini), Le Voyage aux Pyrénées (les frères Larrieu) ou encore Je suis un No Man’s Land de Thierry Jousse. Avec son nouvel album,…

Julien Belliard © Alexis Barbera

5 questions à … Julien Belliard

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Julien Belliard, ex ZO dont le mirage à écouter ci-dessous augure d’un troisième album bien réel, le mirage de Zo en…

Kid Loco par Camille Verrier (3)

5 questions à … Kid Loco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Kid Loco qui est venu nous dire qu’il va bien avec son nouvel album, The Rare Birds paru le mois dernier.…

Lou Doillon © Fabrice Buffart

Dans les pas de Lou

Quelle soit défragmentée au réveil comme dans son dernier clip, All these nights ou cachée derrière des fleurs au dernier TINALS à Nîmes, Lou Doillon séduit par sa présence, son charisme et les chemins de traverse qu’elle emprunte avec son dernier album, Soliloquy.

Petosaure

[BBmix 2019] Petosaure vaut de l’or

Deux ans après Le Fantôme de L’Enfant‎, Petosaure est de retour avec Le Musc, un EP qui parle (et chante) d’amour comme personne. Entretien à l’occasion de la sortie du clip de Vampyre, premier extrait de cet EP.

Slowdive- Amiens 23-06- 2018

Slowdive par Thierry Jourdain

En 1995, tout le monde (c’est à dire la presse et le public) est passé à côté de la musique de Neil Halstead. Pris en étau entre Nowhere de Ride et Definitely Maybe d’Oasis, les disques de Slowdive ont été balayés par la critique et ignorés par le grand public. Normalement, Neil Halstead aurait dû…

A ne pas rater dans Interviews !