Catégories
Chroniques d'albums

Iceage – Beyondless

Un peu plus et on oubliait les Danois de Iceage qui ont sorti Beyondless, leur quatrième et meilleur album à ce jour il y a quelques semaines.

Qui aime Joy Division ? Qui est fan d’Echo & The Bunnymen ? Qui adore Spiritualized ? Iceage est votre solution idéale pour passer votre été au frais. Elias Bender Rønnenfelt, le chanteur de nos joyeux drilles, cultivent une certaine ressemblance avec ses héros (Curtis & MCulloch) mais arrive à nous faire oublier son panthéon en sublimant les morceaux de son groupe. Car soyons clair, Iceage n’a pas inventé l’eau tiède mais possède une esthétique de grande qualité. Les visuels du groupe sont signés Steve Gullick, la production Nis Bysted. Quant aux chansons, elles mettent au pilon tous les disques du Brian Jonestown Massacre et ont le pouvoir de nous faire attendre sagement le prochain disque de Jason Pierce. Plus fortes que celles de Plowing Into The Field Of Love, les titres de ce disque ont un étrange pouvoir hypnotique. Et quand Sky Ferreira s’en mêle (Pain Killer), la glace est définitivement rompue entre nous et ces danois.

Iceage – The Day the Music Dies

Iceage - Beyondless

Beyondless d’Iceage est disponible chez Matador/Beggars.

Iceage - Beyondless

Tracklist : Iceage - Beyondless
  1. Hurrah
  2. Pain Killer
  3. Under The Sun
  4. The Day The Music Dies
  5. Plead The Fifth
  6. Catch It
  7. Thieves Like Us
  8. Take It All
  9. Showtime
  10. Beyondless

Iceage – Beyondless4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Chroniques d'albums

Jason Molina - Eight Gates

Jason Molina – Eight Gates

Secretly Canadian publie à titre posthume les ultimes enregistrements de Jason Molina. Les chansons d’Eight Gates ont été enregistrées en 2013, quelques mois avant la mort de son auteur. Sur ces neuf pistes, Molina oublie les guitares de Magnolia Electric et se projette dans les nuits sombres de The Lioness.

The Bathers – Kelvingrove Baby

Tout le monde se pâme sur la réédition en vinyle des disques de Lloyd Cole & The Commotions (Lloyd Cole & The Commotions – Collected Recordings 1983-1989 chez Tapete Records)… Et tout le monde oublie la réédition en cd et vinyle de la trilogie des disques des Bathers chez Marina Records, l’autre label teuton qui…

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.