Catégories
Chroniques d'albums

Flo Morrissey and Matthew E White – Gentlewoman, Ruby Man

Au premier abord, l’idée de marier la douce voix de Flo Morrissey aux grooves volubiles de Matthew E. White pouvait paraître saugrenue. Après l’écoute minutieuse des dix reprises qui composent l’album Gentlewoman, Ruby Man, cette alliance se révèle délicieuse et surtout totalement évidente.

A ma gauche, Flo Morrissey, jeune anglaise de vingt et un ans qui publie des chansons délicates comme Pages Of Gold avec un pouvoir de séduction assez impressionnant.

A ma droite, l’américain Matthew E. White, auteur du très sympathique Fresh Blood et producteur à ses heures perdues (Natalie Prass et du dernier Cocoon).

Et au milieu un album de reprises, Gentlewoman, Ruby Man, qui reprend James Blake, Nino Ferrer, les Bee Gees ou encore Leonard Cohen. Ces She & Him de 2017 réalisent donc un sans-faute assez incroyable. Sur le dernier exercice du genre (Introducing Karl Blau – 2016), on pouvait trouver quelques faiblesses et se lasser quelque peu. Ici c’est tout le contraire. Gentlewoman, Ruby Man se boit comme du petit lait et s’écoute d’une traite.

Flo Morrissey and Matthew E. White – Grease

La production de Matthew E. White met dans un écrin de coton ce disque et propulse la muse Morrissey à un niveau qu’elle même ne pensait pas atteindre.
On espère que ces deux-là ont pris comme résolution pour cette année 2017 d’écrire des chansons.

Gentlewoman, Ruby Man de Flo Morrissey and Matthew E White sera publié le 13 janvier via Glassnote Records.

Tracklist : Flo Morrissey and Matthew E White - Gentlewoman, Ruby Man
  1. Look At What The Light Did Now
  2. Thinking Bout You
  3. Looking For You
  4. The Colour In Anything
  5. Everybody Loves The Sunshine
  6. Grease
  7. Suzanne
  8. Sunday Morning
  9. Heaven Can Wait
  10. Govindam
Flo Morrissey and Matthew E White – Gentlewoman, Ruby Man4.3
8.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Daughter - Youth

Vidéo : Daughter – Youth

Daughter – Youth Pourquoi s’embêter avec des clips aux laborieux ‘story telling’ alors qu’il suffit d’une voix, de deux guitares, d’une batterie et d’un noir et blanc sensible et classieux. Elena Tonra balance sobrement un des meilleurs titres de son récent album If You Leave. Youth est un doux moment de félicité : Daughter, fille…
Oberhofer - Cruisin FDR

clip : Oberhofer – Cruisin FDR

Oberhofer – Cruisin FDR Brad Oberhofer a joué à Lollapalooza dimanche dernier et se ballade déjà à NY à la recherche de viande fraîche avec pleins de ‘o0Oo0O0o’ dans les choeurs. Le tube de l’été ?
The Dead Weather @ Eurockéennes, Belfort | 2 juillet 2010

Premier jour aux Eurockéennes de Belfort – 2 juillet 2010

Premier jour sous une chaleur étouffante sur la presqu’île du Malsaucy pour les Eurockéennes de Belfort. Après un rapide repérage des scènes, une longue réflexion sur le planning de la journée, me voilà donc parti découvrir quelques artistes programmés cette journée. Grande claque pour The Dead Weather qui a fournis une prestation énergique de qualité…

Phoenix + Two Door Cinema Club @ L’Autre Canal – Nancy

Une grosse date à l’Autre Canal de Nancy. Un concert qui affiche complet avec 1200 personnes. Une première partie intéressante qui assure et chauffe l’ambiance pendant un court set de 30 minutes. Une longue pause de 40 minutes le temps d’installer la scène à Phoenix. Une attente se concluant en diffusant « retiens la nuit » de…

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…