Minuit avant la nuit

Steve Mason a le vent en poupe. Après avoir vu réédité l’intégrale des disques de son Beta Band il y a quelques semaines, Mason est de retour avec un beau disque. Un beau disque à l’ancienne, produit par Stephen Street (The Smiths, Blur, Aline), qui redonne confiance dans la pop.

About The Light est le digne successeur de Meet The Humans, son précédent disque. Pour la première fois en 20 ans de concubinage musical, on avait l’impression que Mason allait enfin bien. Ce n’était pas une impression. Mason va mieux et cela s’entend. Explication de texte avec l’intéressé en personne.

Pourquoi avoir appelé ce disque About the Light ?

Steve Mason : Le premier titre de ce disque était America Is Your Boyfriend mais j’ai décidé que cela pouvait facilement être considéré comme politique et je ne voulais donner à personne l’impression que j’avais fait un autre album comme celui-là. About the Light, associé à la photo de Nick Hedges sur la pochette, donne un titre positif et un album positif. Il faut du changement !

Qui est le photographe qui a fait le cliché que tu as utilisé pour ta pochette ? Et pourquoi as-tu choisi cette photographie

Nick Hedges est un photographe documentaire britannique de plus de 50 ans. J’adore tout son travail, en particulier cette photo qui est suspendue dans ma cuisine depuis 3 ans. Je la regarde tous les jours et j’aime l’idée de ce groupe de filles. Leur cadre de vie peut sembler particulièrement dur mais elles sont fortes ensemble. Malgré l’environnement c’est une image positive.

Cette photographie me rappelle celle de la pochette d’un album de Shack. Tu connais ce groupe ?

Beaucoup de mes amis me parlent et aiment Shack. Je ne les ai jamais écoutés pour être honnête. Je ne connais pas ce disque.

Steve Mason – Walking Away From Love

Pourquoi avoir choisi Stephen Street comme producteur ?

J’aime les disques qu’il a produit. Il a fait plus que ses preuves et sa renommée est mondiale. J’avais besoin d’une personne forte et de confiance pour entrer dans mon processus d’enregistrement et pour en prendre le contrôle. Nous avons enregistré l’album en 2017 et en 2018 et ce fut une période folle pour moi sur le plan personnel. Je voulais quelqu’un qui puisse s’accaparer la production pour que je puisse me concentrer sur la musique.

Peux-tu me décrire enregistrement ?

Cette fois, les choses se sont passées de manière différente. Avant de rejoindre le studio, j’ai beaucoup écrit, arrangé et pré-produit avec mon groupe. Donc rien n’a été laissé au hasard. Mais cela ne signifie pas pour autant que le processus d’enregistrement a été vraiment simple. Les pistes principales ont été réalisées ici à Brighton, où nous jouons tous ensemble. Il s’agissait de capturer un moment et de ressentir que c’était le bon pour chaque chanson. Quelques mois plus tard, Stephen et moi avons enregistré ma voix, les cordes et le cor à Londres dans le studio de Damon Albarn qui se trouve dans l’ouest de Londres. On se devait d’être prêt avant de rentrer dans le studio d’enregistrement en raison du prix de sa location. Nous ne sommes plus dans les années 90.

Combien de temps cela t’a pris ?

Pour partir de rien à ce disque, probablement un an. Mais l’enregistrement des chansons n’a pris que 4 semaines.

Quelles ont été tes sources d’inspiration cette fois-ci ?

C’est presque toujours la même chose. Moi et ma vie, des choses que j’entends ou que je vois chez d’autres personnes. Ma vie a beaucoup changé récemment, je me suis marié et je suis devenu père, mes perspectives et mes priorités sont donc très différentes maintenant. C’est la première fois que je suis heureux en 30 ans !

J’ai lu que tu avais changé ta manière d’écrire. Pourquoi ?

La musique doit être une communion. Je ne voulais pas écrire seul, je voulais rendre la situation plus amusante, plus vivante… Je n’avais pas fait ça depuis un bout de temps. Et c’est au final assez difficile.

Tu vis toujours à Brighton ? Qu’est ce que tu aimes dans cette ville ?

Oui. C’est peut-être l’un des rares endroits au Royaume-Uni où l’on peut encore se sentir libre. Il y a beaucoup de créateurs dans cette ville. Et j’aime la mer… J’ai grandi dans une ville balnéaire, j’ai donc besoin d’entendre la mer, les mouettes. J’ai besoin du vent et de la pluie même si Brighton est bien plus ensoleillée que Fife, ma ville natale.

Quelle est l’histoire de Stars Around My Heart ?

C’est juste une chanson d’amour dédié à la femme que j’aime et qui a changé ma vie. Je suis un homme vraiment heureux.

About The Light de Steve Mason sera disponible le 18 janvier 2019 chez Domino Records.

Steve Mason sera en concert le 16 février 2019 au Badaboum (Paris) et on vous fait gagner des places ici !

Steve Mason - About The Light

Tracklist : Steve Mason - About The Light
  1. America Is Your Boyfriend
  2. Rocket
  3. No Clue
  4. About The Light
  5. Fox On The Rooftop
  6. Stars Around My Heart
  7. Spanish Brigade
  8. Don’t Know Where
  9. Walking Away From Love
  10. The End

English text

What’s the story behind the name of your new album?

The original title was America Is Your Boyfriend but i decided that could easily be taken as political and i did not want to give anyone the impression i had made another record like that. About the Light, combined with Nick Hedges photograph on the cover, is a positive title and it is a positive album. For a change!

Who’s the photographer of the album cover? Why did you choose this image?

Nick Hedges who is a British documentary photographer of over 50 years. I love his work but this particular photograph has been hanging in my kitchen for 3 years. I look at it every day and i love the spirit of the girls. Their circumstances may be tough but together they are strong and i love that. It’s a positive image despite the surroundings.

This picture reminds me of the Here’s Tom With Weather cover album. Do you know this record? Do you like Shack?

Most of my friends love Shack but i don’t think i have ever heard them to be honest. I was unaware of that album.

What made you choose Stephen Street as a producer?

I love a lot of the records he has made, he has a proven track record of big albums and he is a world class producer. I needed a strong person to come in and take control that i could trust. We recorded the album in 2017/2018 and this was a crazy time for me personally so i needed someone who could just let me focus on the music and not the production.

Could you describe the recording process?

This time was a little different. I did a lot of writing, arranging and pre-production work with my band before we hit the studio. So nothing was left to chance. But it means the recording process was pretty simple really. The main backing tracks were done live here in Brighton with all of us playing together. It’s about capturing a moment and feeling that is right for each song.
then a few months later Stephen and I recorded my vocals, the backing singers and horn section up in London at Damon Albarn’s studio in West London. You have to be prepared before you go to the recording studio these days because of money concerns.
It’s not the 1990’s anymore!

How long did it take?

In total, from having nothing at all to a finished record, probably 1 year. But only about 4 weeks actual recording.

What was your inspiration to write the songs?

It’s almost always the same thing. Me and my life. Things i hear or see from other people. My life changed a lot recently, i got married and became a father so my outlook and priorities are very different now. And also i am happy for the first time in about 30 years!

Why did you change your method of writing?

Music should be communal and something felt by a group of people. So instead of it being me alone writing i wanted to make the situation more fun and live. Actually playing the songs and feeling them as we created. It sounds simple but it’s very very important and not something i had done for a very long time.

Do you still live in Brighton? What is it about Brighton that you love?

Yes i do. It’s perhaps one of the few places left in the UK which feels still a little free. There are a lot of creative people here and i love the sea. I grew up in a seaside town so the soundtrack of the sea, seagulls, wind and rain is home for me. Though Brighton has a lot more sunshine than Fife where i am from.

What’s the story of Stars Around My Heart?

It just a simple love song to my wife who change my life. I am a very lucky human