Brelan d’As !

Ils sont trois amis, Jason Lytle (Grandaddy), Kyle Field (Little Wings) et Kramies. Ils se retrouvent régulièrement pour jouer ensemble et parfois en public. Un bonheur simple, trois voix qui se passent le témoin pour mieux nous caresser et nous émouvoir.

Au crépuscule d’une nuit de printemps, Jason Lytle (Grandaddy), Kyle Field (Little Wings) & Kramies ont fait un concert rare et intime pour 50 fans privilégiés. Le spectacle a eu lieu à la boutique ‘A Satellite Of Love’ à San Luis Obispo en Californie. Les trois artistes se sont assis sur scène ensemble, ont joué à tour de rôle des chansons et partagé des histoires drôles. Il s’agit d’un enregistrement live bootleg de cette nuit.

Ce sont donc trois vieux amis qui ont tous travaillé ensemble dans le passé qui se retrouvent comme à la maison pour un concert au plus près du public.

Discographies

Après la sortie réussie de leur split single l’année dernière intitulé 3ingle, où les trois artistes ont écrit et enregistré une nouvelle chanson instrument / voix, ils se sont retrouvés tous sur la côte Ouest pour ce moment unique. Ils ont donc décidé de jouer un spectacle amusant à l’intérieur de ce joli magasin de disques californien. Les trois artistes se sont assis ensemble, ont joué des chansons anciennes et nouvelles, ont raconté des histoires, ont improvisé et ont ri avec la cinquantaine d’auditeurs ce soir là qui ignoraient que le concert serait enregistré. On assiste donc à un moment amical et authentique. Un spectacle confraternel avec des rires, de l’émotion, des anecdotes qui apportent toujours de la légèreté dans le cœur des gens. SK* est donc très heureux de vous proposer en exclusivité ce moment suspendu avec trois artistes que l’on apprécie particulièrement.

Jason Lytle, Little Wings, Kramies - 3ingle live in SLO

PART 1

Intro
Little Wings
Kramies
Jason Lytle
Little Wings
Kramies
Jason Lytle

PART 2

Little Wings
Kramies
Jason Lytle
Little Wings
Kramies
Jason Lytle
Little Wings

PART 3

Kramies
Jason Lytle
Little Wings
Jason Lytle
Little Wings
The ending

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Kramies - Ohio I’ll be Fine

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.
Kramies - Days of

[EXCLU] Kramies rafle la mise !

Kramies crée de somptueuses chansons lors de ses jours de congés avec de prestigieux musiciens, Jason Lytle de Grandaddy avec qui il a déjà travaillé et Patrick Carney des Black Keys qui produit son prochain EP dont est extrait cet ample et majestueux Days of.
Legend-of-the-willow

Kramies entre dans la légende

L’ami Kramies revient avec un instrumental et deux titres composés pour un conte illustré et musical, Legend of the willow sur la rencontre d’une Garulfe et d’un chêne musicien par Julie Nakache et Cécile Vallade.

Plus dans Inclassables

flora-sk

Fishbach – Comme une turbulence

C’est drôle les cœurs d’enfant. Ça parle à tout, même quand ça n’en dit rien. Ça a des airs de tir sans sommation, de gros temps, comme de parfum d’innocence. Ça a des airs de goûter, de crêpes au sucre, ou de biscuits à la fraise. Il y a de ça chez Fishbach. Dans ses […]
Marie Frange

Marie Frange, l’affolement rose

A une heure du matin, Florence Trédez ne s’angoisse pas encore. Juste, elle constate. « Je crois bien que j’ai des rideaux de droite. » A bien y regarder finalement, c’est probable. Velours bleu gris épais et embrasses avec pompons, style classique, rassurant… Presque VGE. « Des rideaux de droite dans un salon de gauche. » Un chat passe. […]

L’escapade Comelade !

Vous en avez marre des groupes interchangeables ? des plans médias pour la sortie de disques oubliés dans six mois ? Suivez les conseils de PJ Harvey, plongez-vous dans la discographie du catalan extravagant Pascal Comelade, par exemple ce somptueux Love Too Soon trop méconnu issu de L’argot du bruit paru en 1998.

Nous nous embrassons.

J’ai cherché, pourtant. Et longtemps. Beaucoup. J’ai essayé, mais je n’ai pas trouvé. Pour éviter l’excès. Le mien et celui de l’époque. J’ai même hésité à écrire. Mais il faut bien lui répondre à cette époque. Une époque sans questions. Qui ne s’en pose plus. Une époque qui accepte, et qui accepterait tout, une époque […]