Vidéo : Mother of Two – Tiger

Mother of Two - Tiger
Tiger ne parle pas vraiment de bière mais les Mother of Two ne sont pas des brêles pour les ouvrir manuellement. Il faut se délecter de leur dernier clip qui illustre parfaitement cette phrase de Benjamin Franklin, "La bière est la preuve indéniable que Dieu nous aime et veut nous voir heureux."

On le sait depuis longtemps, qu’elle soit « à la pression, en boite, en canette. On boit, on fait des rots et on pète. Ça fait mal à la nuque le lendemain mais on va remettre ça sans fin. »Et la bière permet à nos trois Stooges parisiens de réaliser avec leur téléphone la vidéo la plus humide de l’année 2014 finissante.

Les clips sépias avec ado énamourés en contre jour au ralenti en quête d’identité vous ennuient ? Alors vous aimerez ce plan séquence avec éjaculations brassicoles plus violentes que la Bataille des Cinq Armées et sa mélodie gouleyante qui n’engendre pas l’amertume et donne une furieuse envie de pogoter. Et comme c’est Noël, SK* vous offre la tournée générale avec une version inédite (plus ou moins) acoustique enregistrée au Church Street Station d’Orlando !

Discographie

Mother of Two – Tiger

Tom T Hall – I Like Beer

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

mother-of-two-being-nice-doesnt-pay

5 questions à … Mother Of Two

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mother Of Two dont l’album au titre programmatique,Being nice doesn’t pay est en écoute exclusive sur SK* avant sa sortie le […]
Radio Elvis

Les bonnes ondes de Radio Elvis

« Mais ne remue pas tes membres ; tu es encore aujourd’hui sous notre magnétique pouvoir, et l’atonie encéphalique persiste : c’est pour la dernière fois. » J’ignore pourquoi Radio Elvis m’a fait retrouver cette citation des Chants de Maldoror d’Isidore Ducasse, comte de Lautréamont. J’espère que l’envoûtement magique à l’écoute du trio parisien persistera encore longtemps. […]

Plus dans Son du jour

thewavepicturaces-flightfromdestruction3

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.