Brelan d’As !

Kramies & friends
Guimauve - 30/01/2020

Ils sont trois amis, Jason Lytle (Grandaddy), Kyle Field (Little Wings) et Kramies. Ils se retrouvent régulièrement pour jouer ensemble et parfois en public. Un bonheur simple, trois voix qui se passent le témoin pour mieux nous caresser et nous émouvoir.

Au crépuscule d’une nuit de printemps, Jason Lytle (Grandaddy), Kyle Field (Little Wings) & Kramies ont fait un concert rare et intime pour 50 fans privilégiés. Le spectacle a eu lieu à la boutique ‘A Satellite Of Love’ à San Luis Obispo en Californie. Les trois artistes se sont assis sur scène ensemble, ont joué à tour de rôle des chansons et partagé des histoires drôles. Il s’agit d’un enregistrement live bootleg de cette nuit.

Ce sont donc trois vieux amis qui ont tous travaillé ensemble dans le passé qui se retrouvent comme à la maison pour un concert au plus près du public.

Après la sortie réussie de leur split single l’année dernière intitulé 3ingle, où les trois artistes ont écrit et enregistré une nouvelle chanson instrument / voix, ils se sont retrouvés tous sur la côte Ouest pour ce moment unique. Ils ont donc décidé de jouer un spectacle amusant à l’intérieur de ce joli magasin de disques californien. Les trois artistes se sont assis ensemble, ont joué des chansons anciennes et nouvelles, ont raconté des histoires, ont improvisé et ont ri avec la cinquantaine d’auditeurs ce soir là qui ignoraient que le concert serait enregistré. On assiste donc à un moment amical et authentique. Un spectacle confraternel avec des rires, de l’émotion, des anecdotes qui apportent toujours de la légèreté dans le cœur des gens. SK* est donc très heureux de vous proposer en exclusivité ce moment suspendu avec trois artistes que l’on apprécie particulièrement.

Jason Lytle, Little Wings, Kramies - 3ingle live in SLO

PART 1

Intro
Little Wings
Kramies
Jason Lytle
Little Wings
Kramies
Jason Lytle

PART 2

Little Wings
Kramies
Jason Lytle
Little Wings
Kramies
Jason Lytle
Little Wings

PART 3

Kramies
Jason Lytle
Little Wings
Jason Lytle
Little Wings
The ending

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Inclassables

Cavale

Cavale – Le crocodile, les chouchous et le clitoris

Tout colle. Derrière la confortable banquette émeraude où elle est enfoncée, un crocodile coiffé d’un couvercle de vieille cafetière sur le crâne se donne des airs farceurs ou de joyeux touriste. A sa gauche, deux canards, empaillés comme lui, se disputent la porcelaine d’une tasse toute britannique. Le thé, qui aurait pu s’y trouver, doit…

Blondino

Mais à quoi rêver alors ?

Mais à quoi rêver alors ? A quoi rêver alors, lorsque ne restent que la nuit, et Beaubourg derrière nous ? A quoi rêver alors lorsque l’Hôtel de Ville n’est plus qu’une masse silencieuse, et La Seine, une amante paresseuse pour quelques quais immobiles ? Oui, à quoi rêver ?

Blondino

Blondino – Et puis battra son cœur.

Et pourtant, il aurait peut-être fallu du silence. Un peu plus, au moins. Ou parler de tout, ou parler de rien… Pourtant, pour cette chronique, j’en avais imaginé des questions. J’en ai imaginé des débuts et des fins. J’en ai même écrit. Beaucoup. C’était même assez bien cadré. Peut-être même joli. Alors j’ai tout jeté.…

Clara Luciani © Fabrice Buffart

Clara Luciani – Une certaine idée de la page blanche

Pourtant, il n’y aurait rien à écrire, Clara Luciani est quasiment une page blanche. Il y a quelques jours, par message, un copain m’a envoyé ces mots. Une page blanche. La formule est directe. Il a probablement raison.

Fishbach

Fishbach – La vie dans le mille

Il est des évidences comme il est des histoires d’équilibristes, de solistes pyromanes, de grands brûlés. Les écorchés, et leurs sublimes flammes. Fishbach est sûrement tout ça. La beauté d’un sourire triste. Une élégance tragique. Une pasionaria dénudée, et la grâce d’un cœur encombrant.

Théobald © Delphine Ribère

Pierre Théobald, le garçon qui ne pleurait pas

Pierre Théobald est dans les starting-blocks. Dans quelques jours, les éditions JC Lattès vont publier Boys, son premier livre de fiction. De fiction, il en est forcément question… Mais la réalité se faufile dans des clairs-obscurs des péripéties de ses héros.

Martin Luminet © Fabrice Buffart

Martin Luminet – Bruit rose sur canapé bleu

Un message et quelques mots. 19h22, je préviens Martin. «Suis dans la salle. Pantalon beige, pull vert. Blouson en faux cuir blanc. Voilà, tu sais tout.» Ce que l’on savait alors surtout, c’est que de faux, dans cette soirée, il n’y aurait sûrement que ça, le synthétique de mon blouson clair. Une soirée entre garçons…

Juliette Armanet

Juliette Armanet – Pour de vrai…

Juliette, Cette chronique, j’ai longtemps hésité à l’écrire. Mes textes à moi, Juliette, parlent de Castafiore en noir et blanc, de Buster Keaton en couleur, des amours comme des montées d’échafaud. Ils parlent de travellings arrière, que l’on aurait envie de faire en marche avant. Ils parlent de sonneries de récré, de chemins de vacances…