Le roi Darren est de retour

Autrefois signés chez le prestigieux label anglais Rough Trade, les Californiens de The Tyde se retrouvent aujourd'hui hébergés par Spiritual Pyjamas, un label spécialisé dans l'édition vinyle, et annoncent la publication de leur quatrième album.

The Tyde

Enfin ! L’arlésienne du quatrième album des The Tyde, cousins américains des Teenage Fanclub, se termine avec l’annonce officielle de la publication début septembre de Darren 4. Cela fait pile 10 ans que le dernier disque des The Tyde a été publié (Three’s Co.) et donc autant d’années qu’on use le cd jusqu’à la corde. Adorateur de Felt et de Lloyd Cole devant l’éternel, Darren Rademaker avait réussi à transformer sa Californie natale en pub anglais où l’on noie son chagrin dans une pinte de bière. Écouter Separate Cars sans verser une larmichette relève de l’exploit ! Il faudra aussi réserver quelques larmes pour Darren 4 car ce dernier évoquera des thèmes joyeux tel que le divorce…

Darren Rademaker est parvenu à attirer du beau monde pour ce disque. On repère dans la liste des participants le fidèle frangin Brent Rademaker (Beachwood Sparks), Richard Gowen (Jonathan Wilson, Vetiver, Nick Waterhouse), Neal Casal (Chris Robinson Brotherhood, Ryan Adams & The Cardinals) et surtout Bernard Butler (Suede, The Tears) qui est venu filer un coup de main le temps d’une chanson (The Curse In Reverse).

Discographie

The Tyde - Darren 4

Darren 4 des The Tyde sera publié le 9 septembre 2016 via le label Spiritual Pyjamas.

The Tyde - Darren 4

Tracklist : The Tyde - Darren 4
  1. Nice To Know You
  2. Ode To Islands
  3. The Rights
  4. The Curse In Reverse
  5. Rainbow Boogie
  6. Situations
  7. It's Not Gossip If It's True

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Lawrence

[1988 – 2018] Review de The Pictorial Jackson Review

Souvent dénigré, éclipsé par Forever Breathes The Lonely Word sorti à peine deux ans plus tôt et par Me and a Monkey on the Moon, The Pictorial Jackson Review est le disque de Felt qu’on se surprend à oublier. Or il serait totalement idiot de passer à côté d’un disque où Felt dit définitivement adieu […]
GospelbeacH

Hauts les cœurs avec GospelbeacH !

Gardiens du temple depuis le début des années 2000, les frères Rademaker ont réussi l’exploit de ne sortir que des bons disques. En 2016, Darren Rademaker convoquait Bernard Butler à venir pousser la chansonnette sur l’album Darren 4 des The Tyde. En 2017, Brent Rademaker se revendique de Gram Parsons et de Tom Petty sur […]
The Tyde - Darren 4

The Tyde – Darren 4

Après dix ans d’absence, Darren Rademaker et ses Tyde reviennent nous donner des nouvelles. Et quelles nouvelles ! Éjecté de Rough Trade, lessivé par la vie, Darren Rademaker a essayé plusieurs fois de donner une suite à sa sainte trilogie formée par ses trois premiers albums.
Teenage Fanclub

Les Teenage Fanclub et les Tyde sont de retour

La même semaine, les Teenage Fanclub et les Tyde annoncent leur retour. Pour une nouvelle…. Les Teenage Fanclub, dont les fans célèbrent les vingt ans de leur Grand Prix, ont séjourné en France et ont enregistré un successeur à Shadows (2010). Quant à The Tyde, le capitaine Rademaker va de nouveau nous payer un tour […]

Plus dans News

Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.
Bertrand Belin - Tambourvision

Tambour-major !

Voir l’envers de l’homme est sans doute plus facile en skate. Bertrand Belin revient avec un disque intemporel et quasi dansant.