Catégories
Chroniques d'albums

Iceage – Beyondless

Un peu plus et on oubliait les Danois de Iceage qui ont sorti Beyondless, leur quatrième et meilleur album à ce jour il y a quelques semaines.

Qui aime Joy Division ? Qui est fan d’Echo & The Bunnymen ? Qui adore Spiritualized ? Iceage est votre solution idéale pour passer votre été au frais. Elias Bender Rønnenfelt, le chanteur de nos joyeux drilles, cultivent une certaine ressemblance avec ses héros (Curtis & MCulloch) mais arrive à nous faire oublier son panthéon en sublimant les morceaux de son groupe. Car soyons clair, Iceage n’a pas inventé l’eau tiède mais possède une esthétique de grande qualité. Les visuels du groupe sont signés Steve Gullick, la production Nis Bysted. Quant aux chansons, elles mettent au pilon tous les disques du Brian Jonestown Massacre et ont le pouvoir de nous faire attendre sagement le prochain disque de Jason Pierce. Plus fortes que celles de Plowing Into The Field Of Love, les titres de ce disque ont un étrange pouvoir hypnotique. Et quand Sky Ferreira s’en mêle (Pain Killer), la glace est définitivement rompue entre nous et ces danois.

Iceage – The Day the Music Dies

Iceage - Beyondless

Beyondless d’Iceage est disponible chez Matador/Beggars.

Iceage - Beyondless

Tracklist : Iceage - Beyondless
  1. Hurrah
  2. Pain Killer
  3. Under The Sun
  4. The Day The Music Dies
  5. Plead The Fifth
  6. Catch It
  7. Thieves Like Us
  8. Take It All
  9. Showtime
  10. Beyondless

Iceage – Beyondless4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Iceage

Iceage fait Boom Boom

Et de cinq pour les Iceage ! Nouveau disque des Danois au printemps qui s’annonce comme très frais.

Plus dans Chroniques d'albums

Mansfield.TYA – Monument Ordinaire

Sans vraiment savoir pourquoi, dans Monument Ordinaire, on s’attendrait à voir des trucs. Et rien ne nous surprendrait. En écoutant, vaguement, comme ça, quelques minutes au hasard. Peut-être déjà parce que Mansfield. TYA ça ne respire pas toujours follement la joie, ça a même quelques fois une tête de sonnerie aux morts. Ou bien celle…
Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.
Brisa Roché & Fred Fortuny - Freeze Where U R

Brisa Roché & Fred Fortuny – Freeze Where U R

A ma gauche, Brisa Roché, chanteuse américaine installée à Paris depuis quelques années. A ma droite, Fred Fortuny, musicien ayant travaillé avec une kyrielle d’artistes dont Da Silva. Au milieu, ce disque, Freeze Where U R, qui réchauffe les cœurs et qui a le parfum des notes de Carole King.
Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…