The Glands – Double Coda

Le label New West Records (Ben Folds, Robert Ellis) a eu la bonne idée de publier Double Coda, l'album posthume de The Glands. New West Records a surtout eu l'excellente idée de rééditer les deux premiers albums du groupe. Totalement passés sous le radar des critiques quand ils sont sortis (en 1997 et en 2000), Double Thriller et The Glands impressionnent franchement aujourd'hui.


En Géorgie, il y a Atlanta, la ville de Coca-Cola et du premier aéroport américain. En Géorgie, il y a aussi Athens qui dispose de dix fois moins d’habitants mais de dix fois plus de musiciens. Athens a fourni aux 90’s ses plus belles heures avec les Black Crowes, R.E.M. et Vic Chesnutt. Être un second couteau dans cette ville à cette époque était donc synonyme d’anonymat total. On est donc totalement passé à côte de The Glands de feu Ross Shapiro. Ce dernier, tragiquement décédé en 2016 avait laissé le feu vert aux membres de son groupe pour publier après sa mort ses derniers enregistrements. New West Records n’a donc pas fait les choses à moitié en sortant un disque posthume (Double Coda donc) et en rééditant les deux premiers disques du groupe dans le coffret The I Can See My House From Here.

The Glands – So High

Les 23 morceaux de Double Coda sont surtout une excellente porte d’entrée pour découvrir l’oeuvre méconnue de Shapiro. Écouter les deux premiers albums de ce groupe, c’est retourner zoner dans cette époque sainte où les disques de Vic Chesnutt croisaient ceux de Mark Linkous au rayon Nouveautés de la Fnac des Halles. Épaulé par des piliers de la scène d’Athens (Andy Baker, le patron des Chase Park Transduction Studios ou Peter Fancher, un proche de Chesnutt), Ross Shapiro a enregistré des petites merveilles qui impressionnaient en leur temps un public certes restreint mais dans lequel on pouvait distinguer Yo La Tengo et James Mercer de Shins. On écoutera donc avec sérieux Double Coda qui compile les derniers travaux de Shapiro. Il faut surtout aller écouter le deuxième disque du groupe, The Glands, petit monumemt du rock indie US. Sans avoir l’air d’y toucher, Shapiro a écrit des chansons nerveuses qui consolent de toutes les peines en 2018.

The Glands - Double Coda

Double Coda de The Glands est disponible chez Newest Records.
The I Can See My House From Here de The Glands est également disponible chez Newest Records.

The Glands - Double Coda

Tracklist : The Glands - Double Coda
  1. So High
  2. Pleaser
  3. Electricity
  4. Possibilities
  5. Every Time I Listen to a Stranger
  6. Todd Work
  7. Sofa
  8. Clover
  9. Have Your Cake
  10. Piano Jazz
  11. Great Waves
  12. Pie
  13. Rose
  14. Atmosphere
  15. Rufino Tamayo
  16. A Boy Without a Head
  17. Tom Robertson
  18. Sadie Song
  19. Peter Acoustic
  20. Body and Soul
  21. (A Screwed Up Way of Saying) I Want You
  22. Feelies
  23. Save a Place for You

The Glands – Double Coda
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Charlotteromer4

De grandes espérances.

Structures prend forme de plus en plus. Leur EP Long Life nous avait emballés et leur concert au printemps de Bourges 2019 avait confirmé que le titre de leur EP disait vrai. Ils reviennent avec un double single, Expectations / Nothing ever lasts, deux ambiances autour d’une seule et même chanson.
The Limiñanas & Areski Belkacem – La Musique

Vidéo : The Limiñanas & Areski Belkacem – La Musique

« La musique, c’est une femme, il faut la toucher au coeur, à l’âme. Et là, elle te donnera, si tu es là, si tu es toi ». Avec La Musique et la participation de l’icone Areski Belkacem, The Limiñanas hypnotise et fête en fanfard leur 20 ans.
BirdPen @ Château du Rozier, 14-06-2022

Photos : BirdPen @ Château du Rozier, 14-06-2022

BirdPen est fidèle. « En mars 2017, BirdPen donnait un concert aussi incroyable qu’inespéré au Château du Rozier. Les membres du groupe déclareront plus tard qu’il s’agissait de la meilleure date de leur tournée ce qui fit immédiatement prendre un galon à [notre] petit lieu. »

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.