John Bramwell – Leave Alone The Empty Spaces

A Manchester, on peut croiser des stars comme Liam Gallagher qui triomphe aux Brit Awards ou Peter Hook qui sillonne l'Europe pour jouer toutes les faces B de New Order. Mais on peut aussi croiser des petits artisans qui fabriquent des disques dans leur petite boutique et qui prennent rarement la lumière. John Bramwell, chanteur d'I Am Kloot fait évidemment partie de la seconde catégorie.

Mais qu’a donc fait John Bramwell depuis la sortie de Let It All In ? Et bien, il a voyagé à travers l’Angleterre. Avec son chien Henry et son van Volkswagen, Bramwell a sillonné les territoires inconnus de son pays. Leave Alone The Empty Spaces est donc né lors des kilomètres parcourus par le mancunien à la voix d’or.

John Bramwell – From The Shore

Et comme pour les disques de son groupe, on attend, lors de la première écoute, la chanson qui va nous retourner les tripes. Sur Natural History, ce rôle était dévolue à 86 TV’s, sur Gods and Monsters, Over My Shoulder rentrait dans votre tête et n’en sortait qu’au bout de deux semaines. Sur le premier disque solo de Bramwell, il faudra écouter Sat Beneah The Lightning Tree une seule fois pour que la bascule se fasse. Dès les premières secondes, Bramwell vous jette un sort et vous hypnotise avec ses rimes.

Pour le reste, on se baladera sereinement au milieu de ses neuf titres tout en attendant un nouveau disque des Kloot.

John Bramwell - Leave Alone The Empty Spaces

Leave Alone The Empty Spaces de John Bramwell est disponible chez 27.27 Records.

John Bramwell - Leave Alone The Empty Spaces

Tracklist : John Bramwell - Leave Alone The Empty Spaces
  1. A field full of secrets
  2. Who is anybody
  3. Times arrow
  4. From the shore
  5. Sat beneath the lightning tree
  6. The whippewill
  7. Tallulah
  8. Leace Aline the Emery SpaceX
  9. Meet me at the station

John Bramwell – Leave Alone The Empty Spaces
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Sebmartel-mybestfriend

Vidéo : Seb Martel – My Best Friend

La guitare comme meilleure amie. Seb Martel nous propulse sur Saturne avec My Best Friend et son ballet de guitares, cérémonie païenne entêtante en noir et blanc.
H-burns-morningflight

Vidéo : H-Burns – Morning Flight

Paix et tranquillité. H-Burns tutoie l’horizon et se rapproche encore davantage d’Elliott Smith avec ce Morning Flight premier titre de Sunset Park à paraître le 3 février 2023.
Kramies – 4:44am

Vidéo : Kramies – 4:44am

Se perdre pour mieux trouver le chemin du retour ? 4:44am clôt le nouvel album féerique de Kramies paru en septembre dernier chez VanGerrett Records et Hidden Shoal avec aux claviers Jason Lytle de Grandaddy.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.