The Fernweh – The Fernweh

On ne remerciera jamais assez le président honoraire de l'amicale des fans français de The Coral de nous avoir rappelé d'écouter le premier album des Fernweh. Dès les premières notes de The Liar, on sait que ces gens ne mentent pas... Sauf erreur de notre part, Fernweh a écrit les plus belles chansons du monde.


Who the fuck are The Fernweh ?
Réponse : Jamie Backhouse, Ned Crowther et Austin Murphy (qu’on a déjà croisé, pèle-mêle dans les rangs des Zutons ou dans le backing band de la belle Candie Payne). Et ils vont bientôt jouer avec le mythique Edgar Jones à Liverpool.

The Fernweh – Brightening In The West

Ces trois scousers ont donc eu la riche idée, il y a trois ans, de faire se rencontrer l’héritage du folk anglais et les riches heures du psychédélisme californien. Les Fernweh ont donc pris leur temps pour enregistrer des choses hybrides et surtout merveilleuses. Comment résister au récital instrumental de Timepiece ? Comment ne pas être emporter par le très élégant Dressing Up Box ? Liverpool a horreur du vide. Alors que les Coral ont quitté le théâtre psychédélique pour ré-investir leur boutique pop, voilà que les Fernweh s’arrogent le droit de faire se rencontrer les Moody Blues et les Fairport Convention. Et c’est fichtrement réussi !

The Fernweh - The Fernweh

The Fernweh de The Fernweh est disponible chez Skeleton Key Records.
The Fernweh - The Fernweh

Tracklist : The Fernweh - The Fernweh
  1. The Liar
  2. Next Time Around
  3. Timepiece
  4. Brightening In The West
  5. Hand Me Down
  6. Dressing Up Box
  7. Is This Man Bothering You?
  8. Winterlude
  9. A Leaf Didn't Move
  10. Where Did The Sea Go
  11. One Hundred Flowers Bloom
  12. New Brighton Sigh
  13. Little Monsters
  14. Afternoon Nap

The Fernweh – The Fernweh
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.