Dignes Portier Dean

Dignes Portier Dean© Pierre Dennebouy
Louis - 09/09/2018

L’automne 2018 sera l’automne des duos sur SK*. Avant que Sub Pop ne mette dans les bacs une nouvelle édition de Keep Your Eyes Ahead de Helio Sequence, il est très fortement recommandé d’aller écouter le premier disque de Portier Dean. On y croisera Alex, la Pythie de Delphes et une kyrielle de personnages qui nous font un bien fou. Toujours intelligente, ne sombrant jamais dans la facilité, la musique de nos deux héros du jour (voire de l’année) nous redonne confiance. C’est donc deuxfFrançais qui ont réussi à faire se rencontrer les rimes taciturnes de Mark Kozelek et les pas de danse de Bernard Summer ? Bravo messieurs.

Comment se sent-on un mois avant la sortie de son premier disque ?

Gildas : très impatient et assez anxieux à la fois. Nous avons sorti deux EP avant, mais l’album est une sorte de passage symbolique. Nous y avons mis une grande part de nous-mêmes (ainsi qu’une partie de nos économies ah ah), et c’est difficile de savoir comment il sera accueilli.

Quelle est l’histoire de la chanson Pythia ?

Gwendal : Musicalement, ça part d’une improvisation pendant une répét’ : à la percu un rythme basique ; à la basse un motif un peu ample, posé. On a eu envie de dérouler cette idée le plus loin possible. Les paroles se prêtent à cette transe. Elles évoquent la Pythie, une prêtresse du temple d’Apollon à Delphes pendant l’antiquité grecque. Les puissants de toutes les cités venaient la voir pour lui poser des questions sur leur avenir et consulter ses oracles. Plongée dans une forme d’ivresse, elle répondait par des propos délirants et trompeurs qu’il s’agissait de décrypter. On trouvait ça d’actualité cette soif de connaître l’avenir, cette quête impossible, piégeuse.

Portier Dean - Pythia

3) Comment avez-vous rencontré Adrien Leprêtre ? Pourquoi l’avoir choisi comme producteur ?

Gildas : J’ai rencontré Adrien en 2010 ou 2011, à l’époque j’animais une émission hebdomadaire sur Radio Phénix à Caen et Adrien faisait un service civique à la technique. On a sympathisé assez rapidement, il m’a invité à des concerts dans son appartement, une fois nous avons même fait une émission en public et en direct dans son salon. A ce moment là il jouait déjà dans Concrete Knives, qui rencontrait un certain succès, puis il a commencé Samba de la Muerte, que j’ai suivi assidûment. C’est Adrien qui a enregistré le premier morceau de Portier Dean en 2012, puis il nous a suivis et conseillés de près ou de loin en fonction de ses activités, encouragés quand nous en avions besoin. Adrien m’a aussi régulièrement associé à l’écriture des paroles de morceaux pour Samba. Depuis 2017 Adrien et moi jouons dans le même groupe, El Ayacha (Adrien à la basse, moi à la batterie). Notre amitié s’est forgée autour de la musique, c’est le cœur de notre relation, mais avec le temps nous nous sommes rapprochés de plus en plus. J’ai énormément d’estime pour ses talents de musicien, sa polyvalence, sa rigueur dans le travail, j’apprécie beaucoup sa sensibilité humaine, dans laquelle je me reconnais. Quand je le vois en concert ou quand je joue avec lui sur la même scène, sa présence scénique m’impressionne toujours. J’ai confiance en lui, Gwendal aussi, et c’est donc naturellement à lui que nous avons pensé pour produire ce premier album.

Quel est le meilleur souvenir de cet enregistrement ?

Gildas : Avec Gwen nous avons fait beaucoup de démos dans sa maison à Darnétal, parfois jusqu’aux petites heures de la nuit. Une fois, alors que nous faisions des prises de voix pour le morceau Emma, je commençais littéralement à m’endormir debout, j’étais épuisé, alors que sur les refrains j’étais censé envoyer assez fort. Gwen m’a secoué, poussé à bout, et j’ai chanté, presque crié pour terminer ces prises avant de tomber de sommeil. Ces prises de refrains qui ne devaient être utilisées que pour la démo sont en fait restées dans le mix final du morceau. J’ai rarement réussi à ressortir un chant aussi cru et authentique depuis.
Je pourrais aussi parler de la fois où j’ai fait les prises de batterie dans le home studio d’Adrien pour le morceau Grazalema. Déjà il habite au dernier étage d’un immeuble historique du centre historique de Caen, et pour monter la batterie c’était un enfer. Ensuite, évidemment cela faisait un gros boucan dans l’immeuble et Adrien était très stressé, entre deux prises il nous demandait de faire silence pour voir si des voisins gueulaient ou pas, ce qui est drôle avec le recul car je l’ai déjà vu en soirée, un peu arrosée certes, mettre la musique très très fort dans son salon en pleine nuit !

Portier Dean – Waiting for Alex

Comment définiriez vous ce premier album à quelqu’un qui ne vous connait pas ? Si on dit que c’est du slow core qui rencontre de la pop… On a bon ?

Gildas : ah ah oui je crois que vous avez bon ! Vous auriez dit “ska” j’aurais peut-être été vexé. Qu’y-a-t-il de plus difficile que de décrire sa propre musique, surtout quand, comme sur cet album, elle fait se rencontrer plusieurs genres ? C’est cette hybridité qui nous a guidés en tous cas.

TOP¨10

1) Votre album préféré de 2018 (pour le moment) ?

Gildas : Trevor Powers, Mulberry Violence sorti en août.
Gwendal : Porches, The House sorti en janvier.

2) Le disque que vous attendez le plus ?

Gildas : Le prochain Gojira ou le prochain de la norvégienne Farao.
Gwendal : Curieux d’entendre le prochain Tame Impala.

3) La chanson que vous auriez bien aimé écrire ?

Gildas : Dead Deer de Evening Hymns (Spirit Guides)
Gwendal : Daily Routine de Animal Collective (Merriweather Post Pavilion)

4) Votre bande originale de film préférée ?

Gildas : la B.O. de Ghost Dog de Jim Jarmusch (avec RZA et Wu-Tang Clan) ou la B.O. de la saison 2 de la série True Detective (HBO, surtout les morceaux sombres et désabusés de Lera Lynn, dont Lately. Mais dans cette B.O. on trouve aussi Leonard Cohen et Nick Cave)
Gwendal : la B.O de Isle of Dogs de Wes Anderson.

5) Votre chanson préférée de Metronomy ?

Gildas : “Old Skool sur l’album Summer 08.
Gwendal : Corinne sur l’album English Riviera.

6) Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?

Gwendal : N’importe où, si le groupe est bon. Un concert d’un groupe qu’on aime dans un festival c’est vraiment pas mal.
Gildas : je ne sais pas s’il y a de meilleur endroit. Mais moi je suis très sensible aux conditions et à l’alchimie qui vont faire que le concert va être génial ou pas. J’ai été transporté par des concerts dans des appartements comme par des concerts dans l’immense Halle de la Villette pour le festival Pitchfork par exemple.

7) Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?

Gildas : le bar “Noch Besser Leben” à Leipzig.

8) Le producteur de vos rêves ?

Trevor Powers (Youth Lagoon) ?

9) Le refrain ultime ?

Gwendal : celui de Pennyroyal Tea de Nirvana. Seul Kurt Cobain peut chanter ça.

10) Un écrivain qui devrait ou aurait dû enregistrer un disque ?

Gildas : Comme j’ai fait ma thèse de doctorat sur lui, j’ai envie de répondre Thomas Hardy ah ah (auteur de Tess of the D’Urbervilles, 1891). J’imagine que sa pensée noire aurait donné des disques comme ceux de Chelsea Wolfe, que j’aime vraiment beaucoup. Sinon je viens de terminer The Green Mile, et je serais donc très très curieux d’entendre un disque de Stephen King !!
Gwendal : Beaucoup ! Kerouac pour ses descriptions immersives de concerts, Proust pour l’ampleur de ses phrases, Vallès pour son style frontal et son humour désabusé.

Ancient Majesty de Portier Dean sera disponible le 12 octobre 2018. (Collectif Toujours / Microcultures / Differ-Ant).
Portier Dean sera en concert les :

  • 14 septembre – Big Band Café – Hérouville
  • 30 septembre – Sofar – Paris (duo)
  • 04 octobre – Le Cargö – Release Party ! – Caen
  • 08 octobre – Supersonic – Paris
  • 10 novembre – Le Tétris – Le Havre
  • 22 novembre – Unicaen Bibliothèque Pierre Sineux (duo)

Portier Dean - Ancien Majesty

Tracklist : Portier Dean - Titre album
  1. Intro
  2. The Pool
  3. Pythia
  4. Waiting for Alex
  5. The Sound Of Your Tears
  6. A Carol
  7. Emma
  8. Colourful Bugs
  9. Grazalema
  10. A Fool

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Commentaires
    avatar dudesebdudeseb:

    Une musique entière, introspective, une démarche artistique humble et tout en sensibilité. Un grand bol d’air.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les frères de Gelatine Turner sont habillés comme des lads de Manchester. Mais au lieu de sonner comme les La’s ou Cast, les Gelatine Turner sonnent comme les… Gelatine Turner. Sur une base rock, les frères Audoynaud rappent et enchaînent les merveilles. En 2012, Aline regardait le ciel. En 2020, Gelatine Turner regarde derrière les…

Ondara de choc !

Ondara de choc !

C’est un conte contemporain ou plutôt une histoire de conviction. De Nairobi à Minneapolis, au plus près de son idole Dylan, aux Etats-Unis, J.S. Ondara veut vivre son ‘American Dream’ sur cette terre de liberté. Cruelles et infâmes désillusions depuis quelques jours.

Héroïques Hermetic Delight

Héroïques Hermetic Delight

Conseillés par Anna Calvi et produits par Charles Rowell des Crocodiles, les Hermetic Delight ont réussi à mettre dix ans pour sortir F.A. Cult, leur premier album. Des chansons du calibre de Common Love Square ou Glassdancers devraient tourner sur notre platine pendant au moins dix ans.

Do Nothing or die

Do Nothing or die

Les morceaux des Do Nothing devraient balayer d’un revers de main les yeux de chien battu de Grian Chatten des Fontaines DC et nous faire oublier les inoffensifs (donc déjà oubliés) Murder Capital.

KennyHoopla boom !

KennyHoopla boom !

KennyHoopla écrit des brulots qui doivent autant à Aphex Twin qu’aux premiers disques des Drums. Ce jeune Américain du Wisconsin débarque sans prévenir et trône en majesté avec How will i rest in peace if i’m buried by a highway?//, son premier EP.

(Beautiful) Blue Bones

(Beautiful) Blue Bones

Se recommandant de Mac DeMarco (pourquoi pas) et des Arctic Monkeys (surtout pas), ce Londonien a tout compris au catalogue Postcard Records et distille ses chansons à l’ancienne.

Le bon son de Katy J Pearson

Le bon son de Katy J Pearson

Bristol ne se résume pas à des gens tristes qui font d’immenses albums (Portishead) ou des gens totalement fous qui flinguent leur carrière malgré le fait d’avoir enregistré d’immenses albums (Strangelove)). La preuve avec Katy J Pearson, la nouvelle signature du label Heavenly Recordings. Qui pourrait devenir immense…

Les bons conseils de Gary Olson

Les bons conseils de Gary Olson

Gary Olson laisse de côté ses chers et tendres The Ladybug Transistor pour tenter l’aventure en solo. Avec sa trompette et les deux frères Åleskjær, Olson fait la démonstration que l’on peut faire simple et beau en même temps.

Merci PATRÓN !

Merci PATRÓN !

Lo risque de donner le la avec Patrón, son nouveau projet. Son précédent projet (Loading Data) étant en sommeil, Lo a monté Patrón et est parti vivre son rêve américain.

Le train-train zinzin de The Living Brain

Le train-train zinzin de The Living Brain

Actifs de 1995 à 2001, The Living Brain revient dans les bacs des disquaires avec Two Sides of The Brain, une anthologie qui sera à ranger entre une compilation des premières démos (excellentes) de THe Coral et les deux premiers albums de Cast.

Les Bdrmm ne sont pas HS

Les Bdrmm ne sont pas HS

Hull, nouvelle capitale du rock anglais ? Après avoir accueilli le MTV Unplugged de Liam Gallagher, la placide ville anglaise accouche d’un groupe franchement excitant. Mais que se passe-t-il à Hull ?

Power to Brigid Mae Power !

Power to Brigid Mae Power !

Enregistré avec Alasdair Roberts à Glasgow, le nouvel album de Brigid Mae Power pourrait réunir au coin du feu les fans de folk irlandais et les ascètes qui ne jurent que par Bill Callahan.

Captifs avec Cavetown

Captifs avec Cavetown

Version slacker d’Harry Potter, Cavetown sort son premier album chez Sire Records ce vendredi après avoir enquillé les titres sur son Bandcamp. Rendez-vous est pris avec ce garçon !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien donc avec Porridge Radio qui nous claque un uppercut avec ce nouveau disque, le tristement bien nommé Every Bad.

Jacob Bellens change d’échelle !

Jacob Bellens change d’échelle !

Bon, Jacob Bellens ne pouvait pas prédire la claustration. Le divin danois sort le 3 avril chez Hfn son cinquième disque, My Heart Is Hungry And The Days Go By So Quickly et les jours à scruter notre cœur passeront peut être plus vite.

Écouter les Planet 1999 en 2020

Écouter les Planet 1999 en 2020

Planet 1999 ne nous met pas une disquette avec son premier EP publié par PC Music. Ces trois Français expatriés à Londres avaient séduit Slowdive avec leurs premiers morceaux au point d’être invités sur leur dernière tournée. De la fête, du shoegaze : bienvenue chez Planet 1999.

Sea, Sex & Sunshade

Sea, Sex & Sunshade

Sea, sex & Sunshade. On remplacera juste la mer par La Marne. Et on a tout bon. Les Sunshade débarquent dans notre quotidien sans prévenir. Les nouvelles chansons de ce duo français sont fortement addictives et devraient faire autant plaisir aux fans de Swell qu’aux fanatiques de folk heureux. Les titres de ce duo sont…

A cheval !

A cheval !

Bonny Light Horseman est un super groupe composé d’Eric D. Johnson (Fruit Bats, The Shins), du vétéran multi-instrumentiste Josh Kaufman (Craig Finn, Josh Ritter, The National) et de la chanteuse Anaïs Mitchell qui a triomphé à Broadway avec Hadestown l’an dernier et honorée d’un Grammy. Et cela donne un disque somptueux, profondément amoureux de la…

Bienvenue Gyslain.N

Bienvenue Gyslain.N

Découvert au tremplin du Kiwi Festival 2018 (inscription ici) initié par la Maison pour tous Salle des Rancy à Lyon, Gyslain.N est en train d’aller Au bout de [ses] rêves et on s’évade avec lui.

Twisted Wheel en roue libre

Twisted Wheel en roue libre

Les Twisted Wheel ouvrent ce soir pour Liam Gallagher au Zénith de Paris. Un mois avant la sortie de Satisfying The Ritual, leur troisième album, les Twisted Wheel peuvent rouler des mécaniques devant les fans d’Oasis et tester leurs nouvelles chansons.

A ne pas rater dans Découvertes !