Catégories
Son du jour

Vidéo : Kurt Vile – One Trick Ponies

Paix et amour avec le weirdo Kurt Vile pour ce One Trick Ponies extrait de son nouveau disque en apesanteur, Bottle in it.

Woah, shit, yeah ! De la bouteille, il commence à en avoir avec ses déjà sept albums solo au compteur et ceux de The war on drugs. Avec One trick ponies, il sort nonchalamment un tube sur un thème éternel, Loved you all a long, long while susurre t-il le cheveu gras sépia. « Quand l’amour croît en toi, crois en lui. » écrivait Frédéric Dard. On croit en l’amour et en Kurt Vile !

Kurt Vile & The Violators – Pitchfork Live

Bottle It de Kurt Vile vient de sortir chez Matador.
Kurt Vile sera en concert pour trois dates en France, le 21 octobre à Feyzin (L’Épicerie Moderne), le 28 octobre à Bordeaux (Rock School Barbey) et le 29 octobre à Paris (La Cigale).

Kurt Vile - Bottle in it

bottle-it-in-stream-album-kurt-vile

Tracklist : Kurt Vile - Bottle in it
  1. Loading Zones
  2. Hysteria
  3. Yeah Bones
  4. Bassackwards
  5. One Trick Ponies
  6. Rollin With the Flow
  7. Check Baby
  8. Bottle It In
  9. Mutinies
  10. Come Again
  11. Cold Was the Wind
  12. Skinny Mini
  13. (bottle back)

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Kevin Morby - Singing Saw

Kevin Morby – Singing Saw

Le label Dead Oceans, basé conjointement à Bloomington (Indiana) et Austin (Texas) est comme le Messie : il transforme chaque disque en galette bénie par la Sainte Mélodie et multiplie les sorties comme aucun autre label. Après les beaux disques du brillant Destroyer et du revenant Bill Fay, c’est au tour de Kevin Morby de…
Heron Oblivion - Heron Oblivion

Heron Oblivion – Heron Oblivion

Attention ! Le premier album des Heron Oblivion ne sera rangé dans le rayon rock indé chez Gibert Joseph lors de sa sortie en « édition physique » comme le disent les spécialistes. Non à la place de cela, il sera mis en tête de gondole du rayon des éponges dédiées à la vaisselle récalcitrante ou dans…
Imahran

Imahran, le rock du reg !

En 2015, les Imahran étaient hébergés par le label Wedge et avaient joué à L’International ou à la Boule Noire. En 2016, ce groupe d’assouf revient encore plus en forme. Désormais signés chez City Slang, les Imahran seront en première partie des dates européennes de Kurt Vile et auront un album à défendre.

Plus dans Son du jour

Wassailer - Song For Elsa

Vidéo : Wassailer – Song For Elsa

On court tous derrière une Elsa. Un mirage qui enrage. Une addiction qui fait souffrir. On prend des coups de l’autre mais surtout de soi-même. On essaye de s’échapper, de se raisonner, de se libérer, mais l’on continue de poursuivre un fantôme.
Roger Waters - The Gunner's Dream

Vidéo : Roger Waters – The Gunner’s Dream

Les vrais savent. Que n’a t-on dégoisé sur cet ultime album du Floyd pourtant classé numéro 1 chez les brit’ comme il était de bon ton de pisser sur le mur. Alors si le Waters prend peut être l’eau avec son gigantisme sur scène par rapport au Mason qui lui fait la nique, Roger dans…
Joao Selva - Navegar

Vidéo : Joao Selva – Navegar

João Selva est un garçon d’Ipanema qui a atterri à Lyon et à rencontré son Phil Spector, le sorcier multi-instrumentiste Bruno Patchworks pour un deuxième album intitulé Navegar, titre qui ouvre le disque et fait le grand écart entre les deux continents qui savent ambiancer le reste du monde.
BBCC — Human Capital2

[EXCLU] Vidéo : BBCC — Human Capital

Non, BBCC ne signifie pas barbecue même si l’on se damnerait pour une merguez party. BBCC, c’est BangBangCockCock et leur Human Capital fout la trique autant que leur clip en exclusivité fout la migraine.
Cocoon - Blue Night

Vidéo : Cocoon – Blue Night

Croiser l’amour dans un palace décrépi, vivre un temps suspendu, une parenthèse enchantée avec la fille aux yeux les plus solitaires, plonger dans une piscine et avoir du mal à remonter à la surface.