Catégories
Découvertes

Twisted Wheel en roue libre

Les Twisted Wheel ouvrent ce soir pour Liam Gallagher au Zénith de Paris. Un mois avant la sortie de Satisfying The Ritual, leur troisième album, les Twisted Wheel peuvent rouler des mécaniques devant les fans d’Oasis et tester leurs nouvelles chansons.

Originaires de Manchester (enfin de Saddleworth, Greater Manchester, pour être précis), les Twisted Wheel doivent leur nom à une chanson de Paul Weller et ont ouvert pour Oasis sur leur dernière tournée après avoir enregistré leur premier disque avec David Sardy, l’homme derrière la renaissance sonique de Noel Gallagher. Les Twisted Wheel ont donc des références sérieuses. Les années passent, Oasis n’est plus mais Liam Gallagher caracole en tête des charts européens et n’a pas oublié ce groupe. Jonny Brown, Harry Lavin, Ben Warwick et Ben Robinson devraient triompher ce soir et faire mieux que les Bandits, le groupe qui ouvrit pour Oasis au même endroit le 17 septembre 2002.

Pourquoi avoir appelé ce disque Satisfying The Ritual ?

Satisfying The Ritual évoque ce que tu es capable de faire le mieux dans la vie. Dans notre cas, c’est faire une musique qui touche les cœurs et les esprits d’une manière qui ne trahit pas notre vision artistique éclectique.

Twisted Wheel – Nomad Hat

Et comment est né ce disque ?

Le désir de faire ce disque est venu de l’écriture de Nomad Hat et DNA. Cela a ouvert la porte à de nouvelles possibilités au niveau du son et de la direction artistique de son. Nous avons rapidement trouvé nos marques dans notre local de répétition et des chansons comme Black and Blue et Ghost Man sont arrivées. Nous avions déjà collaboré avec Dean Glover, le producteur du disque. Tout s’est fait en 2019.

Où l’avez-vous enregistré ?

Dans les studios Vibe de Manchester. Ces studios ont une véritable atmosphère de vieille école et des gens comme James et Mock Turtles y ont enregistré leurs chansons. Ils ont également une console sur lequel Pink Floyd a enregistré. Par conséquent, tu obtiens un son vraiment chaud et net. Nous voulions un style classique pour ce disque. Nous l’avons eu.

Combien de temps vous a pris cet enregistrement ?

L’enregistrement de l’album a pris environ un an car nous avons fait une tournée et nous avions d’autres impératifs à gérer. Nous avons voulu faire un disque qui soit intemporel et un peu spécial. La dernière chose que nous voulions faire quelque chose qui ne passe pas la semaine. Nous avons vraiment réfléchi à tout cela en détails et avons demandé l’aide de Stephan Lynn, un brillant graphiste, pour l’artwork pour superviser l’aspect visuel des choses en termes d’œuvres d’art et de style.

Twisted Wheel – Black & Blue

Quel est l’histoire de Black & Blue ?

Harry a écrit cette chanson il y a cinq ans. Il ne se rendait probablement pas compte à l’époque que ça allait devenir une chanson qui reflète les problèmes de santé mentale de la jeunesse d’aujourd’hui. C’est pourquoi il nous a semblé pertinent de l’enregistrer maintenant. Cela vous met dans l’esprit de quelqu’un qui a essentiellement perdu espoir en tout. Il s’agit d’une chanson qui veut avoir une portée universelle pour amener les gens à penser par eux-mêmes et à réfléchir sur les conséquences de leur action.

Satisfying The Ritual des Twisted Wheel sera disponible le 20 mars 2020.

Twisted Wheel - Satisfying the ritual

Tracklist : Twsited Wheel - Satisfying The Ritual
  1. Nomad Hat
  2. I Am Immune
  3. Black And Blue
  4. DNA
  5. Ghost Man
  6. Wheels Of Love
  7. Wrong Side Of The Road
  8. Rebel (Album Edit)
  9. Satisfying The Ritual
  10. Show Me
  11. 20/20

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

PPMAZETTEOFFICIEL

Mazette ! C’est la fête

Alerte tourbillon de paillettes ! Un nouveau rendez-vous dominical parisien fera sa première édition ce dimanche 19 novembre : La MAZETTE TEUF, programmation déjantée et scène underground investit cette fois-ci le 9b de 15h à 23h pour une après-midi et soirée de folie.
Supergrass © Mick Quinn

[1997 – 2017] Supergrass ne rend pas la monnaie

Révélés en 1995 par l’ultra efficace I Should Coco, les Supergrass reviennent en 1997 avec un disque ambitieux et en totale opposition avec son prédécesseur. In It For The Money enrichit le propos du groupe d’Oxford sans que celui-ci ne devienne ennuyeux.

Le chouette karma des BMK

En ce mardi 8 novembre 2016, le Supersonic accueillait une soirée des plus psychées. Au programme, en effet, on pouvait retrouver les parisiens de The Darma Jerks, qui ouvraient le bal avec leur rock garage, suivis de You Said Strange, un groupe de Giverny, dans un esprit plus shoegaze, et enfin, en tête d’affiche, les…
Tomy Lobo

Tomy Lobo : Le Supersonic lobotomisé

Découverte musicale inattendue, les étonnants Tomy Lobo étaient en live au Supersonic ce week-end, et il n’y a pas à dire, leur musique explosive et leur énergie brute nous ont retourné le cerveau, une vraie lobotomie. (Oui c’est facile, je sais !)

Plus dans Découvertes

Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.
Chien noir

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.