Her est un mystérieux duo français qui fait bruisser la planète musicale, de la BBC à KEXP Seattle, du festival des Inrocks au TINALS 2016.

Et c’est vrai qu’Her donne chaud et pas seulement à cause de la pochette. Victor Solf et Simon Carpentier ne sont pas tout à fait inconnus puisqu’ils officiaient chez les excellents Popopopops. De même, vous devez déjà avoir le refrain imparable de Five minutes dans la tête puisqu’il accompagne la campagne mondiale d’une certaine marque à la pomme.

Her – Five Minutes

Her c’est une pop ensorcelante, capiteuse, émoustillante. Un hymne charnel et voluptueux à la femme. Le disque s’ouvre par un patchwork d’extraits de discours féministes, Emma Watson à l’ONU, Nina Hagen énervée sur un plateau télé, et cette phrase d’une psychanalyste (la mère de Simon) que ne renierait pas Beauvoir : « La femme n’existe pas, mais il y a des femmes. Pas une seule femme ne peut représenter la femme, pour la dire toute, il faudrait toutes les femmes. » Suivent quatre titres et un interlude qui s’enchaînent comme une histoire. Quite Like est une mélopée qui hypnotise, purifie, franchit la ligne lascive en majesté avec son ardente anaphore et son fantasme de la rencontre d’un soir. Five minutes et son riff strident évoque le coup de foudre, on est sonné et séduit. Her est un lamento enflammé et amoureux, une ode à l’absente pendant qu’Union se souvient langoureusement du mariage de Victor.

Her – Her

Her est un corps à corps musical entre les classiques de la soul, ils reprennent le A change is gonna come de Sam Cooke et les crooners d’aujourd’hui comme Nick Cave dont ils s’approprient le Push the sky away. Si l’hiver vous saisit le corps, Her vous fera assurément remonter la température.

Her – Unions

Her - Tape # 1

Her - Tape # 1

Her – Tape # 1

Tracklist : Her - Tape # 1
  1. Intro
  2. Quite Like
  3. Five Minutes
  4. Interlude
  5. Her
  6. Union

Her – Tape # 1
5.0Note finale
Avis des lecteurs 2 Avis