The Glands – Double Coda

Le label New West Records (Ben Folds, Robert Ellis) a eu la bonne idée de publier Double Coda, l'album posthume de The Glands. New West Records a surtout eu l'excellente idée de rééditer les deux premiers albums du groupe. Totalement passés sous le radar des critiques quand ils sont sortis (en 1997 et en 2000), Double Thriller et The Glands impressionnent franchement aujourd'hui.


En Géorgie, il y a Atlanta, la ville de Coca-Cola et du premier aéroport américain. En Géorgie, il y a aussi Athens qui dispose de dix fois moins d’habitants mais de dix fois plus de musiciens. Athens a fourni aux 90’s ses plus belles heures avec les Black Crowes, R.E.M. et Vic Chesnutt. Être un second couteau dans cette ville à cette époque était donc synonyme d’anonymat total. On est donc totalement passé à côte de The Glands de feu Ross Shapiro. Ce dernier, tragiquement décédé en 2016 avait laissé le feu vert aux membres de son groupe pour publier après sa mort ses derniers enregistrements. New West Records n’a donc pas fait les choses à moitié en sortant un disque posthume (Double Coda donc) et en rééditant les deux premiers disques du groupe dans le coffret The I Can See My House From Here.

The Glands – So High

Les 23 morceaux de Double Coda sont surtout une excellente porte d’entrée pour découvrir l’oeuvre méconnue de Shapiro. Écouter les deux premiers albums de ce groupe, c’est retourner zoner dans cette époque sainte où les disques de Vic Chesnutt croisaient ceux de Mark Linkous au rayon Nouveautés de la Fnac des Halles. Épaulé par des piliers de la scène d’Athens (Andy Baker, le patron des Chase Park Transduction Studios ou Peter Fancher, un proche de Chesnutt), Ross Shapiro a enregistré des petites merveilles qui impressionnaient en leur temps un public certes restreint mais dans lequel on pouvait distinguer Yo La Tengo et James Mercer de Shins. On écoutera donc avec sérieux Double Coda qui compile les derniers travaux de Shapiro. Il faut surtout aller écouter le deuxième disque du groupe, The Glands, petit monumemt du rock indie US. Sans avoir l’air d’y toucher, Shapiro a écrit des chansons nerveuses qui consolent de toutes les peines en 2018.

The Glands - Double Coda

Double Coda de The Glands est disponible chez Newest Records.
The I Can See My House From Here de The Glands est également disponible chez Newest Records.

The Glands - Double Coda

Tracklist : The Glands - Double Coda
  1. So High
  2. Pleaser
  3. Electricity
  4. Possibilities
  5. Every Time I Listen to a Stranger
  6. Todd Work
  7. Sofa
  8. Clover
  9. Have Your Cake
  10. Piano Jazz
  11. Great Waves
  12. Pie
  13. Rose
  14. Atmosphere
  15. Rufino Tamayo
  16. A Boy Without a Head
  17. Tom Robertson
  18. Sadie Song
  19. Peter Acoustic
  20. Body and Soul
  21. (A Screwed Up Way of Saying) I Want You
  22. Feelies
  23. Save a Place for You

The Glands – Double Coda
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Melenas-bang

Vidéo : Melenas – Bang

Oubliez l’Antiquité grecque. Les quatre fantastiques de Melenas viennent d’Espagne et font tourner en bourrique les moulins à vent.
Pixies @ L'olympia, Paris, 26/03/2024

Photos : Pixies @ l’Olympia, Paris | 26.03.2024

Le label New West Records (Ben Folds, Robert Ellis) a eu la bonne idée de publier Double Coda, l’album posthume de The Glands. New West Records a surtout eu l’excellente idée de rééditer les deux premiers albums du groupe. Totalement passés sous le radar des critiques quand ils sont sortis (en 1997 et en 2000), Double Thriller et The Glands…
Johnniecarwash-ahaitsok

Vidéo : Johnnie Carwash – Aha (it’s ok)

Le deuxième album de Johnnie Carwash sort ce vendredi et un des ses titres se nomme I Wanna Be In Your Band. Et c’est tout à fait cela quand on écoute ce groupe lyonnais qui balance des bombinettes énergiques et mélodiques à fond la caisse. Et comme nous aussi on est un peu bordélique, on […]

Plus dans Chroniques d'albums

Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.