Catégories
Chroniques d'albums

Nick Ellis – Adult Fiction

Pur produit de la Mersey, Nick Ellis nous avait fait une très belle impression avec son premier album Daylight Ghost en novembre 2016. Il est déjà de retour avec de nouvelles chansons et le résultat est bluffant. Ellis brise le plafond de verre et s’apprête à publier un des meilleurs disques de l’année.

Pour une surprise, c’est une surprise. Nick Ellis reprend les mêmes ingrédients que pour son précédent album mais fait mieux. C’était bien Nick Ellis, c’était très bien. Véritable lad, scouser ultime, Ellis nous faisait vibrer avec sa voix et sa guitare. Rien d’autre. Les chansons de ce garçon font étrangement penser à celles des La’s : on ne s’encombre pas du superflu, on file droit à l’essentiel. Les titres d’Adult Fiction n’ont donc pas un gramme de graisse et sont aussi épurés que des titres comme I.O.U. ou Doledrum.

Nick Ellis – Clock Watching

Enregistré dans une église de Liverpool (comment pourrait-il en être autrement), Adult Fiction raconte l’histoire de l’architecte qui a érigé Princes Road, une rue du quartier de Toxteth. Héritier de Duffy Power, Ellis chante sa ville comme Head la conte et la sublime dans Here’s Tom With The Weather. Quelques accords, deux rimes et vous vous retrouvez à pleurer dans votre bière avec Heartbreak City.
Et on ne vous parle que du disque. Car en concert, l’affaire prend encore une autre dimension. Totalement habité, Ellis sonne la messe et nous fait passer à confesse. Saint Ellis, que ton nom soit sanctifié !

Adult Fiction de Nick Ellis sera publié le 18 novembre 2017 via Mellowtone Records.
Nick-Ellis_Adult-Fiction_COVER_web_734_732_80

Tracklist : Nick Ellis - Adult Fiction
  1. All Night Long
  2. The Blue Soul
  3. Clock Watching
  4. Your Love
  5. Raga Psalm
  6. By Your Side
  7. Heartbreak City
  8. A Ballet Of Midnight
  9. The Bistro Confessional
  10. She Devil Woman
  11. Victoria's Theme
  12. A Girl Called Desire

Nick Ellis – Adult Fiction5.0
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Nick Ellis - Speaker's Corner

Nick Ellis – Speaker’s Corner

Reprenant les choses laissées en plan par Mike Badgers et Lee Mavers, Nick Ellis sort un troisième album magistral. Une guitare, une voix et l’affaire est dans le sac grâce à des chansons aussi simples qu’efficaces. Qui a dit que c’était difficile d’écrire un tube ?
Nick Ellis - Speakers' Corner

L’été sera bleu comme une chanson de Nick Ellis

Nick Ellis est déjà de retour avec un nouvel album ! Un peu moins d’un an après Adult Fiction, le rejeton de la Mersey est dans les starting-blocks pour prêcher la bonne parole folk avec Speaker’s Corner.
Nick Ellis

Vers le bleu avec Nick Ellis

Nick Ellis ne nous apporte que des bonnes nouvelles. En plus de publier un nouveau single, Ellis arrive en France au printemps prochain le temps d’un concert dans le Béarn.
Nick Ellis

Il est l’heure d’écouter Nick Ellis

Avec Nick Ellis, les choses sont toujours très simples et très efficaces. Une voix, une guitare et notre roi des lads de Liverpool nous emporte dans un autre monde.
Nick Ellis

Nick Ellis lutte pour votre esprit

Auteur d’un EP (Grace & Danger chez Mellowtone Records) remarqué en début d’année, Nick Ellis vient de réveiller tout le monde à Liverpool avec son premier album, Daylight Ghosts. L’album parfait pour attendre Adios Senor Pussycat.Vous voyez ce que l’on veut dire ?

Plus dans Chroniques d'albums

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.
Whitney - Candid

Whitney – Candid

Julien Ehrlich et Max Kakacek de Whitney nous avaient séduit en 2016 avec l’impeccable Light Upon The Lake et nous avaient passablement ennuyé avec Forever Turned Around en 2019. Pour son troisième album, ce duo américain ne prend aucun risque avec un disque composé uniquement de reprises. Et on s’ennuie encore.

Fontaines D.C. – A Hero’s Death

Aussi utile qu’un masque porté sous le nez, le nouveau disque des Dublinois n’est pas la réussite tant attendue. Ni une grande déception. Pire : il ne se passe strictement rien quand on écoute A Hero’s Death qui porte au final bien son nom.