Catégories
Chroniques d'albums

Baptiste W.Hamon – Soleil, Soleil Bleu

Baptiste W. Hamon. Pas Benoit, ni Marcel ! Baptiste W. Et dans le nouvel Hamon, tout est bon !

Ce deuxième disque après L’Insouciance en 2016 et une poignée de très bons EP est comme une libération. Biberonné à Townes Van Zandt et au petit-chablis, il sort un très grand cru. Chanter en français comme s’il était américain, chanter en anglais en étant français, Baptiste W. Hamon réussit cette gageure avec une étonnante facilité. Ses mots coulent simplement, directement, familièrement. “Créer, c’est toujours parler de l’enfance.” disait Jean Genet. Baptiste W. Hamon revient sur ses terres chablisiennes pour se souvenir. Soleil, Soleil Bleu évoque les origines, l’âge des possibles, l’âge des promesses sur une mélodie du bonheur. Mais point de mélancolie chez ce garçon qui avance et évolue avec Je brûle, un titre quasi pop et quasi parlé, composé avec Mark Daumail (Cocoon), « une contemplation heureuse, lointaine, isolée, dans l’Yonne, au Texas, en Norvège… L’espoir de l’amour – les rêves du passé. » Il se raconte et décrit l’impossible, cet état amoureux quand on irradie radicalement de l’intérieur. Coming Home sonne comme le meilleur H-Burns mais quand surgit le grave Hervé en duo avec Miossec, déjà croisé sur l’EP Quitter l’enfance, on sent immédiatement que l’on tient une immense chanson. Cet hommage à un ami libre, disparu volontaire fait frissonner et l’on aimerait avoir une telle épitaphe. Heureusement, un Bloody Mary vient nous griser avec son saxophone en liberté. L’amour oscille, varie, fluctue entre espoir (J’aimerais que tu reviennes) et félicité (Comme on est bien), on s’abandonne avec Mon capitaine (avec le grand Will Oldham) et quand surgit le visage des anges il est temps refermer ce disque éblouissant pour ceux qui aiment l’ombre et la lumière, « les chansons de départs, de retours, d’avancée, toujours ».

Baptiste W. Hamon – Coming Home (Texas Live Session)

Baptiste W.Hamon – Soleil, Soleil Bleu

Baptiste W.Hamon – Soleil, Soleil Bleu

Tracklist : Baptiste W.Hamon - Soleil, Soleil Bleu
  1. Soleil
  2. Soleil Bleu
  3. Je Brule
  4. Coming Home
  5. Hervé avec Miossec
  6. Bloody Mary
  7. J'aimerais Tant Que Tu Reviennes
  8. Comme On Est Bien
  9. Mon Capitaine avec Will Oldham
  10. Le Visage Des Anges

Les prochains concerts de Baptiste W. Hamon en France
DateSalleVilleTickets
14 Nov 2020Espace MalrauxJoué-lès-toursAcheter un Ticket
28 Nov 2020ESP.CULTUREL FRANCOIS MITTERRANDCanteleuAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Baptiste W.Hamon – Soleil, Soleil Bleu4.0
8/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.
Melba & Baptiste W.Hamon © Fabrice Buffart

Photos : Melba + Baptiste W.Hamon @ Nouvelles Voix | 12.11.2018

Soirée intime à la mairie d’Arnas pour la première soirée du festival Nouvelles Voix en Beaujolais avec la l’énergie tricolore débordante de Melba et la tendresse folk chablisienne de Baptiste W.Hamon. Retour sur cette soirée avec les images de Fabrice Buffart.
Angele (c) Charlotte Abramow

Nouvelles Nouvelles voix !

C’est déjà la 14ème édition du festival Nouvelles Voix en Beaujolais, le festival qui ravit notre cœur et notre mois de novembre souvent gris. Avec 21 artistes, 10 lieux, 7 jours de concerts dans les communes de Villefranche, Gleizé, Arnas, Limas, Jassans-Riottier. Top départ : ce soir !
Yellow - Batard

[EXCLU] Les Water Cover(s) de Yellow #1

Il parait que Yellow inquiète les parents jusqu’à la jaunisse. Mais il s’agit ici d’un autre Yellow, d’un artiste qui sillonne les scènes hexagonales et qui mêle folk et blues avec classe.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…