Est-ce que Stella Donnelly allait nous décevoir ? L’australienne, révélée par l’EP Trush Metal en 2017 passe par la case album et se doit de confirmer tout le bien que l’on pense d’elle.

Beware of the Dogs possède treize morceaux, soit autant de nouvelles écrites par Donnelly contre le patriarcat et les… connards. Avec son délicieux accent australien et sa jovialité, Stella Donnelly reprend les choses là où elle les avait laissées avec son EP et part de nouveau en croisade contre tous les machos et les neuneus de la braguette. On écoute donc d’un air amusé les chansons de cette australienne qui doit autant à l’école écossaise qu’à l’école australienne. Portée par Julia Jacklin et dépassant par la droite Courtney Barnett, ‘Done’ sort le disque qu’on espérait depuis quelques mois.

Stella Donnelly – Tricks

On croisera donc la masculinité toxique et un vibromasseur, le passé colonial de l’Australie et ses crimes… Et surtout on écoutera d’un air grave ces treize morceaux ludiques qui font plus que le boulot.

Stella Donnelly – Beware of the Dogs

Beware of the Dogs de Stella Donnelly est disponible chez Secretly Canadian. Stella Donnelly sera en concert le 17 mars 2019 à La Lune des Pirates (Amiens) en première partie de Yak et le 18 mars 2019 au Pop Up du Label (Paris).

Stella Donnelly - Beware

Tracklist : Stella Donnelly - Beware of the Dogs
  1. Old Man
  2. Mosquito
  3. Season's Greetings
  4. Allergies
  5. Tricks
  6. Boys Will Be Boys
  7. Lunch
  8. Bistro
  9. Die
  10. Beware of the Dogs
  11. U Owe Me
  12. Watching Telly
  13. Face It

Stella Donnelly – Beware of the Dogs4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Yak

Yak attack

En quelques mois Yak a réussi à mettre tout le monde d’accord. De Jack White à Jason Pierce de Spiritualized, de Fat Possum à Third Man Records, tout le monde écoute le rock franc du collier de ces trois londoniens.

Donnelly donne le la

Stella Donnelly nous avait ébloui avec Trush Metal en 2018. Elle devrait poursuivre sur la même lancée avec son premier album, Beware of the Dogs.
Stella Donnelly

Bon appétit Stella Donnelly !

Et the nex big thing is… Stella Donnelly ! Désormais signée chez Secretly Canadian (Jason Molina, Damien Jurado), l’Australienne débarque bientôt en France et s’apprête à rééditer son premier EP.

Plus dans Chroniques d'albums

The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.