5 questions à … Mother Of Two

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d'artistes appréciés par les membres de l'équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mother Of Two dont l'album au titre programmatique,Being nice doesn’t pay est en écoute exclusive sur SK* avant sa sortie le 16 décembre.

Mother Of Two est désormais seul (enfin presque). Mais cela défouraille sévère. Julien Gaulier (les formidables Hey Hey My My, les furieux British Hawaï) regarde le soleil sans perdre son temps. Enfin un ablum, Being nice doesn’t pay qui nous donne le code de la carte bleue de son auteur !

Mother Of Two en cinq questions :

Ton souvenir de concert ?

Discographie

Mon meilleur souvenir de concert c’est Morphine en 1993 ou 1994 pour un concert à l’autre bout de Paris dans un gala étudiant, c’est mon premier vrai concert. Sinon me concernant sur scène, c’est notre première Maroquinerie avec Hey Hey My My, on avait fait complet, des mecs vendaient des places au marché noir devant la salle !

Ta rencontre en tournée ?

Alors là c’est simple, j’en parle toutes les 2 semaines, j’ai rencontré Frank Black/Charles Thomson des Pixies quand on a fait leur première partie à l’Olympia avec Mother of Two. Très sympa le monsieur.

Ton anecdote dans le van ?

Se faire arrêter par la gendarmerie avec Michel, le batteur de Hey Hey My My, qui conduit (en chemise à carreau, je ne sais pas si ça a son importance?). Et la question du gendarme : « Vous allez sur un chantier ? »

Ton prochain album ?

L’album de Mother of Two sort le 16 décembre (mais pour le reste je n’en sais foutrement rien)

Ton prochain rêve ?

Tourner avec Mother of two

En écoute avec Mother Of Two :

Mother Of Two - fait sa playlist

  1. Twin peaksButterfly

    C’est un groupe ricain qui fait dans le classique mais c’est vraiment bon, ça me rappelle un tout petit peu le Hey Hey My My des débuts, quand on tournait et qu’on faisait parfois des sets bien rock’n roll/folk. Il y a un côté foutraque et c’est un groupe qui est vraiment bien jouissif, ils chantent à plusieurs, c’est parfois des mélodies un peu débiles mais chantées avec conviction, ce qui est vraiment le principal en fait !

  2. The Baptist GeneralsDog that bit You

    Je suis tombé là dessus par hasard sur une playlist Youtube (enfin je crois, je ne sais vraiment plus). Et j’aime bien le titre, ça commence simplement et le refrain est bien alambiqué. Ça me rappelle un peu Built to spill ou Modest Mouse.

  3. The BeatlesYour Mother should know

    C’est issu d’un de mes albums préférés des Beatles, Magical Mystery Tour. J’adore la mélancolie de ce titre et le côté désuet. C’est bien du Mc Cartney tout craché. Je pense que Queen s’est plus tard beaucoup inspiré de ce genre de titres pour leurs pastilles musicales (les pauses un peu surannées genre Seaside rendez vous)

  4. Nina SimoneLilac Wine

    Comme un gros ignorant que je suis parfois je ne savais pas du tout que ce titre s’est fait connaitre par Nina Simone (en fait ça a été composé pour un obscure film anglais je crois). J’ai connu cette chanson par la version de Jeff Buckley à la base. Puis je suis tombé sur celle ci… Et bah c’est juste la perfection de tout, la compo, l’interprétation et la simplicité de tout ça (bon il faut que je retrouve le compositeur, voilà c’est James Shelton, inconnu au bataillon, pour moi en tous cas)

  5. Roy Orbinson She’s a mystery to me

    Je suis tombé sur ce titre cet été en voiture à la campagne. C’était Mishka Assayas dans son émission sur France Inter. J’étais là, à me triturer les neurones pour savoir ce que c’était que ce titre. Ça sonne assez moderne mais la voix me ramenait vers quelque chose de plus ancien. Et puis on dirait un classique. En fait c’est Roy Orbison. C’était son dernièr album avant qu’il ne meure et la chanson a été écrite par… Bono… Et oui… en 1989. J’aime bien, c’est un peu kitchouille mais l’orchestration est simple est parfaite, la voix de Roy Orbison est parfaitement placée sur tout. Bref c’est cool à écouter l’été sur une route de campagne (en Californie, ou en Creuse)

  6. Mother of Two – That Train

    Mother of Two – Colorblind

    Being nice doesn’t pay de Mother of Two sort le 16 décembre.
    Mother of Two sera en concert au Supersonic le 6 janvier.

    Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Radio Elvis

Les bonnes ondes de Radio Elvis

« Mais ne remue pas tes membres ; tu es encore aujourd’hui sous notre magnétique pouvoir, et l’atonie encéphalique persiste : c’est pour la dernière fois. » J’ignore pourquoi Radio Elvis m’a fait retrouver cette citation des Chants de Maldoror d’Isidore Ducasse, comte de Lautréamont. J’espère que l’envoûtement magique à l’écoute du trio parisien persistera encore longtemps. […]
Mother of Two - Tiger

Vidéo : Mother of Two – Tiger

Tiger ne parle pas vraiment de bière mais les Mother of Two ne sont pas des brêles pour les ouvrir manuellement. Il faut se délecter de leur dernier clip qui illustre parfaitement cette phrase de Benjamin Franklin, « La bière est la preuve indéniable que Dieu nous aime et veut nous voir heureux. »

Plus dans Interviews

Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Jeromedidelotsonparapluiemarch2022thomasguerigen

5 questions à … Son Parapluie

A l’heure où Jacqueline Taieb revient sur le devant de la scène, il faut absolument écouter Son Parapluie avec son EP plantureux, Paris n’existe pas disponible chez 80 Proof records et Hot Puma Records.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.
Lady J.

5 questions à … Lady J.

Vous connaissiez Lady Oscar ou Lady D. Découvrez Lady J.. Après Calm Belt, vient la tempête de douceur de Soul Whispers. L’occasion de mieux cerner l’Audrey Hepburn de la soul lyonnaise avant son concert pour la fête de la musique sur la scène du tremplin Kiwi organisé par la Maison pour Tous salle des Rancy […]