The Tallest Man On Earth est sans doute le plus grand sur sa planète, celle de la ballade désarmante et bouleversante.

Une pincée de trompettes sur des gouttelettes de piano, un finger picking délicat et la rivière de Jens Kristian Matsson alias The Tallest Man On Earth est translucide, limpide, cristalline. Il excelle à mêler miniature intime et paysages lumineux. « Les rivières sont des chemins qui marchent, et qui portent où l’on veut aller. » disait Blaise Pascal et l’on espère qu’elles mèneront The Tallest Man On Earth dans nos contrées pour jouer son prochain album dont est extrait ce Rivers.

The Tallest Man On Earth – Rivers

The Tallest Man On Earth – Time Of The Blue

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Kevin Morby - Singing Saw

Kevin Morby – Singing Saw

Le label Dead Oceans, basé conjointement à Bloomington (Indiana) et Austin (Texas) est comme le Messie : il transforme chaque disque en galette bénie par la Sainte Mélodie et multiplie les sorties comme aucun autre label. Après les beaux disques du brillant Destroyer et du revenant Bill Fay, c’est au tour de Kevin Morby de […]
The Tallest Man on Earth - There's No Leaving Now

The Tallest Man on Earth – There’s No Leaving Now

Le Suédois Kristian Matsson, caché derrière son fichu pseudo, sort un troisième album qui pourrait l’envoyer sur les hauteurs des classements de fin d’année. There’s No Leaving Now laisse ses deux précédents disques sur la bande d’arrêt d’urgence et trace une nouvelle route pour ce singulier Suédois.

Plus dans News

Richard-dawson---pc-kuba-ryniewicz--13---300-dpi

Dawson craque

Notre peasant préféré de Newcastle Richard Dawson chevauche une monture imaginaire pour mieux nous dépayser avec Horse and Rider extrait de son génial dernier album, The Ruby Chord.
Talisco-human

De la nature humaine

Retour sur terre pour Talisco avec un titre, Human qui annonce un nouvel album.
Jeanfelzine-cettefemmeestunmystre

Le Roy Jean

« Ne dépouillez pas la femme de son mystère » écrivait Friedrich Nietzsche. C’est souvent elle qui pourtant nous dépouille de nos certitudes et de nos illusions. Jean Felzine adapte magistralement en français le She’s a Mystery to Me chanté par Roy Orbison paru en 1989 sur son album posthume.
Miossec-mesvoitures

Au volant avec Miossec

Miossec nous conte son épopée automobile. On prend alors la route à rebours où les voitures sont des compagnes, presque des amantes défuntes.