Nous sommes en 2019 après Jésus-Christ. Toute l’Angleterre est occupée par la dépression du Brexit… Toute ? Non! Un petit label d’irréductibles esthètes résiste encore et toujours à cette invasion. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires du Brexit… L’Angleterre est dans la tourmente et elle ne sait pas de quoi demain sera fait. Le label Occultation Recordings (The Wild Swans, The Granite Shore et The June Brides) ne sait pas non plus de quoi l’avenir sera fait mais va nous faire tomber amoureux de la musique d’Emily Fairlight.

En 1995, on aimait l’Océanie pour les Chills, les Bats et les Apartments.
En 2019, les femmes ont pris le pouvoir et on aime l’Océanie pour Stella Donnelly, Julia Jacklin et Emily Fairlight.

Emily Fairlight – Escape

Emily Fairlight sait s’entourer (on aperçoit Cully Symington de Bright Eyes et d’Okkervil River jouer sur Escape) et écrit des petites merveilles qui ont le chic de vous saisir dès la première note. Fairlight, c’est la force de PJ Harvey mariée à l’ambiance nocturne de Wellington. Mother Of Gloom est sorti l’an passé en Nouvelle-Zélande et est totalement passé inaperçu en Europe. Il arrive. Gloire soit rendue à Occultation Recordings.

Mother of Gloom d’Emily Fairlight sera disponible en juin 2019 chez Fishrider Records/Occultation Recordings.

Emily Fairlight - Mother Of Gloom

Tracklist : Emily Fairlight - Mother of Gloom
  1. Body Below
  2. Drag The Night In
  3. The Escape
  4. Water Water
  5. Private Apocalypse
  6. The Desert
  7. Time's Unfaithful Wife
  8. Sinking Ship
  9. The Bed
  10. Nurture The Wild
  11. Loneliest Race
  12. Breathe Baby Breathe